Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2019

MFE-Live.com - Actualités autres catégories

Rallye du Maroc Etape2: Price et Al-Attiyah en leaders...

Tracée en boucle autour d’Erfoud, la 2ème étape du Rallye du Maroc 2018, proposait un mélange de pistes rapides et techniques, mais également des franchissements de dunes et d’oueds. Le tout, agrémenté d’une navigation parfois délicate sur des traces peu visibles. Un doux mélange, donc, de tout ce que le Sud marocain a de merveilles à offrir.

 

Du côté des motos, c’est l’Autrichien Matthias Walkner (KTM 450 Rally Factory #3) qui enlève la mise, juste devant son équipier et leader, l’Australien Toby Price. Reçus trois sur trois Nasser Al Attiyah et Matthieu Baumel (Toyota Hilux Gazoo Racing South Africa #306) paraissent tout autant intraitables en catégorie auto, où ils visent une 5ème victoire d’affilée sur le sol marocain…

Une boucle de 281 km pour les motos, rallongée à 328 km pour les autos : cette première boucle typée désert a offert sa part de spectacle et de rebondissements sportifs. Particulièrement du côté des motos, où la fin de la spéciale fut particulièrement animée en termes de navigation…

MOTOS/QUADS/SSV
Toby Price : suivez le guide !
En rallye et, encore plus en tout terrain, celui qui va devant n’a que trop rarement l’avantage. Généralement 'faire trace' en termes de navigation coute quelques secondes au kilomètre au guide de l’étape ne bénéficiant d’aucune trace fraiche ou de poussière à l’horizon pour confirmer ses choix… En s’élançant en tête ce matin, Toby Price (KTM 450 Rally Factory #8) s’imaginait donc concéder du temps à ses principaux adversaires. Quelle ne fut donc pas sa surprise sur la ligne d’arrivée, de voir que seul son équipier Matthias Walkner (KTM 450 Rally Factory #3) avait réussi à le rattraper pour s’emparer de la victoire du jour, la troisième d’affilée pour KTM. Dominants l’étape dans le sillage des deux 'orange mécaniques', l’Américain Ricky Brabec (Honda CRF 450 Rally #11) et le Portugais Paulo GONÇALVES (Honda CRF 450 Rally #4) s’égaraient sur une mauvaise piste, trop au Sud au détour d’un village à 50 kilomètres de l’arrivée. Aujoutez-y les soucis de bib mousse pour le Britannique Sam Sunderland (KTM 450 Rally Factory #5), piégé par les cailloux saillants, déterrés par les pluies récentes ayant copieusement arrosé la région la semaine dernière et vous comprendrez que Toby Price est le grand vainqueur moral de cette 2ème étape.

De plus, avec un Pablo Quintanilla (Husqvarna FR450 Rally Factory #1), 3ème du jour, mais pointant à la 6ème place au général, le pilote Australien passe virtuellement en tête du classement final du Championnat du Monde FIM, à la veille de l’étape marathon.

Du côté des quads, le Russe Aleksandr Maksimov (Yamaha Raptor #104) poursuit son bonhomme de chemin. Et si le Français Axel Dutrie (Yamaha YFZR #164) s’immisce dans la lutte au sommet du Mondial FIM avec son Enduro Cup, c’est bien, ce soir, le Polonais Rafal Sonik (Yamaha Raptor #101) qui occupe la 2ème place de la catégorie.

Enduro Cup :La méthode Coué
Devancé hier par l’Indien Wahid Abdul (Sherco Rallye Enduro #149), Sébastien Coué (Husqvarna 450 FE #120), poursuit sa marche en avant dans cette catégorie ouverte aux machines ne demandant qu’un minimum de préparation. Il devance les KTM de deux autres pilotes français, le novice Jonathan Chotard et Jérémy Poncet.

Du côté des SSV, les Can Am semblent étaler toute l’étendue de leur puissance. Profitant de l’expérience en navigation de l’Allemand Dirk Von Zitzewitz, l’ancien équipier de Giniel De Villiers chez VW et Toyota, l’Américain Austin Jones signe sa première victoire d’étape devant les Portugais Ferreira/Guilherme. L’ancien motard espagnol Gerard Farres complétant le podium du jour, juste devant Stéphane et Andrea Peterhansel, victime d’une crevaison et souffrant du manque de puissance sur leur Yamaha YXZ face aux bolides canadiens.

