Abu Dhabi Overdrive : Aron Domzala sur le podium !

- Al-Rajhi et Ten Brinke contraints de quitter une bataille éprouvante dans les dunes des Émirats arabes unis. 

L’équipage polonais Aron Domzala et Maciej Marton a réalisé une performance impressionnante pour s’emparer de la troisième place de l’Abu Dhabi Desert Challenge, deuxième manche de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain 2019, et apporter un podium à Overdrive Racing.

 

L’équipage du Toyota Hilux a surmonté les tempêtes de sable, les vents violents, la chaleur accablante et les dunes de sable épuisantes et énergivores du 'Quart vide' des Émirats arabes unis pour signer l’un des résultats les plus importants de la carrière du jeune Polonais en tout-terrain.

De son côté, le Néerlandais Ten Brinke, associé pour la deuxième fois de la saison au Belge Tom Colsoul dans un deuxième Toyota Overdrive, occupait la deuxième place au général au début de la quatrième journée, malgré des crevaisons et plusieurs retards en spéciale. Malheureusement, les deux hommes ont dû abandonner sur accident lors du quatrième jour et ont perdu une place de dauphins potentiels derrière le Français Stéphane Peterhansel et son épouse Andrea, futurs lauréats.

"Après 40 km dans la quatrième étape, nous avions repris quatre minutes au leader de la course et nous partagions virtuellement la tête du rallye", a déclaré Tom Colsoul. "Nous avons donc essayé de prendre un maximum d’avance afin de pouvoir contrôler la course le dernier jour. Mais quand on attaque fort, il y a toujours des risques. Nous avons tapé très fort après une dune vers le km 180 et nous avons dû nous arrêter au km 245, la suspension arrière ayant trop souffert. Nous avons été également secoués lors du choc et on nous a conduits à l’hôpital pour des contrôles, mais il n’y avait rien de cassé. Nous sommes tristes du résultat, mais la vitesse et la technique étaient là."

Le Saoudien Yazeed Al-Rajhi et son copilote allemand Dirk von Zitewitz ont pour leur part signé le meilleur temps de la deuxième étape, à bord du troisième Hilux Overdrive. Malheureusement, un problème de transmission le premier jour leur a coûté une pénalité maximale, alors que des ennuis techniques les ont obligés à abandonner avant le quatrième secteur sélectif dans les dunes de Liwa.

Le Français Cyril Despres a pris la tête d’entrée lors de la première spéciale de 261,97 km entre Abu Dhabi et le bivouac de Liwa. Ten Brinke était son plus proche rival dans le premier des trois Toyota Overdrive, tandis que Domzala a rejoint le bivouac de Qasr Al Sarab en septième position.

"Nous sommes partis en quatrième position et nous bénéficions donc de bonnes traces, a indiqué Ten Brinke. On a crevé après avoir sauté une dune et perdu trois ou quatre minutes pour trouver un endroit sûr pour changer la roue."

À l’inverse, Al-Rajhi a effectué un début décevant dans le troisième Hilux, le Saoudien ayant été fortement retardé par des problèmes de différentiel arrière.

Al-Rajhi s’est remis de sa déception de la spéciale d’ouverture pour remporter la première des boucles de Liwa, longue de 222,80 km, à travers les imposants cordons de dunes. Le Saoudien a signé un temps de 3h19'36'' pour devancer son plus proche rival Vladimir Vasilyev de 4’14’’. Mais le pilote de Riyad est resté dans les profondeurs du classement général après avoir écopé de plus de 113 heures de pénalités.

"C’était une belle journée. Ça fait du bien terminer premier après une première journée marquée par la malchance", a déclaré le Saoudien.

Auteur du quatrième chrono, Peterhansel a pris un avantage de 2'26'' sur Ten Brinke, qui a terminé la spéciale en sixième position. Le Néerlandais a maintenu cependant sa position au général après l’arrêt de l’ancien leader Cyril Despres. Domzala, quant à lui, s’est classé huitième de la spéciale et septième du général.

"Ce fut une journée difficile, a ajouté Ten Brinke. J’ai bien roulé durant les 25 premiers kilomètres, puis nous sommes restés plantés et nous avons perdu du temps. On a joué au chat et à la souris avec Yazeed dans la spéciale en interchangeant nos places. Malheureusement, à 50 km de l’arrivée, nous avons tapé après un saut et mon baquet s’est cassé. Après cela, il a été difficile de rejoindre l’arrivée."

Le troisième secteur chronométré de 297,97 km a été le plus long de l’épreuve. Il s’agissait de la deuxième boucle à travers les dunes de Liwa. Przygonski a battu Peterhansel de 2’19’’ pour remporter la victoire d’étape, alors que le Français a porté son avance sur Ten Brinke à 4’23’’. Le Néerlandais s’est classé quatrième de la spéciale, tandis que Domzala a pris la septième place et la sixième au classement général. Enfin, Al-Rajhi s’est retrouvé bloqué dans les dunes en proie à des problèmes techniques et a écopé d’une autre pénalité maximale avant d’abandonner.

"Nous avons attaqué la spéciale très vite, puis nous avons rattrapé Yazeed et vu qu’il avait un problème", a indiqué Ten Brinke. "Nous avons ensuite rejoint Jakub (Przygonski) avant que le pneu avant gauche n’explose dans une ligne droite rapide. On l’a changé et on a crevé à nouveau dix kilomètres plus loin."

"Nous sommes restés coincés deux fois", a ajouté de son côté Domzala. "La deuxième fois, c’était dans un trou énorme et nous avons endommagé l’avant gauche de la voiture."

L’avant-dernière étape avait pour cadre la dernière des boucles et Peterhansel, auteur d’un nouveau scratch, a pu porter son avance à18’35’’, sur les 286,10 km de la spéciale. À cette occasion, Domzala a relevé le défi en réalisant le deuxième chrono pour se hisser à la troisième place derrière le pilote local Khalid Al-Qassimi.

"Quelle journée incroyable", a indiqué Domzala. "Nous avons eu un petit problème électrique qui a duré environ trois minutes. Puis on a rattrapé Vladimir (Vasilyev) et Al-Qassimi et on est restés avec eux."

Malheureusement, le parcours courageux de Ten Brinke a pris fin dans la spéciale après un accident, le Néerlandais et son copilote Tom Colsoul étant transportés par hélicoptère à l’hôpital voisin de Madinat Zayed pour des examens médicaux. Ils en sont sortis peu de temps après, mais l’incident avait coûté au Néerlandais sa deuxième place au classement général. Ils étaient sortis indemnes d’un autre accident, plus tôt dans l’étape, comme l’a révélé l’état du Toyota Hilux au parc d’assistance avec le toit et les roues endommagées après un tonneau dans les dunes.

Le cinquième secteur chronométré, long de 214,47 km entre Liwa et Abou Dhabi, a précédé une ultime liaison ponctuée par la cérémonie d’arrivée sur le circuit de Yas Marina. Domzala n’a pas connu de problèmes dans les derniers kilomètres, ce qui lui a permis de signer un podium impressionnant pour Overdrive Racing, alors que Przygonski s’emparait de la victoire d’étape et que Peterhansel confirmait sa victoire sur Al-Qassimi.

Classement général final autos
1. Stéphane Peterhansel (FRA)/Andrea Peterhansel (DEU) MINI John Cooper Works Rally, 18hrs 03min 45sec
2. Khalid Al-Qassimi (ARE)/Xavier Panseri (RA) Peugeot 3008 DKR, 18hrs 12min 33sec
3. Aron Domzala (POL)/Maciej Marton (POL) Toyota Hilux Overdrive, 18hrs 50min 01sec
4. Cassie Currie (USA)/Laurent Lichtleuchter (FRA) Can-Am Maverick T3, 19hrs 43min 18sec
5. Reinaldo Varela (BRA)/Gustavo Gugelmin (BRA) Can-Am Maverick T3, 19hrs 44min 30sec
6. Vladimir Vasilyev (RUS)/Konstantin Zhiltsov (RUS) BMW X3 CC, 19hrs 44min 44sec
7. Martin Prokop (CZE)/Viktor Chytka (CZE) Ford Raptor RS Cross-Country, 19hrs 56min 05sec...


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Abu Dhabi