La première séance du Prologue lance la saison du FIA WEC à Spa

Les 35 voitures engagées pour la manche d’ouverture du FIA WEC 2021 ont pris la piste ce matin, sur un circuit de Spa-Francorchamps baigné par le soleil, à l’occasion de la première session du Prologue, les deux jours d’essais officiels d’avant-saison.

Avec trois drapeaux rouges brandis, cette séance initiale de 120 minutes fut déjà très animée. C’est ainsi que l’United Autosport LMP2 #22 de Filipe Albuquerque s’offrit un spectaculaire tête-à-queue avant de terminer sa course dans le bac à sable.

Les deux autres neutralisations furent provoquées par des incidents dans le spectaculaire virage du Raidillon. La TF Sport LMGTE Am #33 pilotée par Ben Keating termina sa course dans les pneus. Sans mal pour le pilote heureusement, mais avec pas mal de dégâts, en revanche, pour l’Aston Martin Vantage, rapatriée dans son garage pour réparation, avant la deuxième séance de l’après-midi. Peu de temps après, c’est la #777 D’Station Racing du Japonais Satoshi Hoshino qui effectua sa pirouette au passage à l’Eau Rouge. Cette fois néanmoins les dégâts occasionnés au mur de pneus signifièrent l’arrêt prématuré et définitif de cette session matinale, en vue de la session 2 de cette après-midi avancée, du coup, d’une demi-heure à 13h30.

Cette matinée marquait également l’entrée en piste des nouvelles Toyota GR010 Hybrid Hypercars. L’occasion pour les pilotes de la #7 et de la #8 de se familiariser avec leurs nouvelles voitures, lors de leur première sortie dans le cadre du FIA WEC.

Malgré son passage dans le bac à graviers, c’est bien la United Autosport #22 qui signe le meilleure chrono de la séance en 2:04.908, un bonne demi-seconde (0 »528) devant la #29 du Racing Team Nederland. En catégorie LMGTE Pro, c’est la Porsche officielle #92 de Kevin Estre et du revenant Neel Jani qui s’octroient la référence chronométrée provisoire, deux dixièmes devant la Ferrari 488 GTE Evo AF Corse de James Calado.

En LMGTE Am, le meilleur chrono est à mettre à l’actif du Cetilar Racing, le team italien venu en droite ligne du LMP2 avec une Ferrari 488 GTE Evo.

Rachel Cavers,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*