Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actualités autres catégories

Autocross et Sprint Car Saint Junien sous la pluie !

C’est sur le circuit de Saint Junien que s’est déroulée la deuxième épreuve du Championnat et de la Coupe de France d’Autocross et de Sprint Car. C’est une édition qui s’annonçait pluvieuse mais qui finalement a offert un spectacle à couper le souffle.

C’est sur le circuit de Saint Junien que s’est déroulée la deuxième épreuve du Championnat et de la Coupe de France d’Autocross et de Sprint Car.

Avec 250 engagés, c’est une édition qui s’annonçait pluvieuse. Après une journée du Samedi durant laquelle les pilotes ont été épargné, la pluie tombée une partie de la nuit et toute la matinée du dimanche a obligé les organisateurs et la direction de course à suspendre l’évènement pour intervenir sur la piste. C’est ensuite une belle journée du dimanche qui s’est déroulée avec des courses d’une intensité rare qui ont régalé le public présent.

Super BUGGY : En grande forme tout au long du weekend, l’expérience du championnat d’Europe a parlé pour Jérôme Makhlouf (Peters). Il s’élançait en pole position de la finale aux côtés des deux outsiders du weekend, William Bodin (Alfa Racing) et Dany Leveque (Peters). C’est pourtant l’excellent Dany Leveque qui a surpris tout le monde en réalisant un super départ qui lui permet de prendre le commandement des opérations, malheureusement, Dany connaît un problème mécanique dans le fond du circuit, Jérôme en profite pour s’infiltrer et finalement remporter cette finale avec pas moins de 9 secondes d’avance sur Geoffrey Lejeune. Le pilote du Fast&Speed nous confiant ne pas se sentir à l’aise le samedi à l’issue des essais, pour autant, il s’élançait en deuxième ligne de la grande finale. Parti de la quatrième ligne, François-Xavier Bivaud aura réussi le dépassement du weekend ? Vexé par sa mésaventure de Mauron, le pilote du MAC devait absolument réagir. Dans le dernier virage, il plonge à l’intérieur sur Sébastien Chamoret (Speedlort) et s’empare de la troisième place de la finale sur le fil.  

Maxi TOURISME : Décidemment, Julien Isnard est très en forme en ce début de saison. Le pilote de Mazan au volant de sa Renault Megane a souvent joué de malchance lors des dernières saisons, il semble bien que cette année soit la sienne. En effet, il a dominé cette division tout au long du weekend. Nicolas Dubernet a terminé sa demi-finale au ralenti et laissait malheureusement une place vide sur la grille de la finale. Le Girondin était victime d’un souci mécanique sur la Renault Clio. Emmanuel Filippa complétait fièrement cette première ligne au volant de sa Toyota Auris. Emmanuel Filippa termine deuxième de cette finale et c’est Freddy Poulain sur sa Clio qui s’empare de la troisième place, retrouvant ainsi le podium du Championnat de France avec une certaine satisfaction.  

Sprint GIRLS : Elisa Chevillon intouchable sur cette épreuve, même si la double Championne de France s’est fait piéger dans la flaque d’eau présente sur le circuit lors de la troisième manche du dimanche matin. Elle s’élançait en pôle de la finale aux côtés des deux châssis Camotos de Julie Makhlouf et Marianne Parthenay. Cette dernière, victime d’une crevaison en finale n’a pas pu défendre ses chances. Impossible pour Julie de résister au départ canon d’Elisa sur les premiers mètres et c’est finalement Marie Papillon qui retrouve le chemin du Podium du Championnat de France, la pilote du Kamikaz revient au plus haut niveau.  

Buggy 1600 : Il est entré dans l’histoire. Florian Guilliny, tout juste 18 ans, vient de décrocher sa première victoire en Championnat de France, il aura dominé de la tête et des épaules tout au long de ce weekend. Au volant du châssis Peters, le pilote de la région d’Avignon décroche sa première victoire dès sa deuxième course dans cette division. Alors que Thomas Christol a hérité du titre de petit prince de l’Autocross Français, Florian s’impose désormais comme la nouvelle étoile de la division Buggy 1600. Très à l’aise tout au long du weekend, Tony Feuillade (Alafa Racing) retrouve le sourire. Le pilote d’Issoudun se rassure et retrouve la place qui est la sienne sur le podium. Damien Crepeau (Propulsion), à l’attaque tout au long de la finale n’a pas été en mesure de venir le déborder et se contente d’une troisième place qui le maintien en tête du championnat.  

Super SPRINT : Époustouflant, la lutte était dingue dans cette division. Avec les conditions météos de ce weekend, les pilotes de la Super Sprint ont prouvé encore une fois de quoi ils étaient capables. C’est David Meat qui remporte la finale et se rassure. En effet, le pilote de Mauron, lancé dans la course au titre se devait de performer ce weekend pour en pas laisser les autres s’échapper au classement général. Parti depuis la deuxième ligne, Arnaud Martin sur son Camotos s’empare de la deuxième place tandis que Xavier Bauer retrouve son niveau en terminant sur le podium final offrant ainsi le premier au podium au dernier sorti des ateliers Planet Kart Cross, le Kamikaz 3.  

Prochain round 3 : Saint Vincent des Landes (44) 12 et 13 Mai 2018

Communiqué FFSA,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - News