Dakar Étape 2 : Paroles de Pilotes…

Chaque jour, des performances, des vainqueurs, de nouveaux leaders se bousculent au portillon de ce Dakar ! Aujourd’hui, au tour de Joan Barreda de l’emporter à moto, de Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel en autos. Chaque jour, le lot de surprises aussi, de malchance comme celle vécue par Romain Dumas, de joie et de peine comme l’abandon de  Short et le coup dur de Mattias Walkner. Chaque jour, le Dakar est passionnant, magnifique en paysage et ce malgré les contraintes sanitaires qui repoussent les échanges, les contacts, les partages…

Joan Barreda : Chasseur d’étapes sans équivalent, le pilote espagnol s’impose pour la 25ème fois sur une spéciale du Dakar. Il profite également de la défaillance de ses rivaux pour prendre la tête du général.
« Après la dure journée d’hier, où j’ai perdu beaucoup de temps, j’étais obligé d’attaquer.
C’était une étape très rapide, qui me correspondait bien. C’était une journée parfaite, mais demain ce sera encore une longue journée. Je suis en tête mais maintenant il faut que je reste calme, il reste encore beaucoup de kilomètres. »

Adrien Van Beveren : A l’aise sur cette étape de sable, le pilote Yamaha a retrouvé de bonnes sensations et signe le 6ème temps du jour… pour l’anniversaire de ses 30 ans.
« Ça sent le podium d’étape, ce serait un beau cadeau pour mes 30 ans ! J’avoue que je suis parti avec l’intention de la gagner et je me suis retrouvé dans la poussière d’un pilote espagnol, puis Ross a pu me rattraper et lui, il ne faut pas lui donner trop de bonnes traces. Je me suis quand même concentré sur moi pour ne pas faire d’erreurs et ça a plutôt marché. C’était une étape vraiment costaud en navigation, mais je me suis amusé, je me suis lâché. J’ai sorti ma clé à molette et j’ai attaqué… ça ne veut rien dire mais c’est un code avec ma famille. Mais il faut être humble avec le Dakar. Je donne le meilleur à chaque fois sans avoir de regrets. »

Stéphane Peterhansel : Même en ouvrant la piste pendant le deuxième partie de l’étape, Stéphane Peterhansel signe le 2e temps de la spéciale et double son coéquipier Carlos Sainz pour prendre la tête du classement général.
« Ça s’est bien passé pour nous. On a rattrapé Carlos à la neutralisation, puis on a ouvert sur les 200 derniers kilomètres. Je crois que c’est une bonne journée. Les premières dunes étaient très molles, avec la voiture chargée en essence et donc très lourde, donc il ne fallait pas s’ensabler. C’était très beau au niveau du décor. Je pense que les pilotes Toyota qui partaient loin derrière vont être avantagés, on leur a fait de belles traces puisqu’on ne s’est pas perdu. »

Nasser Al Attiyah : Le triple vainqueur du Dakar a été le plus rapide sur la spéciale en route vers Wadi Ad Dawasir et semble surtout en parfait accord avec sa feuille de route stratégique.
« Apparemment on a gagné l’étape, mais je ne sais pas exactement combien de temps nous avons repris à Carlos. On a attaqué à fond et tout a bien marché. Nous n’avons pas fait une seule erreur du début à la fin, Mathieu a fait un super boulot, on peut être heureux. C’est un bon début de rallye. »

 

Jakub Przygonski : Avec le huitième temps sur la spéciale, le Polonais tire déjà les premiers bénéfices de sa régularité et pointe en 5e position du classement général.
« C’était une longue étape, mais nous n’avons pas perdu beaucoup de temps, jusqu’à une petite erreur qui nous a coûté trois minutes, mais cela arrive. Nous étions à une bonne vitesse, même si nous avons heurté quelques pierres. Il y avait une bonne variété de terrains, c’était une belle étape. Nous étions un peu inquiets au sujet des pneus après l’étape d’hier, mais nous n’avons eu aucun problème en ce qui concerne la voiture. »

Gerard Farres : Le titre s’annonce extrêmement disputé chez les véhicules légers. Deuxième sur la spéciale du jour, Gerard Farres complète le podium provisoire du général, à seulement une minute de Francisco « Chaleco » Lopez.
« Le départ de l’étape a été difficile avec les dunes mais ça a été de mieux en mieux. On ne nous a pas menti lorsqu’on nous a dit que la navigation serait compliquée. Ensuite nous avons eu un petit problème de surchauffe avec le moteur, cela nous a obligés à ralentir un peu mais nous avons quand même fait une belle étape et réussi à jouer à l’avant. »

Christina Gutierrez : Après avoir remporté la première étape, Cristina Gutierrez Herrero s’est parfaitement tirée des pièges de la deuxième spéciale du rallye. Onzième à douze minutes du vainqueur du jour, l’Espagnol conserve la quatrième place du classement général.
« Cette étape était longue et j’ai essayé d’être patiente. Il y avait pas mal des dunes, des pierres… J’ai fait le maximum pour rester dans le groupe de tête avec les autres. Je n’ai pas de pression par rapport à ma victoire d’hier. La course est longue… »

Xavier de Soultrait : Dixième de la deuxième étape entre Bisha et Wadi Ad-Dawasir, Xavier De Soultrait s’installe dans le top cinq avec de solides ambitions pour les journées à venir.
« Une super bonne journée, avec beaucoup de sable. On s’est retrouvé tout un petit groupe à faire de la navigation. On a un peu jardiné mais au final on s’en est bien tiré. Une bonne étape au Dakar, c’est quand tu ne tombes pas et que tu ne prends pas trop cher… »

 

Dmitry Sotnikov : Plus que jamais, Dmitry Sotnikov s’affiche en candidat à la victoire finale. Le pilote Kamaz a enchainé un deuxième succès entre Bisha et Wadi Ad-Dawasir en devançant Mardeev et Viazovich, consolide ainsi son avance au classement général.
« C’était une longue étape. La première partie était compliquée à cause des dunes, la seconde très rapide. On a trouvé notre rythme en évitant les pièges de la navigation… »

 

 

 

 

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*