TT Labourd: Poincelet et Hirigoyen, inséparables !

Cela fait plus de 10 ans que le Vincent Poincelet participait à l’épreuve basque sans parvenir à l'épingler à son palmarès. C’est chose réparé à présent, après une belle victoire raflée pour une seconde, après une bagarre serrée avec Mathieu Hirigoyen qui prend la 2ème place. Du coté des SSV, Sébastien Guyette rentre dans l’histoire du rallye Tout-Terrain en montant pour la première fois sur un podium scratch avec son Polaris !

En 2 roues motrices, Thibault Flouret-Barbe n’a pas fait dans la demi-mesure avec son Rivet Honda tout comme Andrew Sargeant et son Land Rover dans le Trophée des 4x4.

Après les habituelles vérifications du vendredi à Saint Pée sur Nivelle, les équipages ont pu faire parler la poudre dès le samedi matin sous une météo plutôt clémente. De retour aux affaires, Vincent Poincelet attaque fort en signant les deux premiers meilleurs temps. Jean-Philippe Dayraut remporte l'ES3 et prend la tête de l’épreuve. Il confirme dans le 4ème chrono avant de perdre 18'' dans la 5ème spéciale remportée par Vincent Poincelet qui reprend le leadership. Jean-Philippe Dayraut se ressaisit dans l'ES6 mais Vincent Poincelet clôture la journée en beauté avec un nouveau scratch.

Dimanche matin, la pluie fait son apparition et le terrain est très délicat. Cette fois-ci, c’est Mathieu Hirigoyen qui frappe très fort en reléguant son premier poursuivant, Christophe Costes, à plus de 15''. Vincent Poincelet perd plus de 30'' et laisse la première place au pilote d’Urcuray. Dans le premier passage d’Uzkain la tendance s’inverse et le pilote de l’Aisne reprend son bien mais c’est Sébastien Guyette qui signe le meilleur temps avec son Polaris. Une première pour un SSV ! Jean-Philippe Dayraut sort la tête de l’eau dans le 10ème chrono avant de renoncer dans la spéciale suivante (fuite d'eau au radiateur), remportée par le cantalou Christophe Costes qui termine l’épreuve en beauté.
La dernière spéciale est annulée et la victoire revient finalement à Vincent Poincelet et Renald Rémy qui montent pour la première fois sur la plus haute marche du podium de ce rallye pour une toute petite seconde ! Mathieu Hirigoyen et Rémi Cassou terminent au 2ème rang avec leur Fouquet Nissan. Si Mathieu accentue son avance au Championnat, espérons que ce dernier trouve le temps et le budget pour monter dans le Loiret à la fin du mois pour défendre ses chances d’un éventuel titre cette année.
Incroyable, pour la première fois de l’histoire du rallye Tout-Terrain, c’est un SSV, et plus précisément un Polaris, qui monte sur la petite marche du podium avec Sébastien Guyette et Leïla Chavanon devant Maxime Fourmaux. Bravo ! Le quinté est complété par le Caze de Grégory Vincent qui pourrait bien être l’adversaire numéro un du pilote basque dans la course au titre 2019. Christophe et Mireille Costes pointent au 6ème rang, ils remportent la classe T1A1 après avoir signé des chronos encourageants durant le week-end. Ils devancent Didier et Stephan Barthe qui ont été réguliers. Soulignons que Didier rentre dans le tiercé provisoire du classement du Championnat 2019. Sur leur Fouquet Nissan, Daniel et Clémence Favy s’intercalent au 8ème rang juste devant Jean et Jérôme Garicoix qui ont encore réalisé une belle course avec leur BMC.
 
CHALLENGE 2 ROUES MOTRICES
Si Christian Esteinou part le plus vite dans la première ES, c’est bien Thibault Flouret-Barbe qui mène la danse en enchainant les victoires de spéciales sur la fin de la première journée de course. Le lendemain, dans des conditions plus difficiles, le pilote du Rivet signe un nouveau meilleur temps avant de laisser ses adversaires se mettre en avant à l’image de Nicolas Martin dans l’ES8, de Nicolas Larroquet dans la 9ème et 11ème spéciale et enfin Aurélien Cabe dans le 10ème chrono. A l’arrivée, c’est bel et bien Thibault Flouret-Barbe qui file vers une nouvelle victoire dans la catégorie avec Morgane Rivet dans le baquet de droite. Bravo ! Frédéric Calvo était bien parti pour viser une place sur le podium avec son Fouquet mais des aléas ne lui ont pas permis de confirmer cette bonne performance. Il rétrograde au 4ème rang final. Dommage. Venus en nombre, les 'Cledziens' n’ont rien pu faire face au Rivet et doivent se contenter de la 2ème et 3ème place. Le meilleur représentant de la marque n’est autre qu’Aurélien Cabe qui s’est montré encore très incisif sur un terrain qu’il affectionne. Soulignons qu’il prend provisoirement la tête du Challenge 2RM 2019 devant un autre pilote Cledze, Nicolas Martin. Ce dernier poursuit la prise en main de son buggy et progresse de spéciale en spéciale. Il monte sur la petite marche du podium sur ce rallye.
 
