Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

F4: L’aventure a commencé à Nogaro pour Isack Hadjar

Le premier chapitre de la carrière d’Isack Hadjar en monoplace s’est écrit dans le Sud-Ouest de la France lors des célèbres Coupes de Pâques de Nogaro. Avec pour principal bagage ses années en compétition karting, Isack a fait connaissance avec la course automobile à l’occasion de la première épreuve du Championnat de France F4.

Le vainqueur du Trophée Winfield a réussi à révéler une partie de son talent en se battant notamment pour le top 3 de la course du lundi, dont il réalisait le 2e meilleur temps. Le déroulement du meeting n’a pourtant pas été simple pour Isack, confronté à des adversaires parfois bouillonnants, à des petits soucis techniques et à la rigueur de la réglementation. Une occasion de plus de tirer les enseignements de la course grâce à son exigence habituelle.

"J’attendais avec impatience cette première épreuve du Championnat de France F4 avec la FFSA Academy. Je sais que j’ai besoin d’acquérir de l’expérience et j’ai beaucoup appris durant ce premier meeting en monoplace à Nogaro", confiait Isack avec lucidité.

Faisant preuve d’une maturité croissante, Isack a su tempérer son sens naturel de l’attaque pour tirer le meilleur profit de cette compétition inaugurale. Studieux durant les quatre séances d’essais libres, il se montrait capable de rouler parmi les cinq plus rapides et confirmait aux essais qualificatifs en signant le 7e temps et le 6e second meilleur temps déterminant sa place sur la grille de départ des Courses 1 et 3. Un début des plus encourageants !

Dès la Course 1, Isack découvrait un problème technique pendant la procédure de départ. "En raison de mon gabarit, il est difficile de régler le pédalier de manière optimum et donc de bien garder ma monoplace à son point d’équilibre sur la grille en attendant l’extinction des feux. Cela m’a fait perdre quelques places et j’ai terminé 8e, marquant ainsi mes premiers points au championnat."

Pour la Course 2, sans doute la plus risquée du week-end, Isack adoptait une stratégie bien réfléchie : "Avec le système de la grille inversée pour les 10 premiers, la Course 2 a été très mouvementée. Il fallait parfois jouer de prudence pour éviter les accrochages. J’ai terminé 10e, mais j’ai réussi à préserver mes pneumatiques pour la Course 3, afin de profiter de ma bonne place sur la grille de départ."

Isack avait décidé de donner le meilleur de lui-même dans la dernière course. Très bien parti, il gagnait deux places dès le premier virage et talonnait rapidement le troisième, avec la deuxième place toute proche en ligne de mire. "J’étais plus rapide que le pilote qui me précédait, mais il fermait toutes les portes malgré les consignes données au briefing de limiter les blocages volontaires dès les premiers tours". Isack était ensuite contraint à repasser par les stands pour un 'drive through', une pénalité consécutive au problème qu’il rencontrait sur la grille de départ.

Revenu en piste plus déterminé que jamais, Isack prouvait sa pointe de vitesse en réalisant un très remarqué deuxième meilleur tour en course. Son coach Pierre Sancinéna analysait ce premier round positif : "Isack a assimilé beaucoup de paramètres en quelques jours et les temps réalisés lors de la Course 3 montrent qu’il est capable de mettre rapidement en application tout ce qu’il apprend. Les règles sont parfois dures à accepter sur le moment, mais je suis convaincu qu’il possède toutes les qualités pour aborder la suite du championnat avec confiance et détermination en tirant les leçons de cette première expérience."

Isack remercie ses partenaires John Dalia, GeFi assurance et Sportone, ainsi que l’encadrement de la FFSA Academy et la Winfield Racing School. Il occupe actuellement la 11e position au classement provisoire du Championnat de France F4 et se prépare pour le 2e rendez-vous de la saison, le mythique Grand Prix de Pau, une course en ville très spectaculaire.

Communiqué,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Circuit - GT FFSA