Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

Monza: l'ELMS au rythme du Temple de la Vitesse

Après une passionnante manche d'ouverture sur le Circuit Paul Ricard, l'European Le Mans Series (ELMS) rejoint le Temple de la Vitesse pour la deuxième course de la saison 2019. Un énorme plateau de 42 voitures sera au départ des 4 Heures de Monza. Avec pour les fans italiens, les fameux 'tifosi', de nombreux pilotes et écuries à encourager.

 

LMP2 : 19 voitures à la lutte en Italie
En LMP2, on compte 19 voitures, soit le plus important plateau de la catégorie hors 24 Heures du Mans. L'ORECA 07 #21 de DragonSpeed rallie l'Italie en tant que leader du classement général provisoire après la victoire de Henrik Hedman, James Allen et Ben Hanley en France. A Monza, le Néerlandais Renger van der Zande remplacera Hanley au sein de l'écurie américaine.

L'équipe italienne Cetilar R. Villorba Corse sera en quête d'un beau résultat, avec Andrea Belicchi, Roberto Lacorte et Giorgio Sernagiotto sur la Dallara #47. Francesco Dracone et Sergio Campana seront les deux autres représentants transalpins au volant de l'ORECA #35 de la formation britannique BHK Motorsport.

Champion en titre de la catégorie, G-Drive Racing conservera un équipage identique à celui vu au Castellet : Norman Nato remplacera une nouvelle fois Jean-Eric Vergne dans le cockpit de l'Aurus 01-Gibson. Roman Rusinov espère retrouver à Monza la plus haute marche du podium, qu'il avait déjà fréquentée sur ce même circuit en 2018.

LMP3 : De belles bagarres chez les prototypes 'juniors'
Quatorze voitures forment le plateau LMP3 à Monza. Parmi elles, l'écurie italienne Oregon Team a délivré une belle prestation au Castellet. Damiano Fioravanti y a décroché la première pole position de l'équipe en ELMS, avant de terminer à l'issue des quatre heures de course au pied du podium avec l'Italien Lorenzo Bontempelli et le jeune Lituanien de 16 ans Gustas Ginbergas.

La première manche du Castellet a vu la première victoire dans cette catégorie de l'écurie Ultimate, avec un équipage 100 % français constitué de Jean-Baptiste Lahaye, Matthieu Lahaye et François Heriau.

LMGTE : la course à domicile de Ferrari
La catégorie LMGTE proposera un duel Ferrari/Porsche. Champion du Monde FIA des Pilotes GTE en titre, Alessandro Pier Guidi arrivera à Monza en tant que leader de catégorie en compagnie de ses deux coéquipiers, le Danois Nicklas Nielsen et le Français Fabien Lavergne, après leur victoire au Castellet sur la Ferrari 488 #51 de Luzich Racing.

Matteo Cairoli a décroché en France la première pole position de la saison au volant de la Porsche 911 RSR #77 de Dempsey-Proton Racing, terminant troisième en course avec Christian Ried et Riccardo Pera. Les 4 Heures du Castellet ont vu le trio féminin Rahel Frey (Suisse)/Michelle Gatting (Danemark)/Manuela Gostner (Italie) et leur Ferrari #83 (Kessel Racing) terminer sur la deuxième marche du podium.

Vainqueurs en LMGTE à Monza en 2018, Duncan Cameron, Matt Griffin et Aaron Scott auront pour objectif d'amener une nouvelle fois la Ferrari de Spirit of Race sur le podium italien. Champion sortant de la catégorie, Giorgio Roda disputera sa course à domicile aux côtés d'Egidio Perfetti et Jörg Bergmeister au volant de la Porsche #56 de Team Project 1.

Titré en Michelin Le Mans Cup en 2018, Sergio Pianezzola sera en piste à deux reprises à Monza. Le samedi, il sera au départ de la course de deux heures de la Michelin Le Mans Cup avec Giacomo Piccini, avec qui il avait remporté cette compétition en 2018. Puis, le dimanche, il constituera un équipage 100 % italien aux côtés d'Andrea Piccini, le frère de Giacomo, et de Claudio Schiavoni, sur la Ferrari 488 #60 de Kessel Racing.

La Porsche 911 #80 d'Ebimotors présentera elle aussi un trio transalpin : Fabio Babini, Marco Frezza et Sebastien Fortuna seront les pilotes de l'équipe qui avait remporté le Michelin Le Mans Cup 2017.


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus Le MANS - ELMS