Editorial Circuit

  • 1
  • 2
  • 3

PAU Championnat de France GT4 FFSA

Clio Cup Course 1: Indisciplinés, ils se sont montrés !

Hécatombe ! Difficile de qualifier autrement le départ de la première course de Clio Cup, dimanche après-midi. En l’espace de cinq minutes, plusieurs accrochages, des dérapages, des véhicules dans le bac à gravier… Bref, s’il est d’usage que les autos de la marque au losange tressautent sur les vibreurs et soient adeptes des touchettes, la séance dominicale a pris des proportions inhabituelles.

 

Un scénario improbable qui n’est, toutefois, pas pour déplaire au jeune Anthony Jurado (5ème après les qualifications) qui a signé sa première victoire en Clio depuis son engagement dans la discipline la saison dernière. Profitant des innombrables faits de course en soirée, le jeune pilote de 25 ans a négocié son succès dans les dernières minutes d’une course ponctuée par la sortie de deux Safety Car (SC), dont un consécutif à l’impressionnante collision (bien que sans gravité pour le pilote) de la #26 de Jean-Philippe Laurent contre un mur.

"J’ai fait tout ce que j’ai pu", confie Jurado à la descente du podium. "J’ai préservé mes pneus pendant les tours de SC. Ensuite, j’ai tout donné et ça a payé."

Aux trousses de Jurado, un camaïeu de pilotes tous plus expérimentés les uns que les autres. A l’instar de Thibaut Bossy (3ème) qui a très longtemps dominé les débats ou encore le préparateur-pilote Nicolas Milan qui a échappé au phénomène 'tondeuse à gazon' et glané une place sur sa position initiale. Cela n’a malheureusement pas été le cas pour David Pouget, victime d’un problème d’adhérence dans la première moitié de la séance. Idem pour les favoris Benoit Castagné ou encore le lauréat junior de l’édition 2017, Dorian Gudenfels (dont la voiture souffrait d’un problème moteur), non classés.

La position de dauphin revient à l’espagnol Luis Gonzales. Parti sur la quatrième ligne, le pilote du Pays de Cervantes s’est presque battu contre des moulins à vent tant ses concurrents s’éparpillaient, eux même, façon puzzle.

"C’était un peu délicat sur la piste. J’ai essayé de remonter en première place après le passage du premier SC, mais un deuxième a rapidement fait son apparition et a regroupé tous les véhicules en peloton", explique l’Espagnol.

Lundi, la journée démarrera par une séance de qualification pour les rescapés du peloton dont les véhicules sont encore intacts avant de conclure avec la deuxième course dans l’après-midi.

Classement de la course 1
1- Jurado, les 14 tours en 28’29’’864
2- Gonzales, à 0’’479
3- Bossy, à 0’’613
4- Milan, à 1’’310
5- Albouy, à 1’’684
6- Tierce, à 1’’943
7- Pretin, à 3’’075
8- Savoldelli, 3’’929
9- Pajot, à 4’’127
10- Carree, à 4’’364

Romain Perchicot


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Circuit - GT FFSA