24H du Mans: United Autosports s’offre le mythe du Mans avec l’ORECA 07

22 Albuquerque Filipe (prt), Hanson Philip (gbr), di Resta Paul (gbr), United Autosports, Oreca 07-Gibson, podium during the 2020 24 Hours of Le Mans, 7th round of the 2019-20 FIA World Endurance Championship on the Circuit des 24 Heures du Mans, from September 16 to 20, 2020 in Le Mans, France - Photo Frédéric Le Floc&

Pour sa première participation aux 24 Heures du Mans avec une ORECA 07, United Autosports triomphe. Auteur d’une course parfaitement maitrisée au volant de l’ORECA 07 #22, le trio Filipe Albuquerque – Paul Di Resta – Philip Hanson du team United Autosports s’inscrit dans l’histoire en remportant une 88ème édition des 24 Heures du Mans particulièrement intense. L’équipage est accompagné sur le podium par deux autres ORECA 07, alignées par Jota et Panis Racing.

Pour la sixième année consécutive, un châssis ORECA franchit la ligne d’arrivée des mythiques 24 Heures du Mans à la première place. Après deux succès de l’ORECA 05, l’ORECA 07 s’offre une quatrième victoire !

United Autosports
Si les deux ORECA 07 du Team anglais s’étaient sérieusement installées aux commandes de la course durant la nuit, la #32, qui signe le meilleur tour LMP2 de cette édition, est victime à 6h20 d’une fuite d’huile et voit ses espoirs de victoire s’échapper. C’est donc la #22 qui prend les commandes de la course et s’engage dans une bagarre sans merci avec la #38 de Jota. Après plusieurs heures en tête de la course, l’écurie britannique effectue un dernier ravitaillement à moins de dix minutes de la fin et s’impose avec brio sous les yeux de Zak Brown. 24 heures après son départ depuis la pole et 5040,79 kilomètres parcourus, le trio Filipe Albuquerque – Paul Di Resta – Philip Hanson permet à l’ORECA 07 #22 de franchir la ligne d’arrivée avec seulement 32 secondes d’avance sur la #38 de Jota. L’avis est unanime : la catégorie LMP2 a offert un final haletant à cette édition !

Jota
Entre une course régulière et une ténacité remarquable, Jota aura tout donné pour remporter les 24 Heures du Mans. Jusqu’aux dernières minutes de la course, Anthony Davidson, Antonio Felix da Costa et Roberto Gonzalez se sont battus et ont même tenté une stratégie osée : laisser penser qu’ils pourraient rallier l’arrivée sans passer par la case ravitaillement avant de se raviser à 5 minutes de la fin. Ils montent sur la deuxième marche du podium. La voiture sœur, la #37, a elle aussi mené avant de devoir rendre les armes durant la nuit.

Panis Racing
Longtemps en bagarre avec l’ORECA 07 #39 de Graff Racing et l’Aurus 01 de G-Drive Racing pour la troisième place, la #31 de Panis Racing n’a pas manqué de saisir l’opportunité de compléter le podium. Les trois crevaisons dont aura été victime le team tricolore ne l’auront pas empêché de faire preuve de régularité et de s’offrir un premier podium aux 24 Heures du Mans avec Matthieu Vaxivière, Nicolas Jamin et le local Julien Canal.

Signatech Elf Alpine
À la suite d’une mésaventure en tout début de course à cause d’une fuite d’eau, les Bleus perdent 8 minutes. Déterminée à rattraper son retard, l’équipe effectue une remarquable remontée et ne lâche rien durant ces 24 heures de course. Les efforts du trio Thomas Laurent, André Negrão et Pierre Ragues ont permis à l’Alpine A470 de réintégrer à mi-course le top dix puis de terminer au pied du podium des 24 Heures du Mans 2020.

IDEC Racing Sport
Si le week-end avait débuté comme un cauchemar, l’équipe d’IDEC Sport Racing a fait preuve d’un travail surhumain pour permettre à ses voitures de participer à la course. Malgré un départ avec un tour de retard réglementaire, les deux équipages se sont battus toute la nuit et la #28 parvient à accrocher la sixième place ! De son côté, la #17 termine aux portes du Top 10 avec les débuts convaincants en LMP2 du pilote officiel Porsche Patrick Pilet.

À noter
En bagarre pour un podium et aux avant-postes durant de nombreuses heures, l’ORECA 07 #39 de SO24-Has Graff est malheureusement contrainte d’abandonner à cause d’une impressionnante sortie de piste au niveau du virage du Karting et survenue à 40 minutes de l’arrivée.

G-Drive, avec l’Aurus 01 conçue et construite par ORECA Technology, était aussi en lice pour le podium grâce à une impressionnante pointe de vitesse avec la #26 de G-Drive Racing. Le trio Rusinov – Jensen – Vergne n’a pas été récompensé suite à une casse mécanique durant la dernière heure.

Pour leur première participation aux 24 Heures du Mans, l’équipage 100% féminin du Richard Mille Racing Team effectue une course sans encombre et sans erreur. Tatiana Calderon, Sophia Floersch et Beitske Visser terminent à une très satisfaisante neuvième place !

« Pour de nombreuses raisons, cette édition des 24 Heures du Mans était spéciale et elle le restera aussi pour son caractère sportif. Nous avons vécu une course particulièrement ouverte et passionnante avec de belles batailles et différents leaders. Le premier objectif était de voir une ORECA 07 gagner, et c’est le cas. C’est une vraie satisfaction de remporter la catégorie LMP2 pour la 6ème fois consécutive. La deuxième mission était de voir le plus de voitures à l’arrivée. Sur 20, il y en a 14 sous le damier et plusieurs abandons sont dus à des circonstances de course regrettables. Cela nous pousse à faire toujours mieux. D’une manière générale, c’est très positif de voir autant de teams si compétitifs et d’une telle qualité. Félicitations à United Autosports pour cette victoire convaincante, face à une opposition coriace, à l’image de Jota et Panis Racing, qui sont sur le podium, mais aussi bien d’autres. Merci à toutes ces équipes qui, chaque course, montrent les qualités de cette ORECA 07 qui écrit, année après année, une belle histoire. » Anthony Megevand, Responsable de la Compétition Client.

Flora Fornasari,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*