Maroc X-Raid/Peterhansel remporte son 1er mondial !

Monsieur Dakar : Stéphane Peterhansel

– Carlos Sainz et Kuba Przygonski terminent sur le podium du rallye

Le Rallye du Maroc a offert un final spectaculaire à la Coupe du Monde FIA des rallyes tout-terrain 2019 qui a vu finalement Stéphane et Andrea Peterhansel s’emparer du titre avec leur buggy MINI John Cooper Works.

Bien qu’il ait déjà remporté le Dakar 13 fois, c’est la première fois que le pilote français s’impose dans cette compétition. Les Espagnols Carlos Sainz et Lucas Cruz, eux aussi dans un buggy MINI JCW, ont terminé deuxième de ce Rallye du Maroc remporté par Giniel de Villiers. Initialement quatrièmes, le Polonais Jakub ‘Kuba’ Przygonski et l’Allemand Timo Gottschalk sont finalement montés sur la troisième marche du podium avec la MINI JCW Rally, après la disqualification de Mathieu Serradori et Fabian Lurquin, leur voiture pesant 35 kg de moins que le poids minimum imposé par le règlement.

Pour Peterhansel, ce titre vient couronner une excellente première saison avec son épouse Andrea dans le buggy MINI John Cooper Works. Ils ont remporté ensemble l’Abu Dhabi Desert Challenge et terminé deuxièmes au Kazakhstan. Au départ du Rallye du Maroc, leur principal rival, Nasser Al-Attiyah, vainqueur à deux reprises cette saison, comptait une avance de neuf points. Lors des premières étapes, le Qatari semblait bien parti pour triompher, jusqu’à ce qu’un problème technique vienne mettre un terme à ses ambitions lors de l’avant-dernière journée.

Les Peterhansel ont eux aussi pimenté la course : deuxièmes lors de l’arrêt de Nasser Al-Attiyah, leur voiture s’est retournée le même jour à 18 kilomètres de l’arrivée de la spéciale ! Par bonheur, ils ont réussi à faire repartir le buggy et à ne pas perdre trop de temps jusqu’à l’arrivée pour ne pas descendre plus bas que la cinquième place du classement général (la quatrième finalement), synonyme de titre. Les mécaniciens du team X-raid ont travaillé toute la nuit pour réparer la voiture et lui permettre de s’élancer à temps pour la dernière spéciale.

« Le rallye s’est terminé de façon très spéciale », a indiqué Stéphane Peterhansel. « Nous avons vécu un début de course superbe : la MINI était parfaite et la vitesse était là aussi. Nous avons roulé vite et nous nous sommes régalés. Nous étions alors en tête de la spéciale, du rallye et de la Coupe du monde ! Mais juste avant l’arrivée, j’ai changé de ligne parce que je pensais que c’était plus rapide. J’ai alors été surpris par une falaise d’environ cinq mètres de haut et on s’est écrasés. Je pensais que c’en était fini de la course et du titre. Mais après quelques minutes, nous avons décidé d’essayer de réparer la voiture. Nous y sommes parvenus et nous avons pu terminer l’étape. Nous avons perdu plus d’une heure, mais c’était suffisant pour terminer cinquième au classement général. Aujourd’hui, il s’agissait surtout de rallier l’arrivée. C’est une sensation extraordinaire et très émouvante de remporter le titre ensemble. J’ai le sentiment qu’on peut gagner le Dakar avec le buggy. »

À l’issue des cinq étapes, Sainz et Cruz ont terminé pour leur part deuxièmes du classement général. L’Espagnol a connu quelques difficultés au début du rallye, mais il a peu à peu remonté tous ses adversaires avec son buggy MINI JCW dans les jours qui ont suivi. Ses victoires lors des troisième et quatrième étapes deux manches ont permis au team X-raid d’animer le parc d’assistance.

« Ce rallye a été positif pour nous pour diverses raisons », a déclaré Carlos Sainz. « Nous avons pu vérifier que le travail effectué lors des séances d’essais allait dans la bonne direction. Le buggy a bien marché. Personnellement, c’était aussi sympa de disputer à nouveau un rallye après une longue période d’absence et de pouvoir rouler vite. Je suis satisfait de ce que la course nous a appris en vue du Dakar. »

Przygonski et Gottschalk, quant à eux, ont donc finalement accroché la troisième marche du podium. Le duo, qui pointait en 28e position à la fin de la première journée en raison de problèmes techniques, avait pu remonter à la huitième place après la deuxième journée, avant donc de grimper sur le podium avec la MINI JCW Rally.

« Dans l’ensemble, la course n’a pas été facile », a confié Kuba Przygonski. « Le premier jour, nous avons eu des problèmes de freins, mais le reste de la journée s’est très bien passé. Avec Timo, nous nous entendons de mieux en mieux et nous sommes tous les deux heureux d’être ensemble dans la voiture. Notre prochaine course sera la Baja au Portugal, où nous aurons pour ambition de remporter la Coupe du monde des Bajas. »

Classement scratch du Rallye du Maroc
1. G. De Villiers (ZAF) / A. Haro (ESP) Toyota – 17h 48m 44s
2. C. Sainz (ESP) / L. Cruz (ESP) MINI John Cooper Works Buggy – 18h 06m 26
3. J. Przygonski (POL) / T. Gottschalk (GER) MINI John Cooper Works Rally – 18h 47m 11s
4. S. Peterhansel (FRA) / A. Peterhansel (GER) MINI John Cooper Works Buggy – 19h 18m 18s
5. Y. Al-Rajhi (KSA) M. Orr (GBR) Toyota – 20h 17m 54s…

Positions finales de la Coupe du Monde des Rallyes tout-terrain : 1. S. Peterhansel (FRA) – MINI John Cooper Works Buggy – 63 points ; 2. N. Al-Attiyah (QAT) – Toyota – 60 pts ; 3. Reinaldo Varela (BRA), 37 pts ; 4. Yazeed Al-Rajhi (SAU), 35 pts ; 5. Giniel de Villiers (ZAF), 30 pts ; 6. Jakub Przygonski (POL), 28 pts…

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*