Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Dakar Etape 11 motos : Paroles de cadors...

Malgré une chute en début de parcours, Marc Coma (KTM) a encore démontré son statut de patron du Dakar 2014, en signant sa 3ème victoire de l'année sur l'une des longues spéciales de cette 36ème édition, et conforte ainsi encore un peu plus sa position en tête du général. Derrière, Joan Barreda a chté et son système de navigation s'est cassé. Quant à Olivier Pain, il marche très fort pour tenter de rafler la troisièm place au général d'ici Valparaiso.



Marc COMA : "Il reste encore une dure journée"
"Un jour très, très long. J'ai eu une petite chute au départ mais sans importance. Ensuite j'ai essayé de maintenir un bon rythme. L'essentiel, c'est d'être là. Et de faire attention car il reste encore un jour très dur."

Cyril DESPRES : "Je continue de donner mon maximum"
"Physiquement je ne me sens pas anéanti. En tout cas, si nous n'avions pas des pneus Michelin, sur une piste de 600 kilomètres, ce serait impossible. Tu peux être en forme, avoir une moto qui marche bien, mais si tu n'as pas l'adhérence, c'est dur de finir la journée. En ce moment, je continue de donner mon maximum, et on verra. L'important, c'est de ne pas avoir de regrets."

Olivier PAIN : "Je n'ai pas envie de finir septième"
"Le tout aujourd'hui, c'était de ne pas trop perdre sur Cyril ni sur Helder, qui sont mes rivaux directs. Je voulais aussi en prendre le plus possible à Jordi, pour essayer de viser la 3ème place. Il peut encore se passer beaucoup de choses demain. Avec une différence de temps assez faible, on peut se retrouver sur le  podium, ou à la septième place… et je n'ai pas envie d'être septième !"

Joan BARREDA : "Il fallait tenter quelque chose"
"Au kilomètre 300, alors que j'ouvrais, je tombe. J'allais vite car il fallait tenter quelque chose. C'était une journée difficile avec beaucoup de kilomètres, beaucoup de navigation. Je bute sur une pierre et dans la chute tout le système de navigation se casse. J'ai attendu Cyril (Despres) et on a roulé plus tranquilles puis dans les dunes Marc (Coma) nous a rejoints et on a fini ensemble."

Ignacio CASALE : "L'une des plus dures"
"L'étape d'aujourd'hui était très longue et sans doute l'une des plus dures que j'ai connues. C'était réellement très long. J'ai beaucoup souffert des mains et des poignets. On va voir ce que disent les docteurs et comment je pourrai faire demain qui et la dernière étape longue et dure. Le quad s'est comporté de manière impeccable. Mais sur les 100 derniers kilomètres j'ai vraiment eu mal aux mains : j'ai baissé le rythme pour éviter tout problème. Je suis bien arrivé et je suis content de la journée. C'était dur aujourd‘hui et beaucoup vont rester en piste. Pour moi, je me rapproche de Valparaiso et j'espère que tout ira bien."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar