Editorial Raid

  • 1
  • 2
  • 3

Morocco Desert Challenge 2020 - Official Trailer

Morocco DC Arrivée: Une 11ème édition plus que réussie

BOUARFA - OUJDA : 185 km
La dernière étape est toujours un moment particulier et riche en émotion, autant pour les concurrents que pour toute l’organisation. Aller au bout du 11ème Morocco Desert Challenge avec la manière, pour réaliser un rêve, une performance, ou juste vivre une aventure des plus incroyables, chacun avait son objectif et en ressort ravi.

Pour les emmener sur la ligne d’arrivée finale, 185 kilomètres en spéciale ont permis de déterminer les vainqueurs de chaque catégorie avant de reprendre la route pour rejoindre Saïdia et la dernière spéciale du rallye :  la remise des prix.

UNE DERNIERE SPECIALE POUR CONCLURE
La dernière étape du Morocco Desert Challenge est traditionnellement plus courte, mais il ne faut pas - pour autant - la sous-estimer et crier victoire trop tôt… Tout peut arriver, 185 km sur pistes roulantes avec un peu de navigation, une erreur d’inattention et le rallye peut se perdre. Pour cette spéciale, les concurrents ont pris la direction du Nord le long de la voie de chemin de fer qu’ils ont croisée à plusieurs reprises. Encore un pur tracé de WRC au programme, de quoi amuser de nouveau les pilotes à travers un terrain aux allures de pampas du nord marocain, mais qui demandait une grande concentration pour tout équipage afin de ne pas perdre le cap. Après cette dernière étape où une navigation piégeuse était encore au rendez-vous, les concurrents ont été accueillis par un large public venu savourer le spectacle. Assistance, staff, familles, VIP, membres de l’organisation, et bien évidemment le chef d’orchestre du rallye Gert Duson, tous étaient présents pour applaudir chaque concurrent, le tout sous la bienveillance de l’organisation qui avait mis à disposition des douceurs marocaines à savourer dans une ambiance musicale locale, signature inconditionnelle du Morocco Desert Challenge.

HOWES AU FINISH, LES OTPIMUS CONFIRMENT
Le feuilleton Pedrero/Howes a rendu son verdict ! Encore une fois, les duettistes ont été les plus rapides de la catégorie. Encore une fois, ils avaient le sourire en franchissant la ligne d’arrivée, fiers de se retrouver et de découvrir lequel des deux remportait finalement le scratch. La victoire finale revient à l’américain, et pourtant, c’est Pedrero (#104 - KTM) qui a été le plus rapide aujourd’hui. Mais Howes (#106 - Husqvarna) n’a rien lâché, lui qui a été impressionné toute la semaine par la rapidité de l’Espagnol, compte 4 secondes de retard ce qui lui permet de conserver suffisamment d’avance pour remporter son 1er Morocco Desert Challenge avec 1’06’’ d’avance sur Pedrero. Paul Spierings (#105 - Husqvarna) complète le podium, le 1er français pointe à la 7ème place, c'est Laurent Weibel (#102 - KTM) de la catégorie malle-moto.

Concernant le classement général final SSV, pas de surprise même si Kees Box et Hein Verschuuren (#225 - Can-am) s’offrent une victoire d’étape. Ce sont bien Philippe Pinchedez et Jean Brucy (#203 - Can-am) qui sont les grands champions de la catégorie sur cette édition. Ils ont géré minutieusement leur avance tout au long des étapes pour s’imposer devant leurs partenaires du Team Pinchedez, Stéphane Chambon et Antoine Paque (#237 - Can-am) à 1’16’00. La 3ème place appartient au belge Marc Lauwers (#201 - Can-am) qui réalise une très belle course, seul dans son SSV.

Côté autos, Jean-Pascal Besson et Sébastien Delaunay (#307 - Peugeot DKR 3008) frappent à nouveau très fort. Après une déception la veille où ils n’ont pas pu finir la spéciale trahi une nouvelle fois par leur mécanique, ils ont tout donné sur la dernière étape et remporte leur troisième spéciale du rallye.
Le podium final appartient à deux équipages du MD Rallye Sport sur les plus hautes marches avec sur la plus haute, Rémy Vauthier et Jean-Michel Polato (#308 - Optimus) grands vainqueurs pour leur première participation.. Jérome Pelichet et Pascal Larroque (#316 - Optimus) sont leurs dauphins. Les deux Buggies sont arrivés sous l’arche côte à côte, symbole d’une victoire d’équipe qu’ils ont dédié à tout leur staff technique venu les accueillir. Fernando Alvarez et Sergio Lafuente (#315 - Volkswagen) conservent leur 3ème place à plus de 3 heures du vainqueur, Patrick et Lucas Martin (#329 - Mercedes) finissent 4ème.

