F4/Isack Hadjar : Une incroyable réussite dans l’adversité

La saison 2020 du Championnat de France F4 s’annonçait ardue avec la présence de deux pilotes japonais formés à la Suzuka Racing School et armés d’une solide expérience. Le challenge s’avérait rapidement encore plus difficile pour Isack Hadjar du fait de plusieurs incidents techniques ordinairement rarissimes et d’accrochages dont il n’était en aucun cas responsable.

Le jeune pilote parisien ne s’avoue jamais vaincu et affiche en toutes circonstances un moral de battant qui lui permet de retourner une situation compliquée à son avantage. Depuis les deux dernières épreuves, il s’est ainsi forgé une belle réputation en réalisant des remontées admirables dans une discipline monotype qui ne favorise en rien ce genre d’exercice. En plus de son talent en piste, il a développé une étroite collaboration avec son ingénieur et ses mécaniciens et participe activement au choix du set-up de sa voiture en fonction de sa stratégie de course.

Malgré les différents aléas de son parcours, il est à l’heure actuelle le seul Français à avoir atteint sept fois le podium. Il occupe par ailleurs la 3ème position au classement provisoire du Championnat de France F4 depuis la première épreuve de Nogaro.

Au Paul Ricard, il y a deux semaines, Isack abandonnait la course 1 dès le premier tour après avoir été percuté par un autre concurrent. Déterminé, il regagnait ensuite 12 places en course 2, en évitant les pièges de la grille inversée pour les 10 premiers et en réalisant au passage le meilleur temps de la course. Il terminait de nouveau second avec le meilleur tour lors de la course 3.

Le week-end dernier à Spa-Francorchamps, un problème mécanique empêchait Isack de participer à la séance qualificative. Il remontait 11 places dans la course 1 et atteignait la 3ème marche du podium tout en étant le plus rapide en piste. La course 2 aurait dû être la plus facile du week-end puisque qu’il s’élançait depuis la 8ème place, mais il ne pouvait éviter un accrochage juste devant lui et devait se retirer. Plus motivé que jamais, il reprenait encore 10 places lors de la course 3 et terminait au 4ème rang.

Il est évident que le score d’Isack à ce stade aurait pu être bien plus valorisant. Mais la compétition automobile est faite de ces moments contrariants auxquels il faut savoir faire face avec détermination. L’important reste de donner le maximum à chaque instant et de se surpasser course après course. Comme les spécialistes ont pu s’en rendre compte, c’est bien ce que, Isack est en train de faire avec un mental renforcé par les difficultés qu’il doit surmonter.

Isack remercie son coach Pierre Sancinéna, la FFSA Academy et ses partenaires GeFi assurance, Usbepower, John Dalia et SportOne, pour leur engagement à ses côtés dans ce beau challenge.

Le Championnat de France de F4 va se poursuivre du 6 au 8 novembre à Lédenon avant de se conclure du 13 au 15 novembre sur le circuit Bugatti du Mans.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*