En avant toute pour le 4L Trophy !

Depuis les villages départs du Futuroscope de Poitiers et de Saint-Jean de Luz, 1323 équipages se sont élancés ce jeudi pour la 17ème édition du 4L Trophy. 6000 kilomètres attendent les participants à travers la France, l’Espagne et le Maroc. Une épopée incomparable, plus que jamais placée sous le signe de la prudence et du respect des règles de sécurité.



Dans la colloc’ d’Alicia, Céline et Mathilde, un unique sujet occupe les conversations depuis des mois.Le plus grand raid étudiant dans le monde a même été érigé en principal thème déco de l’appartement… Après des heures passées à démarcher les sponsors, à préparer la 4L de papa ou à simplement nourrir leur rêve d’humanitaire et d’aventure, les trois étudiantes en psychologie originaires d’Angers touchent enfin au but. Arrivées mercredi sur le village départ du Futuroscope de Poitiers, partenaire et lieu de départ des équipages du Nord de la France depuis trois ans, elles se sont initiées aux grands rituels des 'VD'. D’abord les incontournables vérifications techniques,administratives et médicales vécues avec un mélange d’excitation et d’appréhension. La peur du papier oublié, ou du moteur qui flanche au dernier moment… Mais comme pour les milliers d’autres Trophistes, ce sentiment s’est évanoui lors du ‘clipsage’ du bracelet, ultime passeport qui accompagnera les participants jusqu’à Marrakech.

"On a un accroché dans notre salon un tableau de décompte des jours restants avant le départ. On se lève la nuit depuis des semaines pour faire des listes", raconte Alicia, l’une des collocs. "La nuit dernière, j’ai même réveillé Mathilde sans m’en rendre compte pour lui dire de faire son sac ! Et c'est parti ! La tension redescend, nous sommes prêtes à tout affronter. Enfin !" Cette aventure, Alicia la souhaite avant tout humanitaire.

Un 4L solidaire dès les villages départ, avec la mise en œuvre de l’opération 'Nez Rouge', en partenariat avec l’association 'Rires médecin'. Pour cette édition, les enfants des hôpitaux mettent ainsi au défi les Trophistes qui devront se filmer dans des situations originales : danser en djellaba rose, faire un bisou à un animal au Maroc, faire cuire un œuf sur une 4L, jouer au golf dans le désert avec un nez rouge… Comme chaque année, le 4L Trophy s’associe à la Croix-Rouge dans le cadre de son opération 4L Solidaire. Mercredi, premier jour d’ouverture des villages départ, 9,5 tonnes de nourriture ont ainsi été collectées à Poitiers et Saint-Jean de Luz.

Pour Marc-Antoine et Quentin (équipage n°1327), potes de toujours et amateurs de défis, l’aventure sera avant tout sportive. "On aimerais une place dans les 100", lance même Quentin. Moins ambitieux, l’équipage Franco-Allemand, Tony et Charles (n°2052), vise surtout la ligne d’arrivée à Marrakeck. Retardés dans leurs préparations par les défections de leurs coéquipiers respectifs, ils n’ont eu que peu de temps pour s’organiser. Ils ont ainsi posé le siège passager de la 4L dans la nuit de mardi à mercredi. "S’il y a un prix pour l’équipage prêt au dernier moment, c’est pour nous", s’amuse Tony. Unis malgré les différences vers un objectif commun, c’est l’une des grandes richesses du Trophy. La solidarité entre participant s’organise ainsi dès les villages départs. Un joint de culasse qui lâche ? Il y aura toujours une solution parmi les centaines de compagnons de virée.

Le village départ, c’est aussi la rencontre avec les partenaires qui vont accompagner les Trophistes tout au long du raid. Il y a bien sûr 'Enfants du désert', association présidée par Laetitia Chevallier, pour laquelle les équipages achemineront une soixantaine de tonnes de matériel pour les enfants marocains. Il y a également l’entreprise Deloitte, partenaire officiel du Raid pour la 7ème année et co-organisateur du Deloitte 4L Eco Challenge, mais aussi l’Ecole Supérieure de l’Ostéopathie (ESO) qui assurera le bien-être des Trophistes avec la présence d’une équipe d’une dizaine d’ostéopathes, étudiants ou diplômés.

De soins, les équipages plein d’énergie n’en ont pour l’instant pas besoin… En ligne de mire se dessine désormais Algéciras et cette Afrique toute proche. D’ultimes rappels à la prudence lors des briefings de Jean-Jacques et Géraldine Rey à Saint-Jean de Luz et Poitiers sonnent l’heure du départ. Les 4L et les pilotes piaffent d’impatience. A grands coups de klaxons, ils avancent désormais vers leur rêve...

Quelques Chiffres à retenir :
1323 équipages au départ soit 2646 étudiants
797 filles (30%) et 1849 garçons (70%)
274 équipages 100% féminins ; 249 équipages mixtes ; 800 équipages 100% masculins
Moyenne d’âge : 22 ans
4 salles de classe construites
60 tonnes de matériel scolaire en 2013
769 écoles représentées
9 nationalités
600 km de pistes et de dunes dans le désert sud marocain
6 000 km à parcourir entre la France, l’Espagne et le Maroc
1 boussole et 1 roadbook comme seuls instruments de navigation
17 ans de solidarité envers les populations marocaines les plus défavorisées


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - 4L Trophy