Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Merzouga Rally 2018 Official Teaser

Et Miss Enduro 2012 est…

C’est la Portugaise Claudia Cuba Topete qui a été élue Miss Enduro 2012 avec 39% des voix (705 votes) venant en majeur partie du Portugal mais aussi des quatre coins du monde… Les fans d’Enduro ont été charmés par la beauté naturelle de Claudia et son sourire ravageur qui a fait tourner la tête à tant de spectateurs durant le Grand Prix Polisport du Portugal à Torres Vedras …

Lire la suite...

Autres actus Raid - Enduro Moto

Dakar Motos : La remarquable progression de Michael Metge....

Les dix premiers motards sont encore groupés en un peu plus de 45 minutes, mais les autres ne sont pas loin non plus et parmi eux, certains des 'anges déchus' de cette édition 2013.On a malheureusement pas beaucoup vu Pal Anders Ullevalseter. On l'a remarqué dans le Top 5 lors de la troisième étape, mais la somme des problèmes rencontrés cette année ne lui a pas permis de faire mieux.

Lire la suite...

Actus Raid - Dakar

Dakar/Etape 11 : La Rioja - Fiambala retour sur les dunes !

Avec un nouvel épisode sablonneux, le Dakar 2013 entre dans une troisième séquence, où chacun devra adapter son pilotage et son approche globale du terrain : les moins attentifs s'exposent aussi à des erreurs de navigation qui se payent cher.

Lire la suite...

Actus Raid - Dakar

Dakar/Etape 10 MD Rallye : De vrais gentleman Bruno et Pascal...

Encore une étape à marquer d’une croix rouge avec une liaison de 38km, une spéciale de 353km et une dernière liaison de 246km…façon de casser les concurrents rescapés.

Lire la suite...

Actus Raid - Dakar

Dakar/Etape 10 Chabot - Pillot : Une journée blanche…

C’est ainsi que Ronan Chabot qualifiait la 10ème étape du rallye, disputée entre Cordoba et La Rioja : Une journée blanche ! Comprenez par là, qu’il n’y avait rien à y gagner et que l’équipage Toy Motors n’y a rien perdu !

Lire la suite...

Actus Raid - Dakar

Dakar/Etape 10 : Fred Chavigny et Guy Leneveu ont l'esprit !

Cap au nord vers la Rioja pour une étape de 632 km dont 357 km de spéciale pour les 104 autos admises au départ. C’est à nouveau un terrain technique rapide style WRC très varié qui attend les concurrents. Plus facile en navigation pour le copilote, plus difficile en concentration pour le pilote mais beaucoup de plaisir même s’il fait très chaud jusqu’à 50° !

Lire la suite...

Actus Raid - Dakar

Dakar/Etape 10 : Le Team Dessoude garde le rythme !

 

Cette dixième étape entre Cordoba et La Rioja ne fut pas de tout repos sous une chaleur caniculaire. Après la pluie et ses excès, c’est la chaleur qui s’est chargée d’user encore un peu plus hommes et machines, déjà éprouvés par dix étapes intenses. Les 353 km de secteur chronométré alternaient des passages sinueux ou plus rapides, des secteurs boisés ou des plateaux beaucoup plus dégagés.


En se calant sur un rythme soutenu, Christian Lavieille et le Buggy Juke confirment la bonne étape de la veille et leur classement au général. Encore plus en forme depuis la journée de repos, à cinq étapes de l’arrivée, Frédéric Chavigny et son Proto Atacama reviennent dans la course avec détermination et poursuivent leur remontée au classement général. Yves Tartarin a, comme ses équipiers, subi la poussière omniprésente et a du faire un arrêt après une crevaison, mais se maintient au général.

En mettant cap au nord ouest, la température s’est élevée de quelques degrés pour se transformer en véritable canicule en direction de le Rioja. Cette nouvelle étape ressemblait beaucoup à celle de la veille avec comme principal point commun, la poussière…

 

Tout comme hier, Christian Lavieille et Jean-Michel Polato se sont bien battus mais la poussière fut le principal obstacle. "Sur les 350 km de la spéciale, nous avons du rouler dans la poussière pendant 250 km… rien de passionnant. Le petit train s’est installé, nous nous suivions tous... Il faut sans cesse ralentir et se relancer sans pouvoir s’approcher du concurrent que l’on souhaite doubler. Je ne voulais surtout pas arracher une roue. Tenter de passer sans visibilité, c’est prendre beaucoup de risques. Il fallait être patient.
"Demain, nous retrouvons le hors-piste et les dunes. Il semble que la spéciale soit raccourcie d’une trentaine de kilomètres mais à Fiambala, tout peut arriver !"

Yves Tartarin et Christian Poirault prennent eux aussi leur mal en patience. Malgré quelques soucis hier, l’équipage maintient sa position au général." Hier ce fut un peu dur…Tuyau de dégonflage arraché, une crevaison et une petite erreur de navigation. De fait, nous sommes partis de très loin ce matin. Sur ce type de piste, doubler est déjà un problème mais avec la poussière c’est quasiment mission impossible. Les 100 premiers kilomètres ne se sont pas trop mal passés mais ensuite, nous avons crevé ! La spéciale était très belle mais tout le reste du chrono, j’étais angoissé à l’idée de crever à nouveau alors je suis resté très prudent. Je crois que le pire de cette journée ce fut la dernière demi-heure. Une demi-heure terrible dans la poussière d’un quad qui fait encore plus de poussière qu’une voiture. Impossible de passer, je devenais fou…
Demain, retour du sable…et des camions sur un parcours commun. Nous découvrons le deux roues motrices, alors nous souhaitons juste aller au bout du rallye. Gagner encore 10 places, il faut oublier."

Le trio Chavigny-Leneveu-Atacama fonctionne à merveille ! Pour preuve, une belle progression dans les chronos et au classement général, encore deux places de gagnées. "La spéciale était belle mais comme hier, la poussière demeure un handicap pour progresser. Nous avons gardé un bon rythme, sans nous impatienter. Demain, retour vers les dunes… Celles de Fiambala peuvent se montrer redoutables. Le moral et la forme sont au top !"

Demain, la caravane du rallye se dirigera vers Fiambala, une région maintes fois explorée par le Dakar mais cette année, la course y empruntera de nouvelles pistes. Fiambala, ses dunes et son sable blanc réveilleront sans doute quelques souvenirs aux habitués. Avec une température très élevée en piste, gare à la surchauffe, sans perdre de vue la navigation sur les 219 km de chrono. Ce retour dans le sable pourrait encore réserver quelques surprises.

RACE COM - Lydie Arpizou,

Actus Raid - Dakar