Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

GT300: Sacha Fenestraz montre sa vitesse...

Bien que n'ayant pas pu prendre part à la course, interrompue pour cause de puissantes intempéries, Sacha Fenestraz a démontré, ce week-end sa faculté d'adaptation pour ses débuts officiels en GT. 

 

Le circuit d'Okayama, situé à 45km au nord-est de la ville du même nom, dans l'ouest de la plus grande île de l'archipel japonais était le théâtre du premier rendez-vous de la saison 2019 de Super GT, marquant les premiers pas du franco-argentin dans la catégorie après 4 saisons couronnées de succès en monoplace.

Sacha Fenestraz et son coéquipier du Kondo Racing, Kazuki Hiramine ont eu besoin d'un petit temps d'adaptation pour bien prendre en main leur monture alors que les derniers essais d'avant-saison remontaient à un mois. Malgré ces difficultés, ils parvenaient à signer le 5ème temps de la catégorie GT300 au terme de la journée du vendredi.

Les 2 pilotes réussissaient à trouver des réglages plus satisfaisants le samedi pour la séance qualificative. Disputée en 3 parties, Hiramine parvenait à s'extraire des 2 premiers rounds avant de laisser le volant à Sacha en fin de séance, avec en ligne de mire une bonne position sur la grille de départ. Ce fût chose faite puisqu'il signait le 8ème temps: satisfait, mais un brin frustré d'avoir raté de peu la 7ème place.

"Je pense que cela s'est plutôt bien passé, nous signons le 8ème temps et nous sommes la première Nissan dans notre catégorie. On aurait dû avoir le 7ème temps sans une petite erreur de ma part durant le tour lancé, néanmoins c'est très satisfaisant pour une première expérience en GT." déclarait le jeune pilote franco-argentin.

Alors que le soleil avait été au rendez-vous durant les 2 premiers jours du meeting, la pluie s'invitait le dimanche, forçant les pilotes à débuter la course sous safety-car. Hiramine était en charge de débuter l'épreuve au volant de la Nissan #56, mais la compétition ne dura que peu de temps puisque la voiture de sécurité était déjà de retour en piste au bout de 4 tours. Plusieurs boucles s'écoulèrent ainsi, avant que la meute ne soit à nouveau libérée au début de la 11ème. Las, un accrochage en queue de peloton voyait le drapeau rouge agité, signant l'interruption seulement 3 tours plus tard.

La course était relancée presque une heure plus tard, pour être à nouveau interrompue dans la foulée, signant la fin de cette épreuve chaotique. du fait du peu de nombre de tours accomplis, seul la moitié des points allait être accordés aux concurrents.

Bien que Sacha n'ait pas eu l'occasion de prendre le volant et de montrer de quoi il était capable, il se réjouissait cependant de la remontée de son coéquipier, 6ème lors de l'ultime interruption.

"La course a été mouvementée! Mais Kazuki a fait un super boulot, il était parvenu à prendre la 4ème position mais le pilote qui le poursuivait a perdu l'adhérence et l'a envoyé dans les graviers. Kazuki perd 2 places à ce moment là et se retrouve 6ème à la fin du tour. Finalement ils sont pénalisés et on retrouve la 5ème place au classement et les points qui vont avec, c'est satisfaisant.

Nous tenons à adresser un immense merci à Nismo, Kondo Racing et Yokohama pour leur soutien et tout le travail pendant le week-end."

La prochaine étape du super GT aura lieu à Fuji Speedway le premier week-end de mai, à la fin des vacances de printemps au Japon. Néanmoins Sacha ré-enfilera sa combinaison, son casque et ses gants dès le week-end prochain pour le premier rendez-vous de la saison du championnat japonais de Formule 3 sur le mythique circuit de Suzuka.


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Circuit - News