TT Terres d’Armagnac Étape 1 : Poincelet, Amestoy, Noirot et Bartolin leaders

Dans les quatre catégories du rallye tout-terrain, que de chamboulement au cours de la journée excepté en 4×4 où Bruno Bartolin domine de façon autoritaire.

Tout d’abord en championnat entre Vincent Poincelet et Benoit Bersans avant que Stephan Barthe en eut assez de jouer à l’arbitre, il porta une estocade dans le second tour et rentre deuxième. Si, Vincent est en tête ce soir au terme de l’étape 1, il le doit à une totale fiabilité de son Fouquet-BMW malgré comme il le précise : «Je me suis accordé un léger break sur la fin par chance, je conservais mon rythme permettant de limiter la casse! »

C’est un mea-culpa que Benoit effectue : « après un premier tour impeccable, dans le second, j’ai moins bien roulé en attaquant trop sur le glissant, j’ai eu peur de me sortir ! » Stephan lui, la tête dans le volant reconnait: « ma différence entre Vincent et Benoit est liée à plein de différences mécanique et pilotage ! » C’est le tiercé de ce soir, à l’heure de la rentrée en parc dans une ambiance qui se montrait amicale et dirigée vers les organisateurs : « C’est un rallye remarquable, les organisateurs ont fait un travail de dingue pour nous ».

Mathieu Hirigoyen (4è) avoue « être à sa place par le manque de roulage et, le Fouquet que je mène date de 2009 ! » Pour Yannick Lonné-Peyret qui se posait des questions en occupant la 9è place, la réponse est dans le moteur : « une panne d’injecteur d’où de la perte de puissance ! » Réparation effectuée pour attaquer dans l’étape 2.

Quant au régional de l’étape, Sébastien Colomé tout a fonctionné à la perfection en termes mécaniques : «mais un manque d’automatisme est à déplorer. Ce fut une très belle journée dans l’ensemble, sur cette très belle manche du plus beau rallye du championnat »

2 Roues motrices : les frères Amestoy sortent grandis
Trois leaders différents, Xabi Incagaray, Axel Zielinski et finalement, c’est Peio Amestoy qui, ce soir, se retrouve leader de la catégorie en réalisant la dernière spéciale comme un avion de chasse. Xabi a cassé sa direction assistée, Axel retrouve ses marques après une longue absence et Peio d’avouer : « je me suis senti mieux sur le gras, cela m’a avantagé. »
Belle remontée du Champion en titre Jérôme Duparcq (5è) : « je n’ai pas roulé depuis Arzacq, je le ressens. »

4×4 : Bruno Bartolin sans adversité
Avec une avance de 6’ sur Truant et 23’ sur Casaubon, Bruno Bartolin est le maître du Trophée. Demain, dans l’étape 2, il va se contenter de gérer.

SSV : Guillaume Noirot, pas à l’abri de la tornade Dartau
On s’attendait à un match entre Valentin Giraud et Guillaume Noirot. Victime de petits pépins, Valentin lâchait prise laissant filer Guillaume qui voit ce soir, dans ses rétros la remontée de Pierre Dartau (2è). En troisième position, Eric Sarrat reste égal à lui-même en roulant régulier malgré la pression ressentie venant de José Castan (4è).

Demain, étape 2 avec deux spéciales – Perqui et Pujo – à effectuer deux fois. Le départ sera donné de Toujouse à 8 heures par la sortie du parc fermé des SSV.

M.F.- Estenave
Photos Gérard Simenel

PUBLICITÉ