Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Rallye TT Arzacq/Jour 1 : Castan et Pian, sans surprise

Nettement au dessus du lot, le parisien Manu Castan a réalisé un sans faute au cours de la première étape du Rallye TT des Collines à Arzacq. Cette manche d’ouverture confirme le bien fondé sur ce jeune pilote, fils de José, un expérimenté de la discipline qui a prodigué à son rejeton les rudiments du parfait pilote !



C’est avec une avance de 28s 3 que Manu a rangé son Rivet BMW dans le parc fermé qui jouxte l’église de la Ville. Son visage en rayonnait : "Première mission accomplie !" Une joie sommaire qui souligne son ardeur dans les six spéciales de cette étape. Il lui en reste autant à disputer et à parcourir avant de vivre le même bonheur que celui qui l’habitait ce soir. Propre, superbe et dans un pilotage généreux, Manu Castan n’a pas connu d’adversité malgré un problème d’alternateur ressenti dans l’ultime spéciale. "Nous l’avons réparé à l’assistance  avant de rentrer le Buggy au parc et demain matin nous regarderons si tout est en état de marche et si, la boue a bien été ôtée de tous les orifices afin de ne pas vivre de surchauffe!"

Louis Dronde, deuxième mène le Gembo-Peugeot de Patrick Orhatégrary. Le Champion en titre se plaignait de certains réglages peu adaptés ! La perte du capot avant puis, des problèmes de frein ont calmé le jeune basque. Les frangins Urrutia (3ème) ont longtemps collé à la culotte des Dronde avant de les lâcher sur la fin du parcours pour mieux rebondir demain dans les spéciales restantes.

La 4ème place de Alexandre Thion (28 ans) n’est pas étonnante. Régulier et tacticien, il avoue "surveiller mes rétros car, les 'vieux' poussent derrière ! J’ai été un peu trop prudent dans l’avant-dernière spéciale (Montarchers 2) mais, j’ai atteint mon objectif en rentrant mon Fouquet dans le parc fermé pour attaquer davantage durant la seconde étape" avertie le pilote d’Evreux qui attaque sa cinquième saison dans ce Championnat.

Les « vieux » comme les appelle Alexandre, ce sont : Daniel Favy et Alain Pierrine. Le premier cité s’avoue fatigué après une semaine professionnelle bien remplie. "Ce qui m’a empêché de rentrer dans le vif du sujet comme je le souhaitais. Bon, il ne manque pas un morceau de polyester sur mon Fouquet, c’est déjà un bon point ! Ce n’est pas la motivation qui me manque, c’est le goût, la 'niaque' n’est pas là…"

De son côté le pilote béarnais, Alain Pierrine ne se montrait pas mécontent de sa journée et de son classement (6ème). "J’ai eu du mal à suivre les jeunes ! Il faudrait aussi que je me réveille plus énergiquement le matin, c’est mon défaut. Je suis passé à côté dans les deux premiers secteurs (Plassot 1 et Montarchers 1). Maintenant, je me retrouve au coude à coude avec Daniel (Favy) et comme j’aime bien deux des spéciales de demain (dimanche), je vais me cracher dans les mains ! Mon retard s’explique aussi : je me suis planté dans une rigole d’eau, j’ai eu du mal à m’en extraire et les secondes se sont envolées !"

En retrait à la 8ème place, Vincent Poincelet a conservé son sourire de poupon tout en dégageant quelques regrets. "Panoplie de mes galères : chute dans un fossé, j’ai calé à deux reprises n’ayant pas encore la maîtrise de l’embrayage du Rivet de tonton Patrick, le flexible de frein arrière a lâché et j’ai surchauffé en raison de la boue venue obstruer un radiateur !"

Jérôme Hélin vole !
En 2 roues motrices, la performance du jour est à mettre à l’actif de Jérôme Hélin, le Champion en titre de la catégorie. Admirable dans le parcours, il occupe la 9ème place du général, son adversaire désigné Nicolas Larroquet 23ème a bien souffert par contre, au volant de son Rivet motorisé Honda. S’est intercalé entre les deux rivaux : Didier Ravat, 19ème du général.

Toulou et Soulas, les deux frères ennemis… 
L’équipage David Toulou et Christian Maury sur Jeep Cherokee, 16ème au général occupe la tête du Trophée 4x4. Un exploit pour le Béarnais qui, a du composer face à Benoît Soulas des plus en verve avec son Mitsubishi. "Le second passage dans les trois spéciales (Plassot, Montarchers et Château) était bien plus gras que le matin. Mais, le boulot effectué par l’équipe de l’organisation est superbe. Rien à reprocher ! Par contre, pour nous, une grosse chaleur lorsque devant l’aile avant gauche, un arbre a traversé inopinément !"

Plus drôle encore, le souci irréel de Benoît Soulas : "Un bruit suspect s’est fait entendre, j’ai pensé avoir cassé quelque chose, alors nous nous sommes arrêtés… C’était le cric qui s’était décroché de son emplacement !" Ce qui explique le pourquoi du comment, Benoît longtemps leader de la catégorie a  cédé le commandement à son ami Toulou et se retrouve 4ème après deux autres Jeep Cherokee de Anthony Menanteau (Jeep Cherokee) et Joël Harichoury.

Parmi les abandons notoires, le couple Costes - Christophe et Mireille – a vu leur Fouquet-Nissan se coucher. Sans dommage pour l’équipage, le Buggy a bien souffert ! Les enfants du pays, Bernard Sansot a abandonné sur sortie de piste dans la spéciale de Château 1 et Pierre son fils, fut victime de coupure moteur. Luc Desclaux (Mitsubishi) dont c’était la première participation en rallye tout-terrain a encaissé trois crevaisons puis, dans l’ultime secteur sélectif le moteur est devenu silencieux…

Ce matin, ils étaient 51 à quitter Arzacq, 32 sont rentrés en parc fermé après une virée dans six spéciales…

Demain dimanche, trois autres secteurs sélectifs seront à parcourir deux fois dont Cruzas, la doyenne de ce Rallye des Collines d’Arzacq qui réapparaît après des années d’abandon !

Classement étape 1 : 1. Castan/Pian (Rivet BMW), 34’49’’5 ; 2. Dronde/Dronde (Gembo-Peugeot), à 28’’3 ; 3. Urrutia/Urrutia (Rivet Nisan), à 42’’0 ; 4. Thion/Caquelard (Fouquet Nissan), à 57’’1 ; 5. Favy/Fauconnet (Fouquet Nissan), à 58’’9 ; 6. Pierrine/Buisson (Fouquet Nissan), à 1’11’’1 ; 7. Hirigoyen/Charriton (Fouquet Nissan), à 1’38’’8 ; 8. Poincelet/Rivière (Rivet Jaguar), à 1’40’’1 ; 9. Hélin/Debet (Caze Tomahawk), à 2’42’’6 (1er 2 roues motrices) ; 10. Barthe/Idiart (Rivet Nissan), à 3’23’’6… 16. Toulou/Maury (Jeep Cherokee), à 9’01’’4 (1er 4x4 de Série)…

Dimanche 9 mars : Sortie du parc fermé à 8h 15
6 spéciales à disputer : Tursan 1, Cruzas 1, Campimbo 1, Roques Tursan 2, Cruzas 2 et Campimbo 2.
Entrée en parc fermé Place de la République à 16h 27 (1ère voiture).


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Tout-Terrain