Editorial Raid

  • Morocco Desert Challenge Etape 7: Que du plaisir !

    MERZOUGA - BOUARFA : 435 km
    L’avant dernière spéciale de ce 11ème Morocco Desert Challenge a encore offert du beau spectacle aux participants, entre dunes au départ et pistes roulantes ensuite.

    Lire la suite
  • Le Dakar pose ses roues en Arabie Saoudite

    C'est désormais officiel : après 11 éditions sud-américaines, le Dakar change de continent. Cap sur le Proche-Orient et l’Arabie Saoudite, 30ème pays traversé par le plus célèbre – et le plus contesté - des rallyes raids. A la clé, on évoque un contrat mirifique de 5 ans.

    Lire la suite
  • Paulo Gonçalves signe chez Hero MotoSports

    - Le Team Hero MotoSports Rally prépare le futur avec une équipe encore plus forte

    - Paulo Gonçalves, pilote de rallye de pointe, recruté comme quatrième pilote

    - La signature intervient au lendemain du premier podium du team cette saison

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Africa Eco Race 2019

Dakar Team Cummins : Un début gonflant !

Les concurrents du Dakar rentrent dans le vif du sujet pour cette seconde spéciale longue de 433 kilomètres qui les mènent à San Rafael à travers les premières dunes.

Un bagage du Team ayant été égaré lors du voyage entre Lyon et Buenos Aires fin décembre, quelques pièces ont manqué à l’assistance pour fiabiliser le système de gonflage automatique des pneus du Buggy Cummins-Constant avant le départ. Sans un montage efficace, Patrick Sireyjol et François Beguin ralentissent et franchissent les cordons de dunes avec appréhension.

"Nous avons perdu près de 50 minutes, c’est dommage !" commente Patrick, pilote du Buggy. La chaleur, toujours omniprésente, freinera également la progression de notre équipage puisqu’elle viendra gripper le câble de sélection des vitesses contraignant Patrick à passer, parfois, les vitesses à deux mains. "A un moment, il m’a même été impossible de passer la marche arrière. Nous avons été gentiment poussé par les spectateurs". Malgré ces difficultés, les deux hommes se classent à la 19ème place de cette seconde spéciale, remportée par le français Peterhansel. Ils progressent à la 15ème place !

"Aujourd’hui, nous avons limité les dégâts, mais nous restons dans le bon wagon. C’est seulement le deuxième jour. Nous avons pour objectif d’aller chercher Thomasse et son Buggy, 2ème au classement des deux roues motrices. Nous sommes arrivés tôt au bivouac, l’assistance va pouvoir rapidement travailler sur le Buggy. La mécanique est très sollicitée par les conditions particulières : les températures sont très élevées. Demain, il n’y aura pas de dune, nous allons pouvoir nous exprimer un peu !" termine Patrick Sireyjol.

Rainer Wissmanns et Fabrice Roche ont également essuyé quelques galères pendant cette spéciale. Après une petite panne électrique en début d’étape, les deux hommes remontent petit à petit leurs concurrents. Mais dans les dunes, les choses se compliquent. La chaleur provoque à nouveau le phénomène de vapor lock contraignant l’équipage à s’arrêter pour refroidir le moteur. "Avant d’attaquer le sable, nous avions dégonflé les pneus au maximum et avons déjanté à deux reprises. Nous avons vraiment progressé au ralenti dans ces dunes" raconte Rainer Wissmanns. Au terme de cette journée compliquée, Rainer Wissmanns et Fabrice Roche arrivent en 97ème position après avoir porté assistance à deux motards parmi le nombre importants de concurrents en difficulté. Ils sont 94ème au Général, malgré les 2 heures de pénalité infligées en raison d’un Way-Point manqué.

"Nous sommes tout de même contents d’être toujours dans la course. Beaucoup de concurrents n’étaient pas encore sortis de la spéciale ce matin" commente Rainer. "Il a vraiment fait très très chaud hier. La voiture a beucoup souffert. Un grand merci à Fred (Vernay) qui a travaillé toute la nuit sur le Wildcat".

La spéciale entre San Rafael et San Juan sera longue de 300 kilomètres après une liaison de 292 kilomètres.

Communiqué,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar