Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Merzouga Rally 2018 Official Teaser

MFE-Live.com - Actualités autres catégories

Taklimakan: Des hauts le coeur pour Lavieille-Garcin

Sur le Taklimakan, Christian Lavieille s’est bien élancé ! Sur le prologue long de 16 kilomètres tracé autour d’Ürümqi ne comportant aucune difficulté majeure, il constituait une profitable mise en jambes pour les 90 autos/camions et 16 motos/quads qui se sont présentés au départ.


Sur des pistes très poussiéreuses, balayées par le vent, cette journée fut surtout l’occasion pour les concurrents de prendre leurs marques et de renouer avec la compétition. Le pilote Varois au volant du BAIC BJ40 mettait la barre basse au point de signer le meilleur chrono : "Ce n’était pas mon désir mais, force est de reconnaître que c’est ainsi ! Ouvrir la piste de l’étape 1, je ne le souhaitais vraiment pas, en guise de compensation, cela va nous empêcher de manger la poussière des autres. Nous avons eu un bon feeling avec la voiture. Ma prise de risque s’est réduite à zéro parce que ce prologue était piégeux avec de nombreuses saignées et des ornières."

ETAPE 1 : Sale Journée !
"Pas génial cette première journée" avoue Christian Lavieille dès la descente de l’auto, la mine des mauvais jours. Une étape à oublier pour les vainqueurs du prologue qui ont usé de malchance au point d’en laisser la première place du classement général auto à Zi Yungang - Wang Zengrong.
Chargés d’ouvrir la piste suite à leur victoire de la veille au prologue, Christian Lavieille et Jean-Pierre Garcin ont effectué un tonneau sans gravité lors d'un franchissement de dune. Une acrobatie qui coûte plus de 20 minutes à l'équipage français du team Run Racing Motorsports.
Christian explique : "Nous avons ouvert la piste pratiquement tout au long de l’étape. Tout se passait bien dans la première partie excepté un demi-tour qui nous a fait perdre quelques secondes. Dans la seconde partie, nous avons vécu un léger tonneau sur le côté après avoir franchi une crête. La voiture est pratiquement intacte, seul le pare-brise s’est cassé. Nous avons mis beaucoup de temps à repartir car, le sable était très mou. Impossible ensuite de rouler vite, nous avions du mal à déchiffrer le relief des dunes en raison du pare-brise. Je suis certes très déçu mais le rallye ne fait que commencer."

ETAPE 2 : Christian et Jean-Pierre se replacent !
L’étape 2 longue de 390 km comportait un secteur sélectif de 297 km. Echaudé par leur mésaventure de la veille, Christian et Jean-Pierre n’ont pas ‘tenté le diable’… Entre des pistes roulantes, un oued cassant et plusieurs cordons de dunes, cette étape tracée autour de Shanshan, proposait un tracé très diversifié. Les températures élevées, proche des 50° sur la piste ont augmenté la difficulté.
Christian Lavieille et Jean-Pierre Garcin avaient à cœur de se reprendre, les français terminent 4ème et montent à la 6ème place du général en étant partis 11ème.
"L’équipe a travaillé tout la nuit pour refaire une santé à la voiture et modifier les suspensions mieux adaptées pour le terrain rapide de cette spéciale. Dès le départ, je le craignais, très vite nous nous sommes retrouvés dans la poussière de nos prédécesseurs. Avec le vent de face, il était aventureux de doubler. L’objectif était de se replacer dans le bon wagon, c’est fait !"

L’étape 3 sera de nouveau en boucle ce qui permettra aux équipes d’assistances de rester au bivouac de Shanshan. L’étape se développera sur 426,8 kilomètres et se marginalise par une sérieuse navigation.


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Rallye-Raid