Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Dakar SS9: Al Attiyah-Baumel à 112km du bonheur

Sébastien Loeb était parti pour s'imposer en patron mercredi sur la neuvième étape du Dakar 2019. Mais sa Peugeot est restée à l'arrêt dans les dunes après le dernier intermédiaire. Très belle affaire pour Nasser Al-Attiyah (Toyota), qui s'impose à Pisco et accroit son avance au classement général. Le pilote qataari est très bien parti pour remporter la course ce jeudi à Lima.

 

Grâce à sa victoire la veille, Sébastien Loeb (PH Sport) a eu l'honneur d'ouvrir la neuvième étape. Si cela ne lui avait pas porté chance sur la troisième étape, il avait su s'imposer en patron sur la sixième. Bis repetita sur la neuvième spéciale ? Passé en tête au premier intermédiaire, Loeb ne cesse d'accroître son avance au fil de la course, même si son principal rival au général Nasser Al-Attiyah (Toyota) a activé le mode gestion derrière. Le Qataari sait qu'il a suffisamment d'avance (plus de 40 minutes) pour laisser un peu de champ au Français. A 24 heures de l'arrivée à Lima, mieux vaut ne pas risquer une avarie mécanique, sachant que la dernière spéciale est courte (112km).

L'avarie mécanique s'abat finalement sur Sébastien Loeb plus de 200 km après l'abandon de Stéphane Peterhansel (Mini), victime lui d'une casse moteur. Tout prédestinait l'Alsacien à la victoire d'étape mais il s'arrête soudainement dans les dunes. Une pause qui dure, qui s'éternise. Plus de 20 minutes s'envolent, en même temps que ses espoirs de victoire d'étape et d'un sacre final. Il repart finalement mais sa Peugeot n°306 est à nouveau à l'arrêt, visiblement en panne. Notre journaliste Gaël Robic évoque un "cardan cassé" au kilomètre 275. Pierre Lachaume, son "porteur d'eau", lui vient alors en aide.

Contrairement à la catégorie moto, où l'abandon d'Adrien Van Beveren avait été compensé par une victoire de Michael Metge, un Français n'est pas sorti du lot pour rafler la mise. Pourtant Cyril Desprès (Mini) a longtemps été deuxième de la spéciale. Lui aussi s'est retrouvé embourbé dans les dunes (au km 288), attendant désespérément qu'un autre véhicule vienne l'aider à se sortir du bourbier.
Loeb sauve sa troisième place

Une aubaine pour Nasser Al-Attiyah, qui profite de l'immobilité de ses deux principaux concurrents du jour pour couper la ligne d'arrivée en tête. Troisième spéciale dans la poche du pilote Toyota qui creuse de surcroît son avance sur le deuxième du général Nani Roma (Mini). Il compte désormais 51 minutes d'avance au général à la veille de la dernière étape du Dakar 2019, longue de seulement 112 km.

"Nous avons vu Sébastien arrêté. Je ne savais pas pour Stéphane, je l’apprends sur la ligne d’arrivée, j’espère qu’il va bien. En tout cas c’était encore une étape difficile. Il y avait beaucoup de sable mou, mais nous avons fait attention et je peux être content. A partir de maintenant tout va bien", a déclaré leader de la course sur la ligne d'arrivée.

De son côté, Sébastien Loeb a finalement franchi la ligne avec 1h15 de retard sur Nasser Al-Attiyah, suffisant pour conserver sa place sur le podium (à 2h02'37 de la tête). Cyril Desprès a lui aussi réussi à repartir. Il termine 8e de l'étape. Il est cinquième au classement général (à 2h55'13 du leader).

France tv sport,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar