FFSA GT : Turbulences entre les gouttes pour Mirage Racing à Spa

Disputée dans des conditions capricieuses à Spa-Francorchamps, la quatrième étape du Championnat de France FFSA GT a permis à Mirage Racing de prendre des points importants dans la lutte pour le titre. Mal récompensée malgré un potentiel indéniable, l’écurie toulousaine peut toutefois retirer de précieux enseignements de son week-end en Belgique.

Après avoir récemment brillé en Mitjet International et en Ultimate Cup Series, Mirage Racing retrouvait la scène nationale du GT4 la semaine dernière.

Les hommes de Frédéric de Brabant et Guillaume Bruot réalisaient des essais libres prometteurs pour aborder les qualifications en confiance malgré des conditions devenues maussades sur le redoutable circuit de Spa-Francorchamps. Les Alpine A110 #13 et #222 tiraient cependant leur épingle du jeu en manquant la première ligne pour un souffle.

Les courses confirmaient les bonnes prédispositions de l’équipe toulousaine. Sous le déluge, les duos Rodolphe Wallgren – Gaël Castelli et Vincent Beltoise – Romano Ricci s’offraient un double top dix ainsi que le doublé parmi les modèles au A fléché. Vincent Beltoise et Romano Ricci récidivaient le lendemain tandis que leurs équipiers étaient contraints à l’abandon après un incident au départ. En parallèle, Yves Lemaître et Ruben Del Sarte poursuivaient leur apprentissage de l’Aston Martin Vantage tout en se rapprochant de leurs premiers points.

Malgré leur mésaventure dans la deuxième épreuve, Rodolphe Wallgren et Gaël Castelli sont toujours aux commandes du Championnat de France FFSA GT Pro-Am à deux manches du dénouement de la saison. Du côté des Teams, Mirage Racing pointe désormais au deuxième rang, à six unités des leaders.

Mirage Racing restera à Spa-Francorchamps cette semaine avec le quatrième rendez-vous des GT4 European Series, où Tom Canning et Ruben Del Sarte voudront confirmer leurs progrès et concrétiser leur potentiel au volant de l’Aston Martin Vantage GT4 avant la pause estivale.

#222 Rodolphe Wallgren / Gaël Castelli
Course 1 – Grille : 5ème (3ème Pro-Am) – Arrivée : 5ème (5ème Pro-Am)
Course 2 – Grille : 11ème (9ème Pro-Am) – Abandon
Classement général : 1er – 94 points

Sérieux et appliqués en qualifications, Rodolphe Wallgren et Gaël Castelli démontraient une nouvelle fois toute leur maturité avec un sans-faute sous les trombes d’eau. Après leur bonne opération comptable, le duo connaissait un dimanche plus cruel puisque Gaël Castelli ne pouvait éviter un accident et voyait sa course s’arrêter après quelques centaines de mètres. Les deux hommes conservent toutefois les rênes du championnat avant la rentrée à Lédenon.

Rodolphe Wallgren : « Nous avions engrangé de gros points samedi en devançant nos principaux adversaires afin de les repousser à vingt-trois unités. Malheureusement, le week-end s’est conclu sur une énorme déception avec cet incident dur à digérer puisque Gaël n’a rien à se reprocher. Nous restons toutefois en tête du championnat et nous aborderons la dernière partie de la saison en confiance, même si nous espérons que cela se joue à la régulière jusqu’au bout ! »

Gaël Castelli : « Notre objectif principal en arrivant à Spa était d’engranger de nouveaux points sur un circuit que j’apprécie énormément et qui m’a permis de briller ces dernières années. La météo y est toujours capricieuse et les prévisions allaient dans ce sens, donc nous avons trouvé un compromis sur les réglages dès les essais libres. Rodolphe a réalisé de belles qualifications et j’ai gardé ses pneus pour avoir des gommes neuves dans la deuxième course. Je ne sais pas si c’était le bon pari, mais la pole était à ma portée puisque j’ai fini à six dixièmes seulement du temps de référence en Q2. Nous avons atteint notre but samedi, mais nous avons manqué de réussite dimanche. J’ai été pris en sandwich au départ entre l’Alpine #36 et l’Aston Martin #007, juste avant le Raidillon. Je ne pouvais rien faire de plus pour éviter le contact, la jante a cassé et l’impact a été assez violent. Tout va bien cependant et je reste confiant pour les deux derniers rendez-vous du calendrier. Nous ne lâcherons rien pour aller chercher ce titre et nous sommes tous plus que motivés et unis que jamais pour y parvenir ! »

#38 Ruben del Sarte / Yves Lemaître
Course 1 – Grille : 23ème (15ème Pro-Am) – Arrivée : 25ème (17ème Pro-Am)
Course 2 – Grille : 22ème (17ème Pro-Am) – Arrivée : 21ème (13ème Pro-Am)
Classement général : 22ème – 0 point

Après une bonne entame soulignant leurs progrès, Ruben Del Sarte et Yves Lemaître rencontraient plus de difficultés par la suite. Coincé derrière un véritable mur de projections d’eau au cœur du peloton samedi, le duo dévoilait toute sa fougue avec un rythme et des temps intéressants dimanche. Toujours plus près des points, l’équipage de l’Aston Martin Vantage GT4 cherchera à ouvrir son compteur après la trêve estivale à Lédenon.

Ruben Del Sarte : « C’était un week-end difficile, mais nous avons à nouveau démontré notre potentiel malgré une météo changeante compliquant la recherche des réglages parfaits. Nous avions fini les essais sur une note prometteuse, mais la piste séchante en qualifications a diminué la confiance d’Yves et la stratégie tentée durant ma séance n’a pas porté ses fruits. Je me sentais toutefois bien en course, tant sous la pluie en relayant Yves, que sur le sec où j’ai réussi une belle remontée après avoir perdu huit places au départ en évitant la voiture accidentée de Gaël. J’étais également dans les cinq pilotes les plus rapides dimanche et cette performance est de bon augure pour cette semaine en GT4 European Series. »

Yves Lemaître : « Le bilan est positif malgré les complications apportées par la météo. Nous avions fait d’excellents essais libres, mais la pluie et le trafic sont venus s’en mêler en qualifications. J’ai été gêné dans mon seul tour lancé en slicks et notre résultat ne reflétait pas du tout notre potentiel. J’ai ensuite opté pour la prudence durant la première course tant la visibilité était mauvaise dans le peloton. Ruben m’a relayé et a pu profiter de l’éclaircie pour entamer notre remontée, tout comme dimanche après avoir dû repartir derniers ou presque en évitant l’accident ayant éliminé Gaël. Nous avons pu montrer ce dont nous sommes capables, Ruben en gagnant dix-sept places pendant son relais, mais aussi de mon côté avec les meilleurs secteurs intermédiaires de l’équipe dès que les gouttes ont fait leur retour. Nous avons donc des indicateurs démontrant que nous allons dans la bonne direction, nous avons trouvé nos marques et de bons réglages sur le sec, et j’ai hâte de découvrir Lédenon pour pouvoir concrétiser nos progrès par un beau résultat ! »

#13 Romano Ricci / Vincent Beltoise
Course 1 – Grille : 15ème (9ème Pro-Am) – Arrivée : 11ème (9e Pro-Am)
Course 2 – Grille : 6ème (5ème Pro-Am) – Arrivée : 7ème (4ème Pro-Am)
Classement général : 15ème – 30 points

Auteurs de la meilleure performance d’une Alpine A110 GT4 en Q2, Vincent Beltoise et Romano Ricci confirmaient leur montée en puissance avec leur premier double top dix de la saison. Après avoir brillamment évité les pièges du samedi, les deux hommes accéléraient le rythme en enchaînant les dépassements pour prendre les commandes de la deuxième course avant que la pluie ne redistribue les cartes en faveur des équipages Silver. Malgré la déception du résultat final, le duo se classait à nouveau premier parmi les Alpine.

Vincent Beltoise : « Cet excellent week-end sur le plan du plaisir s’est fini sur une note un peu frustrante avec le podium manqué de justesse dimanche, mais cela faisait du bien de retrouver l’équipe sur ce magnifique circuit de Spa au cœur de l’été. Nous étions rapidement dans le coup, et notamment Romano qui s’est montré impressionnant en étant le pilote Bronze le plus rapide en essais. Les qualifications étaient loin d’être faciles avec des conditions variables et une piste séchant plus vite que prévu. Romano a mis son expérience à profit en étant le premier à rentrer chausser les slicks avec une belle prestation à la clé. De mon côté, j’ai subi un peu de trafic, mais nous nous en sommes globalement bien sortis. Nous avons misé sur la prudence sous le déluge, mais j’ai pu exploiter tout le potentiel de la voiture en gagnant six places en huit tours pour prendre les commandes le lendemain. Nous pensions avoir fait le plus dur, mais la pluie est arrivée et n’a pas joué en faveur de Romano dans le sprint final. C’est dommage, mais cela n’enlève en rien les nombreux points positifs de ce week-end. »

Romano Ricci : « Le dimanche représente évidemment une déception en ce qui me concerne. Vincent m’a rendu la voiture en première position ou presque et mon bon rythme en début de relais m’a permis de doubler Jean-Luc Beaubelique et de m’échapper en tête. Quand les premières gouttes sont tombées, j’ai continué d’attaquer pendant deux ou trois tours comme je savais que cela tiendrait, mais j’ai ensuite commencé à décrocher et c’est devenu de plus en plus compliqué face aux Silver et aux autres concurrents. Nous devons comprendre pourquoi les Alpine étaient en retrait sous la pluie, mais je retire du positif de ce week-end malgré tout. Nos performances sur le sec sont en progrès et j’espère que nous pourrons bientôt prendre notre revanche ! »

Guillaume Bruot, Team Manager : « Nous avons vécu un véritable ascenseur émotionnel ce week-end. Du côté de nos Alpine, Gaël et Rodolphe avaient effectué une superbe opération samedi et il était dommage de ne pas pouvoir confirmer dimanche. En parallèle, leurs équipiers ont souligné leurs progrès, notamment avec un relais exceptionnel de Vincent dans la deuxième course. Nos performances face aux autres Alpine démontrent que nous savons ce que nous faisons et que nous méritons pleinement notre place dans la lutte pour le titre. C’était en revanche plus compliqué pour notre Aston Martin malgré la progression constante de Ruben et d’Yves, qui a encore dû affronter des conditions météorologiques inédites dès qu’il s’installait au volant. Nos trois duos ont toutefois conclu ce rendez-vous avec de précieux enseignements en vue du sprint final et nous sommes confiants même si nous n’avons plus le droit à l’erreur. Nous allons désormais nous concentrer sur notre prochaine échéance en GT4 European Series avant de recharger les batteries pendant la pause estivale ! »

Pro-Am / Pilotes : 1. Wallgren-Castelli – 94 points ; 2. Drouet – 91 points ; 3. Servol-Prost – 77 points… 15. Ricci-Beltoise – 30 points… 22. Lemaître-Del Sarte – 0 point
Pro-Am / Teams : 1. AKKA ASP – 123 points ; 2. Mirage Racing – 117 points ; 3. Saintéloc Racing – 106 points ; 4. CMR – 103 points ; 5. Team Jouffruit – 73 points…

Communiqué

Photo Laurent Gayral

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*