Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

TT Arzacq : La façon Emmanuel Castan !

Au volant de son Rivet, Emmanuel Castan, le favori de la saison 2014, s’impose devant les Fouquet de Daniel Favy et d’Alain Pierrine qui se sont battus à coup de secondes. Jérôme Hélin rafle la mise dans le Challenge 2RM alors que David Toulou se voit enfin récompensé de ses efforts dans le Trophée des 4x4.



Avant-propos
La météo est parfois capricieuse et l’organisation d’un rallye Tout-Terrain peut alors devenir épique. Cette année, Daniel Duboscq et toute son équipe en ont fait les frais mais ces derniers ont su rebondir en repoussant l’épreuve d’une semaine. Les concurrents ont répondu présents en grande majorité, malgré ce changement de dernière minute, et ont pu se faire plaisir sous un soleil printanier. Bravo pour cet exploit inédit et mémorable et vivement l’année prochaine pour la 33ème édition du rallye des Collines d’Arzacq !

Première étape
Samedi matin, Emmanuel Castan frappe fort en signant les deux premiers scratchs du week-end. Louis Dronde, qui ouvre la route, exploite le potentiel du Gembo de Patrick Orhatégaray pour signer les meilleurs temps des deux spéciales suivantes dont un ex-æquo avec Emmanuel Castan qui clôture la première étape avec deux nouveaux temps scratchs.

Samedi soir, le Rivet dispose de 28’’ d’avance sur le Gembo qui se montre d’ores et déjà très performant. La petite marche provisoire du podium est occupée par les frères Urrutia. Derrière, la lutte est intense entre les deux Fouquet d’Alexandre Thion et de Daniel Favy, séparés par moins de 2’’.

Dans le Challenge 2RM, Jérôme Hélin connait une journée sans pépin. Au volant de son Tomahawk, le girondin domine la catégorie même si Nicolas Larroquet signe deux meilleurs temps. Très régulier, Nicolas Etcheverry occupe la deuxième place provisoire avec son Phil’s Car. Il devance Laurent Laulhe et son Tomahawk.

Le Trophée des 4x4 est très animé et les rebondissements s’enchainent. Franck Olaïzola, auteur de deux scratchs, abandonne après la première boucle. Benoit Soulas signe un meilleur temps dans l’ES4 mais connait un souci en fin de journée. Ils laissent donc David Toulou jouer le rôle principal au volant de sa Jeep ancienne génération. Avec trois victoires de spéciales à son actif, le pilote de Cescau rentre en leader le samedi soir. Il précède le revenant Anthony Menanteau qui découvre sa nouvelle monture et le bouillant Joël Harichoury.

Deuxième étape
Dimanche matin, la spéciale des 'Roques' semble plaire à Louis Dronde qui signe le temps de référence. Hélas, dans la spéciale suivante, le pilote de Laguinge commet une petite erreur et perd un temps précieux sur Emmanuel Castan qui inscrit son nom en haut de la feuille de classement. Louis signe le scratch dans « Campimbo » mais doit renoncer dans la spéciale suivante, dommage.

Du coup, Emmanuel Castan lève le pied sur la fin de l’épreuve pour remporter la 32ème édition du rallye des Collines d’Arzacq. Comme on pouvait s’en douter, le pilote francilien et son copilote ont dominé cette première manche du Championnat de France des Rallyes Tout-Terrain. Une première victoire qui ne devrait pas être la dernière cette année.

La bagarre pour la deuxième place fut de toute beauté entre Daniel Favy et Alain Pierrine. Au final, c’est le pilote auvergnat qui sort les marrons du feu et qui décroche la médaille d’argent après une dernière spéciale exceptionnelle. Alain Pierrine peut tout de même être satisfait de sa troisième place et des deux scratchs signés sur les ES 10 et 11.

Alexandre Thion termine son rallye à la 4ème place finale. Longtemps sur le podium, le pilote normand fut victime d’un bris de cardan dans l’ES9 qui le fit rétrograder de deux places. A n’en pas douter, nous devrions le retrouver dans le peloton de tête au Gâtinais.

Vincent Poincelet découvrait le Rivet et le moteur Jaguar sur cette épreuve. Le pilote de l’Aisne limite les dégâts en rentrant au parc fermé au 5ème rang après un rallye éprouvant. Toujours aussi régulier, Mathieu Hirigoyen emmène son Fouquet au 6ème rang.

Jérôme Hélin est resté sur un rythme élevé lors de cette deuxième étape. Il s’impose largement dans le Challenge 2RM et confirme son rôle de favori dans la course au titre. Encore une victoire nette et sans bavure pour le pilote du Tomahawk.

Pascal Zielinski termine au 8ème rang avec son Fouquet. L’assureur précède le vainqueur de la classe T1A1, Stéphane Abadie, seul rescapé de la catégorie. Le top 10 est complété par Aurélien Cabe qui termine premier des buggys 'ancienne génération'.

11ème du classement scratch, Nicolas Larroquet remporte sa classe et prend la deuxième place du Challenge 2RM après de nombreux déboires. Un résultat encourageant pour le « petit diable » qui effectuait son retour à la compétition. Le podium du Challenge est complété par Nicolas Etcheverry qui s’est fait plaisir au volant de son nouveau Phil’s Car.

Toujours aussi généreux au volant, Adrien Queheillalt s’intercale à la 13ème position avec son Fouquet. Pierre Chilo pour sa part se classe 14ème, il devance le Phil’s Car de Bruno Bourland et le Couillet d’Allande Goyhex.

David Toulou gère sa fin de course pour s’assurer une première victoire dans le Trophée des 4x4. La Jeep ancienne génération a de beaux restes et David s’est montré une nouvelle fois très performant. Une belle récompense pour ce pilote sympathique. La deuxième place revient à Anthony Menanteau qui peut espérer jouer les trouble-fêtes dans la course au titre avec sa Jeep. C’est une troisième Jeep qui complète le tiercé avec celle de Joël Harichoury.

Communiqué FFSA,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Tout-Terrain