Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Après ce Dakar, Peterhansel retrouvera sa liberté…

Sven Quand avait annoncé dans un communiqué au mois de novembre que, Peugeot faisait les yeux doux à son pilote Stéphane Peterhansel mais, qu’il avait signé pour un an de plus avec lui. Une ironie à la 'Quandt alors que rien n'était fait !

De son côté ‘Peter’ ne faisait pas de commentaire mais, avait lancé à la cantonade "suis en contrat avec Monsieur Quandt jusqu’à la fin du prochain Dakar...

Je ne le disputerai pas en 2015 et même après peut-être… j'aurais 50 ans et, je ne me lancrai pas en camion  !" avait-il dit simplement, en ne lâchant rien de l’approche faite par Peugeot qui a compris – si la marque s’engage bien évidemment – que ce serait l’homme idéal à posséder avec son navigateur attitré, Jean-Paul Cottret. Expérience, connaissance de l’épreuve et de la discipline, incontestablement le plus tacticien, incontestablement le meilleur sur le marché…

Dans l’affaire qui tourmente ce soir le bivouac de El Salvator, l’organisation peut être insatisfaite. Etienne Lavigne (voir par ailleurs) a donné son sentiment et on comprend aisément que l’intensité de la course auto chavire et manquera d'interêt sur une ridicule et anti-sportive décision, loin de l’esprit de compétition de l’épreuve. Finalement, autant plier bagage, stopper le rallye à El-Salvator et descendre en convoi jusqu’à Valparaiso. Les positions sont figées en autos, elles le sont pour des raisons sportives à moto, c’est le choix de Quandt de mettre la catégorie en roue libre ce n'est pas - à les écouter - celui des acteurs concernés et encore moins de A.S.O. (Amaury Sport Organisation).

De plus, les  relations entre Sven Quandt et Stéphane Peterhansel étaient loin d'être aussi bleues que l'actuel ciel du Chili. Le voir pratiquer la moto avec une Yamaha dont il est toujours ambassadeur de la marque ne lui plaisait pas, le voir chouchouter par les médias non plus et, ‘Peter’ est le seul pilote sur les onze du team allemand a être sous contrat et donc, rémunéré !  Normal, c'est un pilote professionnel.

L’an dernier, à l’arrivée du Dakar à Santiago du Chili, après la 5ème victoire de Peterhansel en auto, Sven Quandt avait brossé ce portrait : "Stéphane, c’est Stéphane… Il est super relax, très malin. Il est resté une personne simple, ce n’est pas une grande star, contrairement à ce que tout le monde pense. Beaucoup de gens le reconnaissent, il aime ça. Il sait ce qu’il à faire. Sa préoccupation en course, c’est d’abord la finir. Il n’a pas besoin d’être à l’attaque tout le temps, je n’ai d’ailleurs jamais besoin de le lui dire. On discute un peu de stratégie, mais c’est facile. C’est très facile d’être son patron. J’aimerais en posséder plus, des comme lui. Il est dur en négociation, mais il est juste, donc ça va !"

Que lui dira-t'il à Valparaison dimanche ? "Au revoir" car, les propos du boss sont claires : "Stéphane quittera le team après ce Dakar !" a confirmé Sven Quandt au micro tendu par Gaël Robic pour France Télévision (Bivouac). Quel gachis !



Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar