Abu Dhabi Desert Challenge avec le duo Cristina Guttierez et François Cazalet

Chez Red Bull dans la catégorie T3, un équipage se démarque depuis le début de la saison démarrée par le Rallye d’Andalousie : Cristina Guttierez et François Cazalet. Une Espagnole et un Français redoutables lorsque casque sur la tête et gantés, ils s’arment de vaillance dans les spéciales. La pilote féminine fait peur par son coup de volant, sa rapidité, son navigateur

scrupuleux et énormément professionnel est regardé d’un sale œil ! Certes un OT3 du Red Bull Junior n’est pas un Toyota Hilux Overdrive de Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel mais, leur objectif est le même : le titre. Celui pour lequel Nasser et Matthieu vont se battre cette semaine tout comme Cristina et François qui visent celui du T3.

Depuis une semaine, le jeune duo est sur place mais, Cristina dut satisfaire au repos après un choc pris sur la manche en Sardaigne en Extreme E (Buggy Electrique qu’elle partage avec Sébastien Loeb). Souffrant de la nuque, elle s’est contentée d’effectuer un peu de roulage avant de passer aux vérifications administratives de l’Abu Desert Challenge se réservant pour les cinq étapes dans le désert de Liwa.

Depuis leur victoire en Andalousie, l’équipage vedette du Red Bull Junior l’a emporté au Kazakhstan puis, déclaré forfait au Silk Way Rally suite à deux fractures à la colonne vertébrale pour Cristina. Celle-ci est revenue telle une guerrière au Maroc. Pas de douleurs mais une boîte de vitesses capricieuse qui lui faisait perdre l’avantage dans la catégorie. Ils empochaient quelques points mais pas suffisamment, ce qui les obligent à participer à l’Abu Desert Challenge et peut être au Hai’l, en décembre. « Nous ferons les comptes à la fin de ce rallye que nous devons gagner ! L’OT3 est au mieux après les tests effectués, mais comme nous le faisons habituellement avec Cristina, aucune stratégie n’est mise en place, nous avancerons quotidiennement avec un seul objectif : l’emporter ! »

Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*