Dakar Journée de repos Sodicars Racing/Richard Gonzalez : » Je ne pouvais pas mieux espérer ! »

SONY DSC

Le patron est resté sur le Dakar pour mener la caravane Sodicars Racing jusqu’au bout. Richard Gonzalez contraint d’abandonner trahi par le moteur de son DAF, suit l’évolution de l’équipe et y veille pour que, aucun grain de sable ne vienne perturber les trois équipages. Assisté de son fils Guillaume, en permanence sollicité par les uns et les autres, le fiston au côté débrouillard, agit avec une réactivité déconcertante.

A l’heure du repos, tout le monde est sur le pont et une grosse ‘révision’ s’est imposée sur les deux BV2 et le Springboks. Les mécanos n’ont pas ménagé leurs efforts, la logistique a assuré les manques et, le patron a supervisé le tout !

« La première semaine fut compliquée en raison de notre abandon (avec Marc Plaindoux et Patrick Prot). Sans quoi, tout se passe pour le mieux. Cette perturbation au sein même du team a demandé une nouvelle organisation. Nous avons confié à quelques confrères en camion quelques pièces pour nos machines en cas de pépins sur la piste… Les équipages repartent demain avec trois pneus et non deux et quelques pièces de première urgence. Tous ont la banane tant ils sont heureux et fiers de leur première semaine. Les trois voitures sont en course et chaque soir, ils sont omniprésents arrivant à une heure plus que convenable. Nous ne pouvions mieux espérer… »

Demain, étape marathon sans assistance. Les camions et le patron se rendront directement à l’arrivée de Sakaka à 900km. « L’assistance quittera de Ha’il dans la matinée et dispose de deux jours pour aller s’installer. Cela va lui permettre de récupérer cette journée après le travail accompli sans interruption. »

Personnellement, Richard Gonzalez se sent frustré d’être sur le Dakar en tant que, observateur et non plus en tant que, acteur ! « Ne pas rouler ne donne pas le moral ! C’est la vie. Ce qui me réjouit c’est l’amitié franco-espagnole qui règne dans notre clan, cela me met du baume au cœur ! » conclut le boss.

Position des 3 équipages
#344 – Philippe Boutron & Mayeul Barbet (BV2) = 34ème
#349 – Manuel et Moncia Plaza (BV2) = 38ème
#373 – Roger Audas et Franck Maldonado (Sprinbock) = 49ème

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*