Editorial Raid

  • Johnny, le Dakar et les potes !

    En 2002, l'icône française s'était engagée pour rallier Dakar depuis Arras. Son copilote René Metge et son directeur d'écurie André Dessoude racontent.

    Lire la suite
  • Sahari Algérie Etape5: Dunes fabuleuses !

    Les concurrents, autos, motos, quads, SSV et camions ont véritablement réussi un coup d’éclat dans les dunes à l’occasion de la 5ème étape de la course motos de la 3ème édition du Rallye international 'Sahari' d’Algérie.

    Lire la suite
  • Silk Way Rally 2018: De la Chine vers la Russie

    Près de cinq mois après l’arrivée du Silk Way Rally 2017 qui a consacré Cyril Despres (Team Peugeot TOTAL) en voiture et Dmitry Sotnikov en catégorie camion (TEAM KAMAZ-MASTER), tous les regards se fixent désormais avec attention sur la prochaine édition qui verra la Chine

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Hearts Of Morocco 2017

MFE-Live.com - Actus du Dakar

Dakar Arnold Brucy, réveil tardif !

On peut être 'fils de' et ne pas se passionner pour le sport pratiqué par son père. Ce fut le cas, dans un premier temps, d'Arnold Brucy, fils de Jean Brucy, qui comptabilise plus de 20 participations et deux quatrièmes places sur le Dakar.

 

Si Arnold a toujours fait un peu de motocross en loisirs, puis en compétition, le rallye ne faisait pas vraiment partie de ses rêves. En lui offrant une participation au Merzouga Rally, Jean a éveillé la passion de son fils pour cette épreuve mythique. Voilà Arnold embarqué pour de nouvelles aventures, jonglant entre son métier de chauffeur et celui de pilote. Le Loirétain obtient rapidement de bons résultats sur ses premiers rallyes africains et se sent prêt à affronter le Dakar.

Sur la liste des partants du Dakar 2017, l'aventure tourne court dès la 4ème étape : Arnold est contraint à l'abandon sur casse mécanique. Une mésaventure qui décuple sa motivation pour la 40ème édition !

"L'année dernière, j'ai très mal vécu cette casse mécanique et j'ai une très forte envie de revanche ! Quand on s'engage pour le Dakar, c'est pour aller au bout, par respect pour les partenaires et par défi personnel. J'ai bon espoir pour cette année, d'autant qu'il devrait y avoir beaucoup de dunes au Pérou : c'est mon terrain de prédilection. J'ai un seul regret : mon père n'a pas pu se libérer pour m'accompagner…"


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar

Rallye-event-2017