Editorial Raid

  • Dakar: Oreca Store accompagne Philippe Croizon

    Philippe Croizon, athlète quadri-amputé, tentera l'aventure du Dakar 2017 à bord d'un buggy spécialement adapté. Un nouveau pari fou pour ce passionné de sport automobile, après la traversée de la Manche à la nage et le défi 'Nager au-delà des frontières'.

    Lire la suite
  • Silk Way Rally SS13: Despres et Mardeev, sprint final

    Le Silk Way Rally prépare son sprint final vers Pékin. Stéphane Peterhansel (Team Peugeot Total) et Eduard Nikolaev (Team Kamaz Master) remportent la 13ème étape entre Alashan et Wuhai, tandis que leurs équipiers et leaders, Despres et Mardeev, parfaitement protégés par leurs équipiers respectifs, assurent

    Lire la suite
  • Baja Aragon Autos: Le prologue

    Long de 9.200 km le prologue de la Baja Aragon, 4ème manche de la Coupe du Monde FIA des rallyes tout-terrain a été remporté par Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel. Au volant d'un Toyota Hilux Overdrive, son chrono laisse planer quelques interrogations de la part

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Libya Rally 2016 - Aftermovie

Rallye de Sardaigne à Arborea: Paroles de Pilotes….

Une journée de mise en jambe qui aura marqué la communauté des motards et des quadeurs. Une étape compliquée, difficile qui n’est qu’un aperçu de ce qui les attend sur les quatre autres journées. Si le soleil accompagnait la caravane, ce ne serait que du bonheur ! Marc Coma (leader) : "La journée était une vraie étape de Sardaigne. La seule différence les pistes détrempées… habituellement la chaleur du soleil était des nôtres. C’était difficile, davantage la seconde spéciale que la première ! Ma stratégie de partir 20ème à l’issue de la super-spéciale était pour éviter de prendre les traces des ouvreurs. Je suis resté extrêmement vigilent ce qui ne m’a pas empêché de jardiner quelque peu !"

Cyril Despres (2ème) : "Quel plaisir de retrouver la moto. J’en ai fait depuis mon retour du Dakar mais pas en compétition.
"Aujourd’hui, la seconde spéciale était différente de ce que nous avions l’habitude d’emprunter, le terrain était détrempé. La navigation toujours aussi pointue ne fait pas de mal pour se positionner sur ce sujet déterminant ! Elle fait d’ailleurs la réputation de cette épreuve que j’affectionne autant.
"Côté machine tout est nouveau pour moi sur cette Yamaha : châssis alu, nouveau moteur, injection, levier d’embrayage… il faut de l’accoutumance pour ôter toutes les anciennes méthodes. Il faudra aussi, avant ma prochaine participation effectuer des tests, c’est important que nous les programmions dès mon retour…"

Alessandro Botturi (3ème) : "J’ai doublé mes deux prédécesseurs dans la première spéciale dans la seconde deux chutes et une place de deuxième à 14 secondes de Coma ! Ma nouvelle moto est bien, un peu lourde à mon goût."

Jordi Viladoms (9ème) : "La familiarisation avec ma nouvelle moto (Gas-Gas) va s’opérer progressivement. Je me suis élancé en 4ème position, ce ne fut pas facile. J’ai trouvé le terrain compliqué et pour éviter de commettre des erreurs, j’ai roulé calmement. Je monterai de rythme au fil des étapes…"

Paulo Gonçalves (10ème) : "J’ai commis trop d’erreurs durant la journée. La navigation dans le premier secteur était à mon goût plus difficile que dans le second. Sur cette spéciale, j’ai roulé moins vite aussi. J’ai perdu du temps, je vais essayer dès demain d’avancer plus concentré. C’est important aussi de m’adapter dans de bonnes conditions à ma nouvelle Honda."

Luca Manca (12ème) :
"Je suis bien parti dans le premier tronçon de part ma position, je me suis senti beaucoup moins à l’aise dans le second."

Helder Rodrigues (14ème) : "Je me suis trompé sur toute la ligne durant cette journée. J’ai apprécié par contre, la nature de la Sardaigne… en me perdant, j’ai pu voir certains contrastes…"

Bruno Da Costa (18ème) : "Une journée à oublier ! J’ai roulé en suivant les traces car mon trip est tombé en panne… Je me rachèterai demain !"

Alex Zanotti (leader catégorie C5) : "Pas facile de jouer les ouvreurs sur des spéciales aussi compliquées que celles du Sardaigne. Je ne me suis pas trop mal débrouillé et mon bilan est positif."

Camélia Liparoti (Quad) : "J’ai connu mille ennuis dans la première spéciale…. Tout a été remis dans l’ordre à l’assistance mais la journée ne fut pas facile pour se frayer un chemin dans cette végétation…"




Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Sardaigne