Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

GT4 Greg Guilvert: La meilleure défense, c’est l’attaque !

Le Seine-et-Marnais Grégory Guilvert vient d’entamer sa saison 2019 dans un contexte de stabilité absolue par rapport à 2018 : même team, même voiture, même numéro, même coéquipier, même championnat. Le seul changement était le fait de se présenter au départ de la première épreuve à Nogaro flanqué de l’étiquette de champion en titre ! Avec Saintéloc et l’Audi R8 LMS GT4, Greg et Fabien Michal visent donc cette année… le même objectif, et les deux places de 2ème décrochées dans le Gers incitent à un optimisme teinté de réalisme pour la suite des opérations.

 

42 ou 1 ? La couronne décrochée en 2018 aurait pu leur valoir le numéro 1 pour ce nouvel exercice mais les enfants en ont décidé autrement ! Pour la petite histoire, ce sont les trois fils de Fabien et les deux filles de Greg qui ont préféré conserver le 42.

Pour cette troisième édition du championnat en mode GT4, le plateau a encore progressé qualitativement et 44 voitures ont pris place dans les stands. Greg et Fabien ont procédé à des tests à Motorland Aragon et à Lédenon pour préparer leur campagne 2019 et dès les premiers essais sur le circuit Paul Armagnac de Nogaro, les choses se présentent bien. Ils concrétisent leur compétitivité en qualification en raflant les deux pole positions !

Dans la course 1, disputée le dimanche, Fabien mène pendant tout son relais mais il se fait gêner en entrée de pitlane au moment du changement de pilote. Greg tombe également sur une voiture trop lente au moment de regagner la piste. En tout, 3 à 4 secondes sont perdues et une Alpine en profite pour s’emparer de la tête. "Au début de mon relais, j’étais plus rapide mais mon adversaire a fermé toutes les portes" constatait Greg. "J’ai à nouveau essayé de passer après la période de neutralisation derrière le safety-car, en vain." l’Audi #42 termine 2ème à 2 secondes des vainqueurs.

Le résultat de la course 2 du lundi fut identique mais pas son déroulement. "J’ai gardé l’avantage de la pole et de la corde dans le premier virage mais l’Alpine s’est retrouvée à l'intérieur dans le virage suivant. J’étais à 110% et j’ai même débranché les aides au pilotage pour essayer de suivre. Nous étions un peu moins performants et notre pitstop n’a pas été parfait mais nous avons tout de même pu monter à nouveau sur la deuxième marche du podium."

Greg et Fabien sont en meilleure posture qu’au soir des Coupes de Pâques 2018. Toutefois, la valeur de la concurrence ne leur laissera guère d’occasions de se reposer sur leurs lauriers. "L’année dernière à Nogaro, nous étions en phase de découverte de l’Audi R8 LMS GT4 qui était toute nouvelle » analyse Greg. « Aujourd’hui, tout le monde au sein du team la connaît mieux et les résultats suivent. Mais malgré notre réussite aux essais, nous ne sommes pas parvenus à gagner en course. Il faudra faire le moins d’erreurs possible et scorer tout le temps pour espérer garder le titre."

Le prochain affrontement aura la ville de Pau comme toile de fond, les 18 et 19 mai.

Romane Didier,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Circuit - GT FFSA