Qatar : Przygonski rejoint Al-Attiyah et Al-Rajhi chez Overdrive Racing

Jakub Przygonski (POL) and Timo Gottschalk (DEU) of Orlen X-Raid Mini Team at the end of stage 12 of Rally Dakar 2020 from Harad to Qiddiya, Saudi Arabia on January 17, 2020.

– Kees Koolen et Fedor Vorobyev engagés en T3 avec un OT3 by Overdrive

Jakub ‘Kuba’ Przygonski, vainqueur de la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain 2018, a conclu un accord avec Overdrive Racing : il pilotera donc un Toyota Hilux aux côtés de Nasser Saleh Al-Attiyah et Yazeed Al-Rajhi lors du rallye tout-terrain du Qatar Manateq la semaine prochaine.

L’ancien enduriste polonais est passé sur quatre roues après une carrière fructueuse avec le team Orlen sur une KTM, et sa victoire lors de l’épreuve qatarie en 2018 l’a placé sur l’orbite du titre mondial FIA. En 2019, Przygonski a terminé troisième de l’épreuve basée au Losail.

Przygonski et son navigateur allemand Timo Gottschalk ont constitué ces dernières saisons l’un des meilleurs duos au Dakar et dans les manches de la Coupe du monde FIA et le pilote polonais savoure le défi de prendre pour la première fois le volant d’un Toyota à moteur V8.

Fort de son passage sur un Hilux, Overdrive Racing dispose d’une formidable armada de trois Toyota T1 pour s’attaquer à la première manche de la Coupe du monde FIA. Cette dernière se déroulera sur cinq jours et quelque 1 430 kilomètres chronométrés sur un parcours de 2 200 km à travers tout le Qatar.

Si Nasser Al-Attiyah a dominé le paysage du rallye tout-terrain ces dernières années, le Qatari a cependant manqué de peu une quatrième victoire au Dakar le mois dernier. Il aura donc à cœur de bien démarrer sa campagne de Coupe du monde FIA, après avoir échoué sur le fil l’an dernier face à Stéphane Peterhansel, finalement sacré.

Le pilote qatari s’est imposé sur ses terres à sept reprises, d’abord en 2011, alors que le rallye postulait à la Coupe du monde, puis en 2012, de 2014 à 2017 et l’année dernière. Deux de ces victoires ont été acquises en compagnie du Français Matthieu Baumel, son navigateur habituel.

Nasser Al-Attiyah © Red Bull

« C’est toujours un rallye important pour moi et c’est un plaisir de courir chez moi et de voir des concurrents du monde entier venir au Qatar », dit Nasser Al-Attiyah. « Nous avons manqué de peu une nouvelle victoire au Dakar, mais avec Matthieu, nous avons participé la semaine dernière au rallye international d’Oman et nous avons gagné. Nous avons hâte de poursuivre sur cette lancée en remportant une autre victoire au Qatar. »

De son côté, le Saoudien Yazeed Al-Rajhi a terminé deuxième derrière Al-Attiyah au Qatar la saison dernière et il arrive à Doha fort d’une quatrième place au Dakar en janvier et après une récente sortie au rallye international Ha’iI. Il est associé navigateur d’Irlande du Nord Michael Orr, avec qui il a remporté quatre victoires en championnat FIA des rallyes du Moyen-Orient. Les deux hommes ont mis à profit la récente épreuve du Ha’iI pour tester divers composants et réglages après qu’un problème de roue leur a coûté une victoire potentielle lors de la deuxième journée.

« Nous sommes ravis d’accueillir Kuba et Timo et nous sommes impatients de travailler avec eux », souligne Jean-Marc Fortin, le patron d’Overdrive Racing. « Nous avons vu au cours des dernières saisons le compétiteur déterminé qu’il peut être et nous savons qu’il apportera un supplément de force et de densité au défi Toyota lors de la Coupe du monde FIA 2020. »

Fin 2019, Overdrive Racing s’est associé à Red Bull pour lancer le nouvel OT3 by Overdrive, un prototype T3 que le préparateur belge espère voir se hisser au sommet des classements dans la catégorie prometteuse des SSV.

Des essais ont été effectués au Maroc à l’automne dernier, par l’intermédiaire de Cyril Despres, quintuple vainqueur du Dakar, et de plusieurs jeunes loups, dans le cadre d’un nouveau programme tout-terrain de Red Bull.

OT3 engagé au Qatar © Red Bull

Deux voitures ont été engagées dans le rallye tout-terrain du Qatar Manateq. Elles ont été confiées respectivement à l’homme d’affaires néerlandais Kees Koolen et au pilote russe Fedor Vorobyev, vainqueur de la Coupe du monde FIA des Bajas tout-terrain en 2019. Ce dernier, qui a terminé huitième au Qatar la saison dernière dans une Can-Am – et deuxième en T3, fait de nouveau équipe avec son compatriote Kirill Shubin pour ses débuts dans un OT3.

Le prestigieux Souk Waqif, situé en plein cœur de Doha, accueillera la cérémonie de départ le 22 février et la remise des prix le 27 février, au terme de cinq jours de chronos exigeants dans les déserts du Qatar, où il faudra naviguer de manière pointue tout en se montrant rapide et performant.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*