CHALLENGE SSV
Comme nous l’avons vu précédemment, l’homme fort de la catégorie sur ce rallye est indéniablement Sébastien Guyette. Le pilote belge, copiloté par Leïla Chavanon a fait très fort ce week-end avec un meilleur temps absolu sur une spéciale et surtout un premier podium scratch avec son SSV Polaris. Incroyable ! Ils sont suivis par le Can Am de Maxime Fourmaux et Arthur Palissier avec qui ils se sont battus tout le week-end. Le pilote du Nord termine au 4ème rang scratch. Il a dû s’incliner mais il reste en tête du Challenge SSV 2019. C’est un autre Can Am qui monte sur la petite marche du podium avec Jordy Delbouys et Louis Peraudeau qui démontrent une nouvelle fois qu’il faut compter avec eux.
 
TROPHEE DES 4x4
Leader dès la première spéciale, Andrew Sargeant n’a laissé qu’un seul temps scratch à la Jeep de Patrice Daviton. Le pilote britannique est décidément intraitable avec son Land Rover qu’il maitrise à la perfection. Il relègue son premier poursuivant, Joël Harichoury, à plus de 4’. Le pilote de la Jeep marque tout de même autant de points que son adversaire en remportant le groupe T2B, devant le Mitsubishi de Lutxo et Maureen Lom qui n’ont rien lâché.

CLASSEMENTS SCRATCH : 1. Poincelet-Rémy (Fouquet Mazda), 1h21'32''2; 2. Hirigoyen-Cassou (Fouquet Nissan), à 1''; 3. Guyette-Chavanon (Polaris), à 32''1 - 1er SSV; 4. Fourmaux-Palissier (Can-Am), à 1'38''2; 5. Vincent-Mequinion (Caze Nissan), à 1'53''7...

SSV : 1. Guyette-Chavanon (Polaris); 2. Fourmaux-Palissier (Can-Am); 3. Delbouys-Peraudeau (Can Am)...

2 roues motrices : 1. Flouret Barbet-Rivet (Rivet Honda); 2. Cabe-Mallet (Cledze Suzuki); 3. Martin-Blondet (Cledze Suzuki)...

Trophée 4x4 : 1. Sargeant-Hammond (Land Rover); 2. Harichoury-Goyhex (Jeep Cherokee); 3.Lom Lutxo & Maureen (Mitsubishi)...

ILS ONT DIT
Vincent Poincelet : "Je suis particulièrement heureux de remporter ce rallye que ni, tonton (Patrick), ni moi-même n'avions remporté. J'ai bien failli ne pas y arriver car, un problème de pompe à essence m'a inquiété à la sortie du parc samedi matin et, j'ai manqué de motricité durant la journée de dimanche, alors que le Fouquet Mazda possède des chevaux à revendre."

Mathieu Hirigoyen : "Ce résultat n'est que du positif malgré plusieurs bêtises couvertes. Quand au Championnat, il me passe au-dessus de la tête, ayant d'autres priorités cette année. Je ne sais pas si on me reverra cette saison !"

Sébastien Guyette : "Ce fut un super rallye malgré la météo de dimanche. La bagarre avec Maxime (Fourmaux) fut extraordinaire. Nous étions à une demie seconde samedi, nous sommes repartis de zéro le dimanche."

Didier Barthe : "Une crevaison, le lave-glace en panne ce qui n'était pas le jour, je m'en sors plutôt bien."

Christophe Costes : "Si, le samedi j'ai vécu l'enfer avec la courroie d'alternateur, la trasmission navant déboitée, le dimanche, en termes de performances personnelles, je me suis senti beaucoup mieux ! J'ai retrouvé mes sensations et mon Fouquet, ce qui m'a permis de signer le dernier scratch."

Thibaut Flouret-Barbé : "Nous avons construit le rallye le samedi en s'assurant un petit matelas d'avance. Le dimanche nous avons géré sur une piste très cassante ! Nous avons eu le nez creux car l'étape 2 n'était pas idéale pour les 2 roues motrices."

Jean Garicoix : "Une 9ème place comme celle réalisée à Dunes et Marais l'année dernière. Pourtant, un petit souci d'alternateur nous a freiné."

Joël Harichoury : "Ce fut compliqué à titre personnel, je ne parvenais pas à rentrer dans le rallye. Je me suis forcé et tout à changer ! "


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Tout-Terrain