Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Pierre Lachaume : Disciple du Dakar et du PH Sport !

S'il est un pilote pour qui le Dakar met le cœur en chamade, c'est bien Pierre Lachaume. Les autres épreuves ont beaucoup la côte à ses yeux et dès que l'occasion lui est offerte, il 's'offre' cette virée quel que soit l'endroit où il s'organise.

 

Après des Dakar avec le MD Rallye sur un Optimus, Pierre regardait avec appétence vers un proto plus vif, plus rapide... en fait, un jouet extraordinaire qui tombe sous un sapin de Noël ! Pour ce patron de cinq 'Sport 2000' en Midi-Pyrénées et en Béarn, l'opportunité de piloter une Peugeot 2008 DKR de chez PH Sport (Bernard Piallat) lui fut servit au moment où il croisait les doigts. Un désir qui le titillait depuis 2016. Cette opportunité se présentait, la patience est longueur de temps ! Pour parvenir à ses fins, le 'Pierrot' se rappelait régulièrement au bon souvenir de Bernard Piallat par de petits appels téléphoniques, courtois jusqu'au jour où... la faisabilité d'essayer la lionne se présenta à lui ! Inutile de dire que le bouillant Lachaume a accouru ventre à terre pour réaliser ce test concrétisant son rêve de gosse sans parler du prix de la location qui reste confidentiel.

Dernière formalité, Pierre Lachaume ne pouvait pas laisser son ami et navigateur préféré Jean-Michel Polato partir avec un autre. Une fois, l'affaire traitée avec Bernard Piallat, convaincre Polato fut aussi simple qu'un coup de fil. Toulouse - Montauban se fait aussi vite que d'aller chez le boulanger du coin, ils se tapèrent dans la main et le projet Dakar devenait réalité.

Puis, en octobre, chez PH Sport, vent de folie ! Sébastien Loeb et Daniel Elena s'inscrivent eux aussi au Dakar avec une Peugeot 3008 dont les nonuples Champion du Monde WRC connaissent le mode d'emploi après trois participations avec le constructeur français. Pierre et Jean-Michel n'en prirent pas ombrage et, attentifs aux souhaits de Bernard Piallat, les duettistes présentaient la panoplie nécessaire pour se coiffer de la casquette de porteur d'eau si le besoin s'en faisait sentir. Ce qui se passa à une reprise, sur l'étape 8, lorsque Seb et Danos furent stoppées trahis par un cardan que, Lachauime-Polatop possédaient dans leur 2008 : "Nous leur avons laissé la pièce, ils avaient déjà démonté, ils leur suffisaient d'effectuer l'opération inverse ! »

Sale pénalité !
Pierre regrette une seule chose au bilan de sa participation : la casse du moteur de sa 2008, la veille de la journée de repos. Rentré au bivouac de Arequipa à la corde, le 'bourrin' a été changé mais la pénalité correspondante est tombée comme un couperet : 60 heures ! "J'en ai râlé, bougonné de déception. Nous étions dans les clous au classement, roulions sur un bon rythme quotidiennement et occupions une honorable place. Je n'ai plus regardé le général mais, le classement de chaque étape. Même le jour où après des tonneaux de Harry Hunt (7ème étape), nous avons récupéré l'équipage dans les dunes pour l'aider, nous étions dans le bon tempo. Mais, Harry souffrait trop du dos pour continuer jusqu'à Lima..."

Quand on regarde comment Lachaume et Polato s'en sont sortis chaque jour, on peut constater que leurs avancées furent à la hauteur des compétences de l'équipage. Quand ils point 6ème dans l'étape 8 après s'être arrêté auprès de Loeb-Elena, un tankage est venu anéantir la construction de leur journée. "Dommage" dit Pierre. "D'une façon générale, je me suis régalé sur les étapes de sable ! Certes, le danger était au quotidien que ce soit en hors piste, dans les dunes habituellement rondes mais au Pérou en forme de marche, sans parler des cuvettes dans lesquelles nous pouvions rester..."

A son retour à Toulouse, Pierre Lachaume s’est avoué fatigué et sur un nuage. Il conserve des souvenirs positifs qu'il n'est pas près d'oublier. "Je suis motivé à mort pour la suite avec le Team. Je crois que Bernard Piallat est content de notre collaboration, elle a bien fonctionnée, j'espère vivre d'autres aventures identiques à celle que nous venons d'assurer et ce, dans les mois à venir !"


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar