Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

24H Nürburgring: Un podium pour Verdonck et Hyundai

Associé à Marc Basseng, Manuel Lauck et Moritz Oestreich sur une Hyundai Veloster N TCR, Nico Verdonck est monté sur la deuxième marche du podium de la catégorie TCR lors des 24 Heures du Nürburgring. Même si un coup du sort a privé le quatuor d'une victoire qui lui tendait les bras, le bilan du Belge est plus que positif.

 

Les 24 Heures du Nürburgring sont une épreuve à la fois grandiose et atypique. La célèbre Nordschleife, que Jackie Stewart appelait l'Enfer vert, réserve toujours son lot de surprises. Extrêmement exigeant pour les hommes, mais plus encore pour les machines, le circuit niché au cœur de l'Eifel impose à la fois respect et humilité.

Engagé cette année par l'équipe Hyundai Motorsport, Nico Verdonck connait particulièrement bien la Nordschleife et ces 24 Heures du Nürburgring. Et même si cette édition 2019 n'aura pas été un long fleuve tranquille, le Bruxellois en retire énormément de satisfaction.

"Nous étions parmi les plus rapides de la catégorie TCR, mais avons rencontré deux soucis majeurs", explique Nico. "Après avoir perdu une vingtaine de minutes le samedi, nous étions super bien remontés dimanche matin. À ce moment, notre Hyundai Veloster N TCR caracolait en tête de la catégorie et tout se déroulait à la perfection ! Avec mes équipiers, nous avions évité tous les incidents en piste, ce qui n'est jamais simple dans cette épreuve où il faut pouvoir rouler très vite tout en gérant le trafic. Mais nous avons alors rencontré un problème mécanique. Nos mécanos ont toutefois fait un travail remarquable pour remettre la voiture en piste. Nous terminons ainsi 45edu classement général et deuxièmes de la catégorie TCR, ce qui reste un résultat très honorable pour ce nouveau modèle développé par Hyundai Motorsport."

De manière plus générale, Nico aura une fois encore vécu une fantastique expérience. "Collaborer avec Hyundai Motorsport a été un véritable plaisir",sourit le Belge. "L'encadrement était hautement professionnel et je me sentais vraiment très bien au volant de cette Hyundai Veloster N TCR, une voiture manifestement bien née. Ce coup de malchance du dimanche matin me laisse un petit goût d'inachevé car nous avions clairement le potentiel pour gagner notre catégorie. Mais cela me motive encore plus pour mes prochains défis !"

Deux autres courses d'endurance majeures attendent Nico en juillet. Avec son client Rodrigue Gillion, qu'il coache depuis fin 2018, le Bruxellois sera au départ des 24H de Portimao du 5 au 7 juillet prochains. À l'occasion de cette épreuve du 24H Series, le duo retrouvera l'Aston Martin Vantage de l'équipe PROsport Performance et tentera de défendre son leadership dans la catégorie GT4. Une semaine plus tard, c'est la plus longue course du monde qui attend Rodrigue et Nico. Intégrés à l'équipe DRM Motorsport, les deux hommes participeront aux 25 Heures VW Fun Cup avec un équipage de premier choix. Clairement, ce n'est pas encore les vacances... pour le plus grand plaisir de Nico toujours aussi assoiffé de compétition !

Communiqué,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus Le MANS - Endurance