AUTOS/CAMIONS
Al Attiyah/Baumel, les maîtres du jeu
Trois sur trois ! Décidément, Nasser Al Attiayh et Matthieu Baumel (Toyota Hilux Gazoo Racing South Africa #306), se taillent la part du lion sur le sol africain. L’équipage, déjà lauréat des quatre dernières éditions du Rallye du Maroc ne laissent que des miettes à leurs adversaires depuis le départ de Fès, jeudi. Parti en tête sur cette étape de près de 330 kilomètres, le duo franco-qatari a passé une nouvelle journée en solitaire à faire la trace, parfois dans des franchissements d’oueds délicats et de chotts où il ne valait mieux pas suivre leur trace. Derrière eux, à plus de 9 minutes suite à deux crevaisons, ce sont Cyril Despres et Jean-Paul Cottret (Buggy MINI JCW #309) qui limitent le mieux les dégâts tout en apprivoisant leur nouvel environnement. Libéré par une couronne mondiale définitivement acquise suite à l’abandon du Russe Vasilyev (boîte de vitesses), Jakub Przygonski et Tom Colsoul (MINI JCW #300) ont réussi un 'coup de nav' en prenant un raccourci de près 2 kilomètres en vue de l’arrivée pour brûler la politesse aux Tchèques Prokop/Tomanek (Ford Raptor #302) et compléter le podium du jour. Moins de chance, en revanche, pour Carlos Sainz (Buggy MINI JCW #307) arrêté sur la piste (PK 91) avec un gros souci de boîte de vitesses. Quant à Harry Hunt (Peugeot 3008 DKR #314), il fut contraint de rejoindre le bivouac par le goudron après avoir endommagé l’avant de sa 'lionne'. Pour avoir voulu suivre la trace hors-piste d’Al Attiyah, Giniel de Villiers et Alex Winocq (Toyota Hilux Gazoo Racing South Africa #310) se sont, quant à eux, embourbés durant près d’une heure, malgré toute l’aide de leur équipier, le Néerlandais Eric Van Loon. Dans cette ambiance de déroute, ce sont le Saoudien Yassir Seaiden (Toyota Hilux Overdrive #304) et le Chinois Han Wei (Buggy Geely #328) qui pointent le bout du nez dans le Top 5 du jour…

En catégorie T2, le Russe Titov et son Ford F150 ont décidé de régner sans partage sur ce Rallye du Maroc 2018. Privé de son principal challenger à la Coupe du monde FIA, le Qatarien Abdulla, contraint à l’abandon ce matin sur problèmes mécaniques, le Saoudien Ahmed Alsegawi (Toyota Land Cruiser #315) a pu rouler à sa main tout au long de la journée et ce, malgré les nombreux pièges disséminés sur la piste…

Et tandis qu’en bon préparateur Philippe Gache poursuit la mise au point du Toyota Land Cruiser officiel Auto Body en compagnie d’Akira Moura, le pilote officiel de la marque, en vue du prochain Dakar, la catégorie Open reste le sous houlette du Franco-Marocain Jean-Antoine Sabatier et son Bugga One.

En catégorie camions, c’est le LIAZ du Tchèque Martin Macik, 15ème au scratch aujourd’hui, qui mène la danse…

DEMAIN : ETAPE 3, LE MARATHON
MOTOS/QUADS/SSV
Liaison : 5 km - SS3 : 275 km - Total : 280 km (bivouac marathon)

AUTOS/CAMIONS
Liaison : 28 km - SS3 : 289 km - Total : 317 km

David Castera : "Il s’agit, avec l’étape du lendemain, du point d’orgue du rallye. Deux secteurs sélectifs complètement distincts pour les deux catégories. Les motos/quads/SSV passeront la nuit dans le désert sur un bivouac marathon sans possibilité d’assistance."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Maroc