South Racing se projette vers la Coupe du Monde FIA

Nasser Al-Attiyah, ambassadeur sportif de l’Etat du Qatar et actuellement le plus célèbre pilote de rallye arabe viendra compléter la liste des engagés pour le Manateq Qatar cross-country rally (QCCR), première épreuve de la Coupe du Monde FIA des rallyes tout-terrain du 21 au 26 février 2019.

 

Récent vainqueur du Dakar, où lui et son copilote Matthieu Baumel ont permis à Toyota d’obtenir un premier succès sur le rallye le plus dur dans le monde, Nasser Al-Attiyah aura pour objectif de s’imposer à nouveau dans cette épreuve ainsi qu’au classement de la Coupe du Monde qu’il a déjà remporté en 2017.
Déjà vainqueur à 5 reprises en 2012 et de 2014 à 2017, le Qatari aura à cœur de briller à domicile devant ses fans.

Malgré la proximité avec la fin du Dakar (17 janvier), les organisateurs entendent bien attirer les protagonistes de la discipline d’ici la fin des inscriptions le 5 février.

Déjà victorieux en avril 2018 puis titrés en fin de saison, le polonais Jakub Przygonski et son copilote belge Tom Colsoul seront à nouveau en lice sur un Mini John Cooper Works Rally de l’équipe allemande X-Raid, qui devrait aligner plusieurs autres équipages.

Scott Abraham, qui dirige les équipes South Racing et South Racing Can-Am a également confirmé qu’il serait bien présent au Qatar : son équipe, basée à Russelsheim, construit les Can-Am Maverick X3s qui ont pris les 4 premières places de la catégorie Side-by-Side (SxS) au Dakar.

En 2017, les autos de South Racing, confiées à l’allemand Jürgen Schröder et à l’espagnol  Fernando Alvarez, avaient pris les 8ème et 12ème places finales. Alvarez était de retour l’an passé sur un Volkswagen Amarok mais avait dû renoncer dans la dernière étape après avoir endommagé son véhicule et encaissé une pénalité.

Il y aura cette année 2 championnats off-road organisés par la FIA : la Coupe du Monde des rallyes tout-terrain verra ses concurrents s’affronter durant des épreuves de 5 ou 6 jours sur 5 manches qui se dérouleront au Qatar, à Abu Dhabi, au Turkménistan, au Kazakhstan et au Maroc tandis que la toute nouvelle catégorie FIA Baja Series mettra en avant le format sprint, sur 8 épreuves et programmées dans les pays suivants : Russie, Dubai, Italie, Espagne, Hongrie, Pologne, Jordanie et Portugal.

Le Manateq Qatar rally est également ouvert aux motos, sous l’égide de la Qatar Motor and Motorcylce federation (QMMF) ainsi que d’une manche du Manateq Qatar National Baja Championship, dont la sixième manche du Championnat 2019 a été remportée le week-end dernier par le duo Ahmed Allouh/Nasser Al-Kuwari sur leur Can-Am Maverick X3.

D'après communiqué de Neil Perkins,


Marie-France Estenave pour MFE-Live.com

Autres actus Raid - Qatar