Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Dakar motos & Quads : Les cadors ont dit...

Discret espoir de la discipline jusqu'à aujourd'hui, Sam Sunderland signe son entrée dans le club des pilotes qui comptent en gagnant sa première spéciale sur le Dakar. Le podium provisoire, toujours dominé par Barreda, accueille deux motos Honda.



Sam Sunderland : "Juste génial !"
"Il n'y avait pas tant de dunes que ça, peut-être 50 km, mais c'était hyper sympa, comme de piloter sur une si grande variété de terrains aujourd'hui, avec du sable, de la piste poussérieuse, des cailloux, des passages techniques et très lents, et puis d'autres parties très rapide. Non, c'était vraiment cool! En ce qui me concerne, je suis ravi d'arriver dans les 7 premières motos et on m'a dit que j'avais le scratch. Bon, je ne sais pas si mon temps va résiister aux suivants, mais si c'est le cas je suis vraiment content. Ce serait ma première victoire d'étape sur le Dakar, et c'est juste génial. La moto est incroyable et ça réompense bien tout les gens de l'équipe qui travaille dans l'ombre derrière nous. Et je suis vraiment reconnaissant à Honda de m'avoir donner l'opportunité d'être avec eux. Donc je vais essayer de continuer comme ça pour finir bien placé au général."


 

 

Chaleco Lopez : "Très rapide cette étape !"
"Le début d'étape était assez rapide. Ensuite on a trouvé une rivière assez profonde. Je suis arrivé vite et j'ai fini à l'eau mais sans conséquence. On a eu, après, les dunes du Nihuil, mais j'ai pu les passer assez rapidement. L'étape d'hier était assez technique, celle d'aujourd'hui était rapide."





 


 

Marc Coma : Une belle étape
"L'étape était jolie. J'ai connu quelques problèmes en milieu de parcours. Une pierre s'est incrustée entre le changement de vitesses et le moteur. J'ai du m'arrêter pour l'enlever et j'ai perdu quelques  minutes. Mais e n'est rien."

 

 

Joan Barreda : "J'ai terminé en regardant des bouts de road-book..."
"Très, très content du déroulement de l'étape. Si j'ai confirmation de la victoire ce serait un grand moment car c'était une étape difficile et j'avais la responsabilité d'ouvrir que j'ouvrais. Ce qui est dommage c'est que dans une courbe sans visibilité je me suis retrouvé face à un groupe de taureaux. J'ai freiné mais je n'ai pu éviter de tomber. Le système de navigation a souffert et pour arriver au bout de l'étape je devais regarder des bouts de road-book comme je pouvais..."


Cyril Despres : "100km sans eau..."
"Une 1ere partie de spéciale très rapide, et comme chez Yamaha nous avons fait le choix de baisser un peu la vitesse de pointe pour avoir un moteur qui dure plus longtemps, j'ai vu les autres me distancer, et au ravitaillement essence je m'étais fait prendre beaucoup de temps. Et puis dans la 2e partie de spéciale, j'ai chuté en haut d'une crête. Un peu de sable dans la tête, le roadbook qui a du mal à s'enrouler, et j'ai commis une petite faute d'inattention qui m'a fait tomber sur le côté. J'ai tapé avec la tête et j'ai vu des étoiles, mais le pire c'est que j'ai éclaté la poche de moncamel back et donc j'ai dû faire les 100 derniers kilomètres sans eau... donc... fait soif !"

 



QUAD/Rafael Sonik : "Une vraie étape du Dakar !"
"Comparé aux autres machines de tête, mon quad n'a pas une très bonne vitesse de pointe, donc je les ai tous vu partir ou me dépasser. Alors, la seule stratégie que je pouvais avoir était d'être le plus régulier possible et de tout donner dans les secteurs lents, comme les woops. Et au final, je crois que j'ai réussi puisque je fini avec le 3e temps!... Mais ça a été compliqué quand même surtout que j'ai roulé avec une crevaison lente sur les 100 derniers kilomètres. Enfin... Je constate à l'arrivée que je ne suis pas le seul à avoir eu des problèmes. C'est la preuve que c'était une vraie spéciale du Dakar !"

Marcos Patronelli : "Le Dakar a commencé aujourd'hui"
"C'est une bonne journée parce que j'en ai terminé mais c'était très dur. J'ai du régler les quatre pneus avant de rentrer dans les dunes de Nihuil. Je les ai franchies avec l'une des roues trop faible et qui perdait de l‘air avant de prendre, à 50 kilomètres de l'arrivée, un caillou qui m'a obligé à la changer. Ensuite je dois avouer que je suis surpris parce qu'avec tous les problèmes que j'ai connus je pensais que les autres quads reviendraient sur moi….On peut dire que le Dakar a commencé aujourd'hui. C'était une vraie étape Dakar…Les dunes étaient très chaudes et donc difficiles à franchir ! Aujourd'hui il va y avoir du changement !"

QUAD/Lucas Bonetto : "Belle étape mais trop de problèmes en fin de parcours"
"L'étape était belle. C'était assez divertissant. Le seul problème c'est que dans les 20 derniers kilomètres j'ai eu quelques problèmes : une roue crevée et ensuite un problème  d'alimentation essence. Mais sinon, un bon bilan pour cette étape."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar