Dakar : Julien Ingrassia se lance dans le rallye-raid

Copilote de Sébastien Ogier (maintenant en WEC), octuple champion du monde WRC pendant quinze ans, Julien Ingrassia s’associe avec Mika Pisano pour le prochain Dakar.

L’automne dernier, Julien Ingrassia fêtait, sur le capot de sa Toyota, son 8e titre mondial en WRC associé à Sébastien Ogier, à l’issue du rallye de Monza. Après quatre mois de réflexion, le jeune retraité annonce, vendredi 8 avril, entamer une deuxième carrière. Comme Daniel Elena avant lui, l’Aixois part à la conquête des grands espaces : cap sur le Dakar 2023, à la droite du Corse Mika Pisano, 13ème de la dernière édition saoudienne du célèbre rallye-raid. Explications.

Pas facile d’attraper au vol Julien Ingrassia. Entre deux missions, et deux avions, entre le Mexique et le Kenya, le jeune retraité est très occupé. « J’ai quand même pris 2-3 mois off, pour recharger les batteries, précise le copilote français. Je souhaite toujours m’accorder plus de temps pour moi. Je ne veux plus consacrer 300 jours par an à un projet sportif. Là, un programme Dakar fait sérieusement, c’est trois à quatre rallyes de préparation, ça me va. »

Mathieu Baumel, Daniel Elena, Michel Périn…L’histoire du Dakar regorge de copilotes ‘classiques’ séduits par les dunes. Julien Ingrassia s’apprête à les imiter, au côté d’un des pilotes à la réputation grandissante au sein du bivouac : Mika Pisano. Reconverti sur quatres roues en 2019, après cinq participations à moto, le Corse a terminé 13e de la dernière édition, sur son buggy MD 2 roues motrices.

« C’est Coco Chiaroni (ancien copilote et coordinateur de Citroën WRC à l’époque de Loeb et Ogier), un bon ami à moi, qui nous a mis en relation, détaille le pilote d’Ajaccio. On se connaissait un tout petit peu, je lui ai fait une proposition, il a été emballé tout de suite ! C’est un très gros bosseur, il est déjà au travail. » Pour son nouveau copilote, « ça s’est fait de manière impromptue. Je voulais passer à autre chose, et j’ai été tenté par son offre. Mon manque d’expérience en rallye-raid ne lui fait pas peur. Il avait vraiment la volonté de venir me chercher. »

Jamais monté dans une voiture de rallye-raid
Le Dakar, Julien Ingrassia l’avait tout de même dans un coin de la tête. « Mon voisin n’est autre que Romain Dumas (double vainqueur des 24h du Mans, l’Alèsien compte aussi cinq participations au Dakar). C’est un copain, il m’a plusieurs fois tendu la perche. Mais j’étais concentré, obnubilé par le WRC, je n’imaginais pas faire autre chose. »

Son pilote de toujours, Sébastien Ogier, n’a jamais caché son peu d’attrait pour le rallye-raid. Pour son ex-copilote, c’est tout le contraire :Le Dakar, je le suivais, même de loin. C’est le Dakar quand même ! J’ai tout à découvrir. Je ne suis jamais monté dans une voiture de rallye-raid. Intellectuellement c’est un challenge ! »

La découverte de ce nouveau monde commence maintenant, avec de nombreuses séances d’essais programmées en avril-mai, avant des grands débuts programmés en Andalousie, début juin. Sur quelle voiture ? Ce n’est pas encore décidé…

Gaël Robic – France TV,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*