Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Africa Eco Race 2019

Dakar/Team Dessoude : En passant par les dunes de Copiapo…

Cette onzième étape tracée entre Antofagasta et El Salvador offrait une grande diversité et permettait de mettre en valeur ses talents de pilote, notamment en partant à l’assaut des dunes de Copiapo. Ces célèbres dunes du désert de l’Atacama nécessitent pour être franchies sans encombre une certaine précision et une réelle habitude quant à la pratique de l’exercice. Tout comme hier, cet énorme pâté de sable retiendra les équipages les moins à l’aise et leur fera tout au moins, perdre un temps précieux.



Hier soir, l’arrivée imminente d’Yves Tartarin était annoncée alors que le pilote du Pickup 03 se trouvait…loin. En effet, à une trentaine de kilomètres de l’arrivée du premier tronçon de la spéciale, Yves a cassé les roulements des roues avant. Contraint de réparer sur place, les minutes et les heures se sont envolées au point qu’en se présentant au départ du deuxième tronçon, l’équipage était hors course. Dommage de terminer le rallye ainsi, si près du but. Frédéric Chavigny poursuit quant à lui sur sa lancée et ajoute un nouveau bon résultat à son palmarès en signant le 32ème chrono du jour et 33ème du général. Une étape longue qui n’a pas pour autant entamé le moral des troupes…

"Nous sommes au bivouac, donc toujours dans la course ! La journée a été longue mais nous l’avons abordée du bon côté, kilomètre après kilomètre tout en restant sur le bon rythme. Nous avons repris beaucoup de voitures aujourd’hui, ce qui nous a permis de faire un bon résultat. Par contre, nous avons crevé à deux reprises. La première fois au km 150 et la deuxième au km 470 mais de deux des quatre roues. C’était un peu chaud car nous avons fait les 130 derniers km sans roue de secours et les 50 derniers sans freins car une pierre a sectionné l’étrier en deux….

"Nous n’avons commis aucune erreur, navigation ou pilotage sur cette belle étape qui confirme les neuf précédentes, en faisant abstraction de la cinquième qui va nous poursuivre jusqu’au bout. Côté voiture, l’Atacama est à l’aise dans l’Atacama et aucun problème n’est à signaler. La voiture et l’équipage sont en parfaite santé. Nous reprenons des places au général tous les jours et comptons bien emmener les couleurs du Team Dessoude jusqu’à Valparaiso !!!"

Demain, encore des dunes sur environ 100 km… Plus particulièrement sur un large cordon à franchir en fin de spéciale. Sur 350 km de secteur chronométré, les concurrents encore en course auront 'presque' pour la dernière fois, l’occasion de s’exprimer.

Race Communication - Lydie Arpizou,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar