Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Africa Eco Race 2019

Dakar/Etape 1 motos : Paroles de cadors...

Première étape et déjà un aperçu de ce que le Dakar dans la catégorie motos réserve durant la quinzaine de course. Les cadors sont bel et bien en super forme, roulent comme des avions de chasse et ne se distraisent pas dans le spectacle offert par les paysages et le ruban de spectateurs au bord des pistes. Ils roulent contre le chrono, la tête dans le guidon... Des sprinters qui n'ont peur de rien et qui, savent que la moindre erreur se payent en secondes et quand on s'agglutine dans un mouchoir de poche autant y rester !

 

Joan Barreda : Je vais essayer de maintenir le rythme
"Vraiment je suis très content de cette première étape. J'ai eu du mal à rentrer dans la course au début car j'avais en plus un petit problème de suspensions, mais ensuite c'est allé bien.  On travaillera là-dessus  pour être au mieux dès demain. Je vais essayer de maintenir ce rythme sur les prochaines étapes."



Marc Coma : "J'ai roulé tranquillement"
"Un premier jour sur le Dakar, ce n'est jamais facile. Ce qui est compliqué c'est de prendre et de  maintenir tout de suite un rythme. J'ai donc roulé assez tranquillement et au fil de la journée j'ai retrouvé des sensations et le rythme. Au bout du compte je suis content car il est important de passer cette première journée sans aucun problème. Et c'est le cas."

 



Cyril Despres : "Quand même un peu d'émotion..."
"Une spéciale sinueuse, avec beaucoup de freinages et d'accélérations, 180km comme ça c'était bien assez pour se remettre dans le bain! J'ai pris le temps de prendre mes marques, de me remettre dans mon rythme. C'est toujours compliqué la 1ère spéciale quand on vient de l'Europe, du froid, et que l'on se rejette dans le grand bain, donc je suis content d'avoir retrouver de bonnes sensations. Au départ, il y avait quand même un peu d'émotion de me lancer vraiment dans cette nouvelle aventure... Ca a été une année pas facile, prendre la décision de passer chez Yamaha, puis préparer la moto, travailler avec toute l'équipe, donc quand le jour J arrive, c'est bon de se relancer dans la bagarre."

Alain Duclos : "Important de partir dans le bon wagon..."
"Je suis vraiment très, très, content, car je me suis fait plaisir, ma Sherco fonctionne à la perfection et sur ce type de piste, c'est un vrai paisir car elle est super facile. Donc voilà: plaisir, vitesse et le résultat est à l'arrivée tant mieux! En plus, il était important pour moi de bien se placer d'entrée pour partir dans le bon wagon sur les grosses étapes à venir."

 



Paulo Gonçalves : "Tout va bien, pour moi, comme pour le Team Honda"
"Pour une première spéciale, c'était assez relevé avec 180 km très glissant et de nombreux pièges, notamment sur les pistes à flanc de montagnes, si vous tombez là, vous partez tout en bas! Donc j'ai préféré partir doucement, mais petit à petit je suis rentré dans le rythme, j'ai pris confiance et j'ai pu accélérer pour au final signer le 5e temps à l'arrivée. Je suis content car Joan Barreda, mon coéquipier, remporte l'étape, ce qui veut dire que je partirais juste derrière lui demain et que nous pourrons faire une course d'équipe. Donc tout va bien, pour moi, comme pour le Team Honda."

QUAD/Marcos Patronelli : "J'ai préservé le quad"
"Pour dire la vérité, l'étape ne m'a pas particulièrement plu. C'était très piégeux. Il y avait beaucoup de pierres.  J'ai du coup eu du mal à attraper le rythme. J'ai pensé aussi à préserver le quad et à ne pas penser à la vitesse, mais  les autres concurrents vont très vite. Aujourd‘hui j'ai vraiment fait attention au quad."

 



QUAD/Ignacio Casale : "Vive le Chili !"
"Je suis parti derrière Marcos (Patronelli) et on a remonté vraiment beaucoup de motos tout au long de la journée. Il y avait aussi beaucoup de poussière. Il faut rester calme et faire, attention avant tou,t au matériel. Apparemment j'ai gagné l'étape. J'en suis très content. Vive le Chili, alors ! »

 


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Actus Raid - Dakar