Blancpain Sainteloc: La meilleure des 12 Audi du Championnat !

Simon Gachet et Christopher Haase © DR

Certes, ils auraient préféré apparaitre plus haut qu’en 5ème position dans le classement final du Blancpain GT World Challenge Europe au soir de cette dernière étape en Hongrie. Mais Simon Gachet et Christopher Haase n’ont pas à rougir de leur parcours 2019, émaillé d’une victoire et de 3 autres podiums.

Avec le concours efficace du team stéphanois Saintéloc, l’Isérois et le Bavarois ont dominé l’impressionnant peloton des Audi R8 LMS, qui représentait 12 des 28 voitures ayant régulièrement participé au championnat.

Tout avait bien débuté en essais libres du vendredi pour la R8 LMS GT3 de pointe de SAINTéLOC Racing. Pour preuve le meilleur chrono signé par Simon Gachet.

« En comparaison des autres Audi, nous avions trouvé pour la #25 de très bons réglages spécifiques », explique Frédéric Thalamy. « Mais en qualifications, on a eu un souci avec nos deuxièmes trains de pneus, et on ne sait pas pourquoi. Il nous a manqué un peu de performance, ce qui a cantonné la #25 au 7ème rang pour les deux courses. » De fait, Gachet restait à un peu plus de 6/10èmes de seconde de la pole de Marciello, alors que Christopher HAASE concédait un peu plus de 3/10èmes à celle de Abril.

La météo changeait à la mi-journée du samedi, si bien que la pluie détrempait la piste juste avant la course 1, ce qui impliquait un départ derrière la voiture de sécurité après trois tours. Gachet parvenait à gagner deux places et menaçait Van der Linde dans un premier temps, avant de le voir un peu s’éloigner devant lui, puis rejoindre le stand au 14ème. Reparti sur un très fort rythme, Haase allait partir à la faute trois tours plus tard. « Nous étions très efficaces sous la pluie, mais Christopher a malheureusement fait un tête-à-queue dans le secteur 2. Comme il était dans le peloton, et qu’il était dans une position perpendiculaire à la piste, il a fait attention pour repartir (contrairement à son compatriote Vettel à Monza en F1), ce qui explique sa perte de temps d’une quinzaine de secondes », précise Thalamy. « A chaque changement de pilote et de pneus, les trois ont dit que la voiture était très difficile à conduire pendant deux ou trois tours. Nous avons depuis analysé les données des trois premiers tours de l’ensemble des voitures, et il s’est avéré que Haase et Engel étaient les deux les plus rapides, mais sur le fil du rasoir. Par la suite, Christopher a tourné dans des temps canons. La voiture était au top, mais c’est comme ça et on ne va pas refaire la course, que l’on n’aurait pas gagnée car nos principaux adversaires au championnat n’ont pas connu de problème particulier. » Reparti en 9e position, Haase parvenait à reprendre l’Audi de Drudi, puis en fin de course revenait et débordait l’Aston Martin de Kirchhöfer, améliorant sans cesse le meilleur tour.

« Dans la course 2, il ne s’est pas passé grand-chose », admet Fred Thalamy. « Haase a tenté quelque chose au départ qui n’a pas marché, a ensuite dépassé Mies qui en avait profité, puis la course fut monotone. » Sixième après un contact et la crevaison de Vanthoor, Christopher donnait le volant à Simon Gachet au 15ème passage, et celui-ci allait contrôler cette nouvelle 6ème place devant l’Audi de Weerts.

Une fois de plus, le week-end fut très compliqué pour l’Audi 26. « Après les essais libres, on a changé de nombreuses pièces. En dernier recours, l’ensemble complet de la boîte de vitesses et différentiel a été remplacé. C’était un peu mieux, mais les deux pilotes ont dû s’adapter à partir des qualifications avec une voiture ressortant du garage, avec laquelle ils n’avaient pas encore roulé, et sur laquelle on avait recopié les réglages de la #25. En fait ce n’était pas si mal que ça. En course 2, Markus a réussi à remonter des places au début », mais Steven Palette et Markus Winkelhock , s’ils ont fait mieux que leurs places de grille, ne pouvaient marquer d’autres points avec des 19ème et 13ème places d’arrivée.

L’Audi #24 était partagée pour la deuxième fois en deux semaines par Stéphane Ortelli et son ‘élève’ Dorian Boccolacci, qui a effectué une bonne rentrée dans la classe GT3. Les 15ème et 18ème places ont validé leur seconde association. « Dorian s’est bien amusé, et a aussi roulé pour la première fois sous la pluie avec une GT, ce qui était compliqué mais lui a permis de prendre ses marques. Ces deux meetings de World Challenge Europe étaient bénéfiques, et comme Steven Palette, par manque de budget, ne pourra pas être de la partie à la dernière manche Endurance de Barcelone (du 27 au 29 septembre), Dorian va faire équipe avec Haase et Gachet dans la #25 en Pro. Quant à Markus, il sera retenu par l’ADAC GT Masters, et pour le moment l’équipage de la #26 n’est pas déterminé ».

L’heure est à un premier bilan au niveau du World Challenge Europe, pour Frédéric Thalamy : « Terminer premiers des Audi aux classement Pilotes et Teams est important, surtout devant des teams restant des références. Cette année on se battait à armes égales en termes de composition et de type d’équipages, et malgré que la #26 a connu une saison décevante et difficile et en étant plusieurs fois accablé d’incidents de course. En dépit d’une certaine déception, la satisfaction est venue de notre efficacité dans les arrêts changements de pilotes, et il ne nous manque pas grand-chose pour être tous les week-end dans la bagarre. Il ne reste que de tout petits détails à travailler. »

HAASE / GACHET et SAINTéLOC Racing cinquièmes au championnat, premiers pilotes et équipe AUDI
AUDI R8 LMS GT3 #24 (Ortelli / Boccolacci) – Qualifications : 18 – 23
Race 1 : 15 – Pro : 11 / Race 2 : 18 – Pro : 13
AUDI R8 LMS GT3 #25 (Gachet / Haase) – Qualifications : 7 – 7
Race 1 : 6 – Pro : 6 / Race 2 : 6 – Pro : 5
AUDI R8 LMS GT3 #26 (Palette / Winkelhock) – Qualifications : 21 – 19
Race 1 : 19 – Pro : 14 / Race 2 : 13 – Pro : 10

Blancpain GT Word Challenge Europe (final) : 1. Engel / Stolz 92,5 pts – 2. Caldarelli / Mapelli 92,5 – 3. Marciello / Abril 78,5 – 4. Bortolotti / Engelhart 75 – 5. Gachet / Haase 61 pts… 22. Palette / Winkelhock 3…
NC : Stievenart / Ortelli / Boccolacci

Teams : 1. AKKA-ASP 99,5 pts ; 2. Orange 1 FFF 95 ; 3. Black Falcon 93,5 ; 4. GRT Grasser 80 ; 5. SAINTéLOC Racing 66,5…

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*