Editorial Raid

  • Paulo Gonçalves signe chez Hero MotoSports

    - Le Team Hero MotoSports Rally prépare le futur avec une équipe encore plus forte

    - Paulo Gonçalves, pilote de rallye de pointe, recruté comme quatrième pilote

    - La signature intervient au lendemain du premier podium du team cette saison

    Lire la suite
  • Morocco Desert Challenge Etape 7: Que du plaisir !

    MERZOUGA - BOUARFA : 435 km
    L’avant dernière spéciale de ce 11ème Morocco Desert Challenge a encore offert du beau spectacle aux participants, entre dunes au départ et pistes roulantes ensuite.

    Lire la suite
  • Le Dakar pose ses roues en Arabie Saoudite

    C'est désormais officiel : après 11 éditions sud-américaines, le Dakar change de continent. Cap sur le Proche-Orient et l’Arabie Saoudite, 30ème pays traversé par le plus célèbre – et le plus contesté - des rallyes raids. A la clé, on évoque un contrat mirifique de 5 ans.

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Africa Eco Race 2019

Abu Dhabi X-Raid: Coup d'éclat des Peterhansel !

- Malchanceux,Jakub  Przygonski termine 18ème

Stéphane Peterhansel et son épouse Andrea forment un duo solide, dans une voiture de rallye comme à la maison. Ils ont remporté l’Abu Dhabi Desert Challenge, deuxième manche de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain, lors de leur première sortie ensemble dans la MINI John Cooper Works Rally. Ils deviennent de surcroît le premier couple marié à remporter une épreuve FIA tout-terrain en catégorie autos.

Son coéquipier Cyril Despres et son navigateur, l’Espagnol Dani Oliveras, ont terminé huitième dans leur buggy MINI JCW, alors que Jakub 'Kuba' Przygonski et Timo Gottschalk ont pris la 18e place. Enfin, l’Allemand Stephan Schott et le Portugais Filipe Palmeiro se sont classés au 11ème rang.

Cette année, l’Abu Dhabi Desert Challenge a été l’un des plus difficiles de ces dernières années : du fait d’une forte tempête de sable, les équipages ont eu une visibilité limitée durant les deux premiers jours. Cerise sur le gâteau, si on peut dire, le vent a rendu les dunes si molles que de nombreux pilotes se sont retrouvés plantés dans le sable. Malgré ces conditions difficiles, les voitures construites par X-Raid ont remporté quatre des cinq étapes et ont également obtenu la victoire finale.

Une fusion réussie entre vie professionnelle et vie privée
Tout le monde était curieux de voir comment Andrea Peterhansel allait se comporter aux côtés de son mari et 'Monsieur Dakar'. Et bien le couple s’est montré aux avant-postes dès le départ. Les Peterhansel ont pris la tête du classement général le deuxième jour - une position qu’ils ont gardée jusqu’à l’arrivée de cet Abu Dhabi Desert Challenge. Ils ont également remporté la quatrième étape dans le désert de Liwa pour clore une campagne très réussie.
"Je suis très content", a déclaré Stéphane Peterhansel, tout sourire à l’arrivée. "Après tout, c’était ma première course avec Andrea dans une véritable voiture de rallye. En fait, nous ne sommes pas venus à Abu Dhabi dans le but de gagner, mais pour voir comment ma coopération avec Andrea fonctionne dans la voiture. Nous avons temporisé durant les deux premiers jours. Mais quand nous avons pris la tête, nous avons décidé de la garder. Nous avons continué à mettre l’accent sur une stratégie de pilotage axée sur une prise de risque minimale. C’était vraiment la bonne, car nous ne sommes jamais restés plantés durant les cinq jours et n’avons jamais eu de problème technique ou de navigation."

"Nous avons fait mieux que prévu", a complété Andrea. "Nous avons gagné en confiance jour après jour. J’ai été un peu malade dans la voiture, mais ça s’est mieux passé que je ne le pensais. Nous avons pris la tête le deuxième jour, ce qui nous a presque surpris. Tout le monde sait que Stéphane est un grand pilote, mais j’ai désormais eu la chance de l’expérimenter en direct. Il attaque dès qu’il le peut et joue la sécurité quand c’est nécessaire. Il m’a donné le temps de m’améliorer. En fin de compte, nous avons gagné la course. Nous sommes vraiment heureux et ravis de pouvoir partager ce résultat."

