Tony Parker intéressé par les 24H du Mans"

Le désormais ancien jouer de basket-ball professionnel, Tony Parker, est le parrain de l'Oreca 07 - Gibson #48 d'Idec Sport.

Le quadruple champion NBA est présent ce week-end aux 24 Heures du Mans pour soutenir l'équipe française. Après avoir visité le stand et signé des autographes, Tony Parker a évoqué son envie de participer, un jour, à la classique mancelle.

 

- Que représentent pour vous les 24 Heures du Mans ?
Tony Parker : "Pour moi, c'est un événement important en France, dont j'ai beaucoup entendu parler durant ma carrière. Malheureusement je n'avais jamais pu y assister alors c'est un honneur d'être ici. Je vais y passer du temps et découvrir ce monde et cette course. J'ai hâte de voir le talent des pilotes s'exprimer en piste et de participer à la Parade des pilotes."

- Vous qui avez l'habitude du travail d'équipe, quels conseils donneriez-vous aux pilotes d'Idec Sport ?
Tony Parker : "C'est important d'être soudé et de faire confiance à ses coéquipiers. Lorsque vous pratiquer un sport collectif, vous devez faire votre job et vous avez besoin d'être certain que vos coéquipiers sont dans le même état d'esprit. J'ai l'impression que c'est le cas pour Paul, Paul-Loup et Memo. Dans une équipe on ne sait jamais si la mayonnaise va prendre mais ça semble bien parti parce que cela fait plusieurs années qu'ils travaillent ensemble."

- Vous étiez capitaine de l'équipe de France de basketball, vous retrouvez-vous dans cet équipage ?
Tony Parker : "Je les sens motivés, très positifs et prêts à franchir la dernière marche. J'ai l'impression de me revoir quand j'étais capitaine de l'équipe de France de Basket en 2011, lorsque nous avions gagné la médaille de d'argent au championnat d'Europe et qu'il nous manquait celle en or - que nous avons décrochée par la suite en 2013. J'ai le sentiment qu'ils sont prêts."

- Est-ce qu'on peut imaginer vous voir participer aux 24 Heures du Mans un jour ?
Ton y Parker : "Je vais d'abord commencer par participer à une séance d'essais privée, loin des médias, des caméras, la nuit pour que personne ne voie (rires). Je ne ferme aucune porte et j'aimerais vraiment essayer, alors je vais entamer des négociations avec Patrice Lafarge (président d'Idec Sport, ndlr). Néanmoins, avant de piloter et de m'attaquer à un tel challenge, il faudra que je progresse énormément."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus Le MANS - 24h du Mans