Les camions se sont faits plaisir sur cette dernière spéciale très roulante. Gert Huzin (#514 - Renault Trucks) en profite pour s’offrir une victoire d’étape juste devant Roeland Voerman (#511 - Man). La victoire finale revient elle à Siarhei Viazovich (#503 - Maz) qui a su tenir son rang de leader, devant Peter Versluis (#516 - Man) qui gagne une place et devient le dauphin de ce Morocco Desert Challenge. Podium complété par Aliaksei Vishneuski (#510 - Maz) qui fait chuter Martin Van Brink (#501 - Renault Trucks) à la 4ème place.

Tous ont brillamment élevé le niveau de ce Morocco Desert Challenge monté d’un cran cette année. Place désormais à la fête et à la remise des prix qui met à l’honneur tous ceux qui ont marqué cette 11ème édition.

DECLARATIONS
Rémy Vauthier (#308 - Optimus) : "On l’a fait ! C’était vraiment un rallye incroyable pour nous. Nous tenons à remercier nos sponsors sans qui nous n’en serions pas là, et bien évidemment tout le team qui nous a emmenés jusqu’à la victoire. Le Morocco Desert Challenge fait partie des plus grands rallyes-raid dans le monde, c’est très important pour nous de le gagner et de montrer toutes les qualités de ce Buggy exceptionnel. L’organisation fut parfaite, nous avons apprécié chaque moment de la course et la vie au bivouac. C’est une victoire d’équipe, nous allons être obligé de revenir l’année prochaine pour défendre notre titre."

Jérome Pelichet (#316 - Optimus) : "Encore une très belle spéciale pour bien finir cette superbe semaine. Les camions nous ont beaucoup occupés, ils nous ont doublés, puis se sont perdus et nous ont redoublés à plusieurs reprises. Ce qui est dommage pour la compétition c’est que Van Loon ait abandonné, on aurait bien aimé se battre avec lui jusqu’au bout.
"On était venu découvrir ce beau rallye dont nous avions tant entendu parler. L’organisation était super, on s’est fait plaisir avec une ambiance plus conviviale que sur les autres rallyes. Le parcours était très diversifié, il n’y a rien à redire, je trouve que c’était même d’un meilleur niveau que certains autres rallyes au Maroc."

Jean-Pascal Besson (#307 - Peugeot DKR 3008) : "C’était une belle spéciale. Nous sommes partis 95ème et nous gagnons ! Nous avons roulé très fort, à 100% de nos moyens malgré la poussière subie du début à la fin de la spéciale. Nous avons attaqué tout du long, c’était rapide avec beaucoup de pilotage et une navigation pas évidente.
"On finit le rallye sur une bonne note, surtout après le souci mécanique qui nous a empêché de finir la spéciale hier. Le bilan sur ce rallye est mitigé car nous étions venus pour gagner mais la mécanique en a décidé autrement. On arrive tout de même à faire 3 scratch, la voiture marche vraiment bien, on est sur la bonne voie mais il faut encore faire des améliorations techniques. Pour l’instant le buggy n’a pas d’autre rallye au programme."

Lucas Martin(#329 - Mercedes) : "C’était une navigation compliquée sur cette dernière étape, ça jardinait pas mal un peu partout. Mais c’était vraiment cool, on est super content d’être arrivé jusqu’au bout de ce rallye où on a pu profiter de l’ambiance au bivouac tout en participant à une grande compétition."

Philippe Pinchedez (#203 - Can-am) : "On s’est battu toute la semaine pour aller jusqu’au bout et remporter cette victoire si importante pour nous. On doit tout ça au staff qui a travaillé toutes les nuits pour que nos machines puissent repartir chaque matin. C’était le rallye qu’il fallait gagner avec le plus gros plateau en SSV, toutes les plus grandes équipes étaient présentes. Avec Jean c’était génial, c’est le 2ème rallye qu’on gagne ensemble et celui-là était vraiment très difficile."

Axel Alletru (#218 - Polaris) : "C’est mon 1er rallye, j’ai eu de bonnes sensations, malheureusement on a eu beaucoup trop de soucis mécaniques. On est quand même allé jusqu’au bout, je suis un peu déçu car je venais chercher le podium mais avec tous nos problèmes, c’était impossible… Dès le 1er jour, nous avons cassé 3 courroies. Notre SSV n’était pas à la hauteur, on est parti avec 2 handicaps !
"Sinon la vie en bivouac était très sympa, on a très bien mangé. On a aussi pu découvrir le pays et apprécier les paysages sur ce très beau parcours. J’espère pouvoir revenir avec une meilleure machine."


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Morocco Desert Challenge