Dakar Autos : Nani Roma, en version française…

Dans l’équipe Bahrain Raid Xtreme, le duo Loeb-Elena devait côtoyer la paire composée de Nani Roma et Dani Oliveira, respectant ainsi une égalité entre Français et Espagnols. L’équilibre a été rompu après le forfait bien involontaire du copilote du double vainqueur du Dakar, contraint au dernier moment de changer ses plans pour l’édition 2021 : « Il se trouve que Dani a été une première fois contrôlé positif le 9 décembre, donc il ne devait plus être contagieux au moment de partir pour le rallye. Or, le 24 il n’avait toujours pas développé d’anticorps et était encore potentiellement contagieux, donc nous avons pris la décision de chercher un autre copilote. »

Un casse-tête s’est donc présenté à résoudre en urgence pour trouver la personne capable d’assumer le rôle : « La liste des copilotes de qualité n’est pas longue et ils étaient tous pris avec un autre pilote. J’ai demandé à Michel Périn, qui n’a pas souhaité s’engager si rapidement, mais qui m’a appris qu’Alexandre Winocq était peut-être libre. »

Sans baquet sur le Dakar, certes, mais le copilote qui fréquente le Dakar depuis 1999 n’était pas totalement disponible pour autant, occupé par des sujets bien éloignés du désert saoudien : « Mon activité familiale, c’est de travailler avec des chevaux et nous étions en plein déménagement, entre Val d’Isère et Tignes », explique le navigateur qui avait déjà bouleversé son emploi du temps après le renoncement de son projet avec Guerlain Chicherit. « Quand Nani m’a appelé, mon premier réflexe a été de lui dire que c’était trop tard. Mais je le connais depuis longtemps, on était déjà dans la même équipe quand nous étions embarqués avec Guerlain dans le buggy ‘Zèbre’ de X-Raid. Mais j’ai vite changé d’avis car c’est une superbe opportunité, Bahrain Raid Xtreme a fait du beau travail en peu de temps. Donc j’ai dû aussi trouver des solutions en urgence, il a fallu que j’emploie des personnes pour faire travailler les chevaux, il ne suffisait pas de prendre son sac à dos et de partir ! »

Décider et réagir vite, voilà une qualité essentielle pour un copilote sur le Dakar.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*