Ne jamais baisser les bras
Cyril Despres, qui courait aux côtés de Dani Oliveras à Abou Dhabi, a pris un bon départ en signant la victoire dans la première étape. Cependant, le désert lui a joué un mauvais tour lors de la deuxième journée : l’équipage a perdu deux heures et demie pour sortir sa voiture, qui s’était enlisée dans le sable. Malgré tout, Despres et Oliveras ont obtenu de bons résultats dans les derniers jours et ont pu revenir dans les dix premiers.

"Après avoir remporté la victoire le premier jour, nous espérions une bonne course", a indiqué Cyril Despres. "Nous avons connu plusieurs problèmes le deuxième jour, ce qui a gâché nos chances de finir sur le podium. C’est toujours frustrant, d’autant plus que le buggy fonctionnait très bien. Un certain nombre d’améliorations ont été apportées depuis le Dakar. Il s’est passé quelque chose tous les jours. Dani a fait du très bon travail et s’est rapidement habitué à la voiture. Nous avons bien fonctionné ensemble. Félicitations à Stéphane et Andrea."

L’Abu Dhabi Desert Challenge est le rallye préféré de Stephan Schott. Cette année, cependant, Dame chance a fait faux bond à l’Allemand. Il a perdu plusieurs heures le deuxième jour, scotché à plusieurs reprises dans le sable mou. Mais le pilote allemand a néanmoins rallié le bivouac chaque soir, contrairement à de nombreux concurrents sanctionnés par de fortes pénalités en temps. Schott et Palmeiro peuvent donc se réjouir de leur onzième place.
"Cet Abu Dhabi Desert Challenge était difficile", a déclaré Stephan Schott. "La tempête de sable a été si forte le deuxième jour qu’on se serait cru aveugles. On s’est retrouvés plantés huit ou neuf fois ce jour-là. En outre, la clim' est tombée en panne peu après le départ hier - il faisait tellement chaud dans les dunes que Filipe et moi avons décidé de tirer droit sur l’assistance. Ça nous a coûté un quart d’heure. Malgré tout, nous avons réussi à terminer tous les jours."

Une performance impressionnante pas récompensée
De leur côté, Przygonski et Gottschalk ont joué de malchance. Jusqu’au troisième jour, les deux occupants du buggy MINI JCW visaient toujours la victoire finale. Vainqueurs de la troisième étape, ils occupaient le quatrième rang du classement général, à quelques minutes à peine des leaders. Malheureusement, un problème technique les a stoppés au début de la quatrième étape. Przygonski a été contraint de retourner au parc d’assistance et a écopé d’une pénalité de 100 heures. Déterminé à montrer tout son potentiel, le Polonais a signé à nouveau le meilleur chrono lors de la cinquième et dernière étape.
"Nous avons connu une course difficile", a déclaré le pilote polonais. "Nous étions en fait très bien partis avec le buggy et nous avons décroché deux victoires d’étape. Nous avons failli gagner le premier jour, mais nous avons eu un problème juste avant l’arrivée. Je pense que nous avons prouvé que nous sommes également très rapides avec le buggy. Malheureusement, le résultat ne reflète pas notre performance."

Dans la mesure où la Turkmen Desert Race a été officiellement annulée, la prochaine épreuve sera le Rallye tout-terrain du Kazakhstan, du 26 mai au 1er juin 2019.

Classement général autos du Abu Dhabi Desert Challenge
1. Stéphane Peterhansel (FRA) / Andrea Peterhansel (GER) MINI JCW Rally - 18h 03m 45s
2. Sh. Khalid Al-Qassimi (UAE) / Xavier Panseri (FRA) Peugeot - 18h 12m 33s
3. Aron Domzala (POL) / Maciej Marton (POL) Toyota - 18h 5m 01s
4. Casey Currie (USA) / Laurent Lichtleuchter (FRA) Can-Am - 19h 43m 18s
5. Reinaldo Varela (BRA) / Gustavo Gugelmin (BRA) Can-Am - 19h 44m 30s...
8. Cyril Despres (FRA) / Dani Oliveras (ESP) MINI JCW Buggy - 22h 12m 19s...
11. Stephan Schott (GER) / FIlipe Palmeiro (PRT) MINI ALL4 Racing - 26h 31m 05s...
18. Kuba Przygonski (POL) / Timo Gottschalk (GER) MINI John Cooper Works Buggy - 150h 50m 49s...


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Abu Dhabi