DPPI: Championnat du Monde de Formule 1 – 1971

Au début des années 1960, le sport automobile français est au creux de la vague. Très développé aux USA, en Italie, en Angleterre et en Allemagne, il manque de représentants en France, tant au niveau des marques que des pilotes. Pourtant l’hexagone regorge d’épreuves mondialement connues : 24 heures du Mans, Grand Prix de France, Tour de Corse, ou le rallye Monte-Carlo qui emprunte largement les routes françaises. Autant d’éléments finalement déclencheurs qui vont permettre à la couleur bleue de faire son retour en course. Alpine et Matra prennent le relais de Gordini, alors qu’un pétrolier décide de s’engager massivement et durablement dans le sponsoring du sport automobile pour faire la promotion de son nouveau nom : Elf.

La presse relaie cet engouement soudain et des magazines voient le jour comme notamment Sport Auto. C’est dans ce contexte que naitra l’agence DPPI, emmenée par Jean-Pierre Thibault et une bande de copains, avant tout passionnés de sport automobile. Outre des marques et des mécaniques, il faut aussi des hommes pour fédérer des passions. Révélé par la moto, Jean-Pierre Beltoise va symboliser ce renouveau, entraînant dans son sillage les Henri Pescarolo, Johnny Servoz-Gavin ou Jean-Pierre Jaussaud pour ne citer qu’eux.

Mais déjà une génération chasse l’autre, avec en tête François Cevert. Révélé par le Volant Shell, autre pétrolier impliqué en sport automobile, François a confirmé son talent en Formule 3 et en Formule 2 avant de rejoindre l’écurie Tyrrell de Formule 1. 16 mois après ses débuts en championnat du Monde, il remporte le Grand Prix des USA. 13 ans que la France attendait cette victoire depuis Maurice Trintignant en 1958 ! Mais François Cevert n’a pas attendu ce succès pour que sa notoriété dépasse largement le seul cadre des sports mécaniques. Son physique, ses yeux bleus, sa voix grave et son charme l’ont propulsé sur le devant de la scène médiatique, tandis que fleurissent des posters de lui dans nombre de chambres de jeunes de l’époque, filles ou garçons confondus ! Programmé pour succéder au grand Jackie Stewart qui fut trois années durant son mentor chez Tyrrell, le Français fera bientôt partie des candidats au titre. Un accident survenu le 6 octobre 1973 sur le circuit de Watkins-Glen en prélude du Grand Prix des USA brisera hélas ce rêve.

Photo Manou Zurini / DPPI,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*