F.2: Anthoine Hubert a rendez-vous avec son public

Une préparation majuscule
Du 21 au 23 juin, Anthoine Hubert a rendez-vous avec son public au circuit du Castellet, théâtre du 5ème opus du championnat de Formule 2.

Depuis sa brillante victoire de Monaco, le jeune pilote de la Renault Sport Academy a concrétisé d'autres projets d'envergure : un premier test F1 à bord de la Renault RS17 de 2017 sur le circuit autrichien du Red Bull Ring, et un casque spécialement conçu pour le Grand Prix de France.

 

"Déjà l'année dernière, avec Eric Amato, nous avions parlé de faire un casque dédié à cet évènement si particulier pour un pilote français. Cette année, nous avons franchi le pas ! Je lui ai dit de se régaler avec le design tout en gardant mon identité. Il avait carte blanche pour faire quelque chose en lien avec le GP de France et le résultat est magnifique. Avant cela, j'ai eu la chance de prendre le volant d'une F1. C'était une expérience exceptionnelle et je remercie Renault de me l'avoir offerte. L'aéro, le freinage, la puissance, tout est fabuleux et ça n'a qu'un inconvénient : c'est trop court ! J'espère avoir l'occasion de piloter de nouveau une F1 sur une journée entière et, cette fois-ci d'aller chercher un peu la limite !"

Sur la lancée de Monaco
Le week-end monégasque a été un tournant pour le champion en titre de GP3. Au-delà de la victoire, la manière avec laquelle il l'a acquise, ainsi que ses progrès en qualifications, ont validé le travail des dernières semaines et donné un nouvel élan au projet Arden HWA. Mais pour un perfectionniste, certaines zones d'ombre méritent encore d'être améliorées.

"Avec Monaco, le Castellet est l'évènement que j'attends le plus dans la saison. Courir à domicile, c'est indescriptible. On est porté par le public et on se sent pousser des ailes. J'ai gagné ici l'année dernière et à Monaco il y a un mois, mais il ne faut pas s'enflammer, nous n'avons pas encore le potentiel pour prétendre enchaîner les podiums. Il faut commencer par améliorer ce qui peut l'être, comme les pit stops, qui nous ont fait perdre beaucoup de temps depuis le début de l'année. L'équipe est allée s'entraîner chez HWA, avec le responsable des arrêts aux stands, et j'espère que j'aurai une bonne surprise au Castellet où le plus important sera de poursuivre sur la lancée de Monaco avec une bonne qualification et deux arrivées dans les points, le plus haut possible !"


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Toutes les actus GP - F2