Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Dakar/Team Dessoude : Dans le vif du sujet

Dans la liesse de la cérémonie du podium de départ (1 million de spectateurs !) dans les rues de Rosario, les pistes de cette première étape à destination de San Luis ont rappelé aux concurrents les raisons de leur voyage dans l’hémisphère sud…



Au terme d’une liaison d’un peu plus de 400km, cette mise en jambes de 180 km a permis aux équipages de prendre ou reprendre leurs marques. Dans le clan Dessoude, les cinq équipages ont procédé à l’échauffement de rigueur. Régis Delahaye et Jean-Paul Forthomme se sont attachés à faire connaissance mais une crevaison est venue perturber leur progression. L’addition est lourde et le duo franco-belge boucle la spéciale à la 74ème place.

De leur côté, Frédéric Chavigny et Guy Leneveu ont sorti la cavalerie et signent le 37ème chrono malgré un pilote passablement malade en fin de parcours. Une très belle entrée en matière pour le Proto Atacama nouvelle version.

Yves Tartarin a repris le rythme (64ème) tout comme Jean-Pierre Strugo (78ème). Joli chrono pour Bernard Chaubet qui se hisse au 72ème rang !

Ce tracé sinueux et relativement caillouteux par endroits n’a pas simplifié la tâche. La finesse de pilotage était de rigueur pour éviter les pièges.
Malheureusement, Régis Delahaye et Jean-Paul Forthomme n’ont pu éviter un incident très pénalisant au niveau chrono. "Nous étions bien quand nous avons arraché un flexible de gonflage à l’arrière. Le souci c’est que le flexible s’est arraché au niveau du raccord moyeux. Nous avons du nous arrêter et avons perdu une bonne vingtaine de minutes pour réparer. Nous savions que nous arrêter sur une telle spéciale, au profil très sinueux, allait nous coûter très cher car ensuite, il est très difficile de doubler. Nous devons peaufiner les pressions et quelques petites choses mais tout va bien. Demain, le point noir sera le dépassement de nombreuses voitures mais le Dakar ne fait que commencer…"

Cette première journée fut synonyme de plaisir pour Fred Chavigny et Guy Leneveu bien que Fred fut souffrant sur la fin du parcours. Malgré cette incontestable gêne, le pilote du Proto Atacama et son navigateur signent un chrono impeccable au 37ème rang. "Nous nous sommes bien amusés aujourd’hui ! Nous avons fait une excellente demi-spéciale mais la deuxième partie fut plus compliquée… En effet, le tracé très sinueux en montagne m’a rendu malade. Physiquement, j’étais un peu en dessous sur le deuxième tronçon. Malgré tout, nous réalisons un bon chrono. La voiture a été super, un régal. Tout est en place et pour nous, le Dakar est bien lancé !"

L’expérimenté André Dessoude dresse le bilan de cette première journée avec sagesse. "La spéciale était très étroite, sinueuse, tracée au milieu de nombreux rochers. Ce n’était pas vraiment l’endroit idéal pour crever…Dommage pour le Buggy mais nous ne sommes qu’au début d’une très longue épreuve. Demain, ce sera rapide et sans doute moins compliqué pour Régis de passer quelques concurrents. Concernant l’Atacama, Fred a correctement abordé cette journée et réalise un bon chrono. De même pour Yves (Tartarin) et Jipé (Strugo) qui sont au rendez-vous."

Demain, la journée sera longue tout comme la spéciale qui sera aussi plus piègeuse. Pour rejoindre le bivouac de San Rafael, il faudra parcourir 433 km de secteur chronométré et 365 de liaison, le tout en abordant les premières dunes, les dunes grises de Nihuil…
Programme chargé !

RACE COM - Lydie Arpizou,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar