GCK Motorsport tire le bilan de son premier Dakar

Reconnu comme le rallye-raid le plus difficile au monde, le Dakar 2022 n’a pas déçu en offrant le terrain d’essai et de développement que GCK Motorsport recherchait pour sa première participation à cette épreuve mythique. L’équipe s’est illustrée en se classant à trois reprises dans le Top 15, remontant à plusieurs reprises jusqu’à 50 places au classement malgré des positions de départ parfois compliquées.

Malgré un parcours en dents de scie, GCK Motorsport – son équipage, sa voiture et son équipe technique – n’a cessé de progresser et a pu recueillir un nombre important d’informations au cours des deux dernières semaines. Celles-ci auront été notamment marquées par l’impressionnante ténacité dont ont fait preuve tous les membres de l’équipe tricolore lancée dans la reconstruction complète du GCK Thunder qui, après un tonneau, a réalisé l’exploit de boucler l’étape suivante dans le top 10.

Alimenté par un carburant durable avancé réduisant les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 65% et propulsé par un moteur Ford sur mesure délivrant constamment une puissance maximale, le GCK Thunder a impressionné par ses performances pour une première en rallye-raid, se positionnant régulièrement dans le Top 10 en matière de vitesse pure.

Après avoir souffert de la défaillance du faisceau moteur qui a fondu sous l’effet de la chaleur lors du prologue, et qui a vu le GCK Thunder bloqué dans le désert pendant plusieurs heures, GCK Motorsport a dû mettre les bouchées doubles pour revenir au classement. C’est ce à quoi l’équipe s’est employée dès le lendemain durant l’étape 1B, affichant un résultat impressionnant en se classant 8ème après être s’être élancée depuis la 32ème place !

La quatrième étape a donné lieu à un tournant important sur ce Dakar, lorsque le GCK Thunder a franchi une dune du désert saoudien et effectué plusieurs tonneaux avant d’atterrir sur le toit.

Guerlain et Alex n’ont pas été blessés, ont réussi à ramper hors de l’auto et se sont attelés à le remettre en marche, sans assistance, conformément à la tradition du Dakar. Ils sont arrivés au bivouac tard dans la nuit, où l’équipe de GCK Motorsport s’est réunie pour reconstruire le Thunder et, six heures plus tard, ce dernier était de nouveau apte à reprendre la piste. En guise de récompense pour l’incroyable travail réalisé par les mécaniciens, Chicherit et Winocq ont franchi la ligne en 5ème position au terme de l’étape 5, une réussite qui témoigne de l’esprit de compétition et de la compétence technique de l’équipe, avant qu’une pénalité de 2 minutes ne les repousse finalement à la 8ème place.

Après quelques étapes délicates, marquées par des crevaisons, des points de passage manqués pour s’être perdus dans les canyons, et des pièces cassées à cause des impacts sur les roches saoudiennes, dans le plus pur style du Dakar, l’équipe a tracé sa route jusqu’à la 14ème place dans l’étape 10, validant ainsi son troisième résultat dans le Top 15 durant ce Dakar 2022.

Alexandra Mettral,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*