Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Dakar Etape 2 motos : Sunderland, le futur au présent !

Discret espoir de la discipline jusqu'à aujourd'hui, Sam Sunderland signe son entrée dans le club des pilotes qui comptent en gagnant sa première spéciale sur le Dakar. Le podium provisoire, toujours dominé par Barreda, accueille deux motos Honda.
Les promesses se réalisent quelquefois avant d'être formulées de façon officielle. Sam Sunderland avait jusque-là ponctuellement percé sur certaines manches de la coupe du monde de rallye raid, en allant chercher des places d'honneur et même des victoires d'étapes. Mais son expérience du Dakar restait jusqu'ici frustrante, avec un abandon au 3ème jour de course en 2012, et un forfait à un mois de l'échéance l'année dernière, commandé par une double fracture des poignets !

Malgré cette répétition de coups du sort, l'équipe Honda n'a pas hésité à lui conserver un guidon pour son ambitieux programme Dakar. L'inspiration est récompensée dès le deuxième jour, avec une éclatante victoire conquise entre San Luis et San Rafael. Parti nettement en retrait par rapport à son coéquipier Joan Barreda, l'Anglais de 23 ans a doublé Michael Metge et Juan Pedrero dans la première partie de parcours. Mais c'est dans la portion de dunes de la fin de la spéciale que le Dubaïote d'adoption a laissé parler sa jeune mais sûre expérience du sable. Sur la ligne, il s'adjuge sa première spéciale, après seulement 4 jours passés sur le Dakar au total, et se positionne désormais comme un outsider pour le podium… à condition de pouvoir tenir ce rythme sans trop s'exposer à la faute.

Joan Barreda n'a pas commis non plus la moindre faute aujourd'hui. Ouvreur de la piste, l'Espagnol a assumé son statut en tenant à distance tous ses poursuivants, pour rejoindre seul la ligne d'arrivée. Sa prestation ne lui assure pas le doublé sur lequel il tablait, mais l'opération reste intéressante, sachant que Marc Coma a cédé plusieurs minutes et la deuxième place du classement général, tandis que Cyril Despres rétrograde au 8ème rang de la hiérarchie provisoire, à 8'23''. En fait, la seule menace qui se précise pour le leader du général est celle de Francisco 'Chaleco' Lopez, auteur du deuxième temps aujourd'hui, et premier poursuivant à 2'03''.

Il n'a pas attendu très longtemps pour rétablir l'ordre. Hier, Marcos Patronelli avait été devancé par Ignacio Casale, prétendant annoncé dans la conquête du titre. Mais le tenant du titre a très vite pris les commandes de la course. Le porte-drapeau rejoint San Luis avec un palmarès toujours plus fourni : il s'agit de sa 15ème victoire de spéciale sur le Dakar pour le pilote Yamaha, qui bénéficie d'un avantage de 3'50'' sur son premier poursuivant, Lucas Bonetto.


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar