Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Dakar arrivée Chabot/Pillot : "Du pur bonheur"

- Dixièmes au général à l’issue d’un Dakar maîtrisé malgré les nombreuses embûches, Ronan Chabot et Gilles Pillot savouraient sans compter. 

"Il n’y a pas de mots." Au Dakar comme ailleurs, ce n’est plus un secret pour personne : Ronan Chabot est un homme qui aime les actes plus que les paroles. Sur les pistes péruviennes, Ronan et Gilles (Pillot) se sont d’abord exprimés là, à surfer sur les dunes, éviter les pièges et tenter chaque jour "d’accrocher le bon wagon."

Comprendre : faire partie des 20 meilleurs équipages de ce Dakar et pousser l’envie jusqu’à atteindre une 10e place, récompense de dix jours d’abnégation. Hormis lors de la première étape, jamais les deux hommes n’ont signé un chrono au-delà des 20 meilleurs.

La ténacité et la régularité finissent toujours par être récompensées, comme si le Dakar s’appréciait telle une allégorie de l’existence. Jean-Marc Fortin, patron d’Overdrive et ami de Ronan et Gilles, le dit avec ses mots : "en rallye-raid, on ne peut pas faire des performances en montagnes russes. Il faut être constant". Il pense forcément à Ronan et Gilles, récompensés par ces cinq secondes qui les hissent dans le 'top 10' du plus éprouvant des rallyes-raid au monde. Avant de refermer cette parenthèse mécanique, cette aventure humaine qui n’a pas de prise sur le temps, Ronan Chabot revient sur ces dix jours avec enthousiasme et gourmandise.
 
LE SENTIMENT GÉNÉRAL. "C’est du pur bonheur ! Un Dakar, c’est tellement dur à mettre sur pied, à préparer. Il faut convaincre, aller au bout, résister aux embûches… On embarque avec nous tellement de gens dans cette aventure. C’est pour ça que c’est magique. On revient au Dakar pour tout ce qui ne s’écrit pas, toutes ses émotions qui marquent cette belle aventure humaine. Je connais beaucoup le Vendée Globe et je sais que les skippers repartent pour cette fièvre, la même qu’ici."

L’IMAGE QUI RESTE. "Je me rappellerais toujours de la descente de la voiture, ce jeudi matin à l’issue de la dernière étape, avec tous les mécaniciens qui sont autour. Ils ont la même émotion que nous, il y a des larmes qui coulent et il faut le vivre pour le comprendre. C’est une telle délivrance et c’est tellement dur qu’un résultat comme ça ne peut qu’être apprécié."

LE DAKAR. "Au Dakar, on ne peut pas tricher. Il n’y a pas de vernis, pas de protocole. On est tous sales, en combinaison. Nous vivons ensemble, nous dormons ensemble, dans quelques mètres carrés. Il n’y a ni intimité, ni confort. Au Dakar, les hommes sont tels qu’ils sont. C’est dans ce contexte que se dévoilent des personnalités, des tempéraments et des affinités. C’est ce qui est merveilleux."

LA VOITURE. "Merci Toyota ! Merci à cet excellent V8 Toyota qui nous a sauvé pas mal de fois lors de moments périlleux. Merci à Toyota et Overdrive de nous avoir construit une voiture aussi fiable et aussi performante."

LA VICTOIRE DE NASSER AVEC MATTHIEU. "Bravo à Nasser (Al-Attiyah) et Matthieu (Beaumel) ! Le Dakar représente un tel investissement qu’on ne peut qu’être heureux pour eux. Nasser est le plus rapide des pilotes mais aussi le plus régulier, le plus constant. Il a fait un sans-faute ! Il m’a plusieurs fois invité à venir le voir au Qatar et je vais finir par y aller ! (rire)."

LE SACRE DE TOYOTA. "La marque attend ça depuis tellement longtemps que ça ne peut qu’être beau ! Dans la même année, Toyota a remporté deux victoires qui lui échappaient : les 24 heures du Mans et le Dakar. Leur victoire dans la catégorie-reine, celle en T2 et nous qui sommes en tête des non-professionnels : c’est une belle réussite ! Il s’agit d’une équipe où on se sent bien, où tout le monde s’est battu dans le même sens."

MERCI. "Du premier au dernier, je pense à tous ceux qui m’ont soutenu. Un bon résultat ne tombe pas du ciel, je le dois à tous. Un immense bravo à Overdrive. Un grand merci à nos partenaires. À Toyota France, qui a toujours répondu présent et trouvé des solutions à nos côtés. Merci à Mobil et à PRB, présents depuis des années. Et merci à tous ceux qui se reconnaîtront parce qu’ils ont rendu cette aventure possible."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar