La Clio Cup au défi de Spa

during the RS days, Renault Sport at Spa Francorchamps, Belgium, july 24, 2019 - Photo Antonin Vincent / DPPI

Véritable monument du sport automobile international, le Circuit de Spa-Francorchamps accueille la neuvième étape du calendrier de la Clio Cup Europe. Sur ce tracé riche en pièges et défis, de nombreux concurrents tenteront de réaliser une bonne opération dans les différentes batailles pour les titres avant la pause estivale.

Au fil des années, le théâtre du Grand Prix de Belgique ne cesse de récompenser la gestion de l’aspiration, l’intelligence de course et l’adaptation aux conditions capricieuses… Autant de qualités qui pourraient s’avérer cruciales pour prendre l’ascendant psychologique dans chacune des catégories de la Clio Cup Europe avant le sprint final à la rentrée !

Une course au titre relancée
Si le début de saison avait été marqué par le duel entre Nicolas Milan (Milan Compétition) et David Pouget (GPA Racing), la course au titre a vu un nouveau prétendant émerger avec la montée en puissance de Marc Guillot (Milan Compétition). En Belgique, les trois hommes n’auront qu’un objectif : pointer en tête de la Clio Cup Europe avant la trêve estivale. La route est néanmoins encore longue avant d’écarter d’autres protagonistes et Anthony Jurado (Milan Compétition) et Thibaut Bossy (TB2S) entendent bien le démontrer en revenant sur les leaders.

Les Challengers à l’honneur ?
Le groupe de chasse est toutefois emmené à l’heure actuelle par Kévin Jimenez (GPA Racing). Malgré un week-end difficile à Imola, le Toulousain reste solidement aux commandes de la Challengers Cup et aura à cœur de reprendre la main sur Alexandre Albouy (GPA Racing), double vainqueur en Italie.

La catégorie promet d’animer les débats dans le peloton avec les retours de Jerzy Spinkewicz (Uniq Racing), Paul Cocaign (TB2S), Guillaume Maio (GM Sport) et Nicolas Abella (Chefo Sport), tous déterminés à bousculer la hiérarchie. En parallèle, Henrik Seibel (Panther Motorsport) et Mariano Alonso (GPA Racing) voudront aussi confirmer leurs progrès avec un résultat probant.

Un nouveau venu jouera pleinement sa carte pour sa première apparition de la saison. Passé en Formula Renault 3.5 Series avant d’être titré en Eurocup Mégane Trophy en 2006 et de devenir pilote officiel Lada en FIA WTCC, le Néerlandais Jaap van Lagen (Chefo Sport) voudra créer la surprise et s’imposer dès ses débuts avec la cinquième génération de Clio Cup !

Des Gentlemen Drivers surmotivés
Après avoir réduit l’écart sur Laurent Dziadus la semaine passée à Imola, Horn (GPA Racing) tentera de déloger son rival de la première place en Gentlemen Drivers Cup. Le Français devra néanmoins batailler face à des adversaires visant le plein de points avant la pause estivale.

Parmi eux, le Néerlandais Stephan Polderman (Chefo Sport) voudra poursuivre sa remontée au sein d’un top dix auquel prétend son compatriote et équipier René Steenmetz (Chefo Sport). En parallèle, Michel Faye (GM Sport) et Gabriel Alonso (GPA Racing) chercheront à réaliser une bonne opération comptable pour se relancer avant la dernière ligne droite du calendrier.

Le cap de la mi-saison pour le Groupe C
Après les premières manches disputées à Hockenheim et au Hungaroring, Marc Guillot a pris les rênes de ce groupe de dates,

mais le Français ne possède que six unités d’avance sur TomᚠPekař (Carpek Services). Les deux hommes poursuivront leur duel en espérant évoluer parmi les meilleurs concurrents européens pour inscrire un maximum de points, mais ils devront sé méfier de Thibaut Bossy et Andreas Stucki (Stucki Motorsport), qui montent progressivement en puissance au fil de leurs apparitions.

Jerzy Spinkiewicz tentera aussi de se mêler à la bataille, mais le Polonais devra contrôler les velléités de Paul Cocaign au sein de la catégorie Challengers. Dans le même temps, Mariano Alonso et Henrik Seibel voudront réduire l’écart sur le leader afin de conserver toutes leurs chances avant les derniers rendez-vous au Red Bull Ring et à Monza.

Disputées dans le cadre de la semaine des prestigieuses 24 Heures de Spa, les deux courses au programme seront diffusées et commentées en direct sur la page Facebook Renault Sport Series et la chaîne YouTube Renault Sport vendredi à 15h00 et samedi à 10h20.

Communiqué,
Photos DPPI

 

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*