NWES GP Germany: C’est l’heure des playoffs !

© DR

La partie cruciale de la saison débute. Quatre courses avec des points doublées, sur deux des tracés les plus emblématiques d’Europe, afin de déterminer le champion 2018 des NASCAR Whelen Euro Series qui sera célébré en fin de saison au NASCAR Hall of Fame de Charlotte. La pression monte d’un cran et chaque virage sera déterminant dans l’optique du titre.

 

En 2017 la piste d’Hockenheim en Allemagne faisait ses débuts au calendrier des NASCAR Whelen Euro Series, mais en tant que dernière épreuve de la saison régulière. Cette année la piste du Bade-Wurtemberg prend une place plus importante en tant que manche d’ouverture des playoffs.

Comme à chaque fois dans les divisions européennes de la NASCAR, les championnats ainsi que les différents trophées disputés promettent une bataille acharnée jusqu’au terme de la saison.

En catégorie ÉLITE 1, Frédéric Gabillon est concentré à 100 % sur son objectif de remporter son premier titre de champion en Euro NASCAR et ce après avoir dominé la saison régulière avec deux poles, deux victoires, sept top 5 et huit top 10 en huit courses. Le leader du classement général s’est également illustré pour ses débuts en NASCAR Pinty’s Series au Canada au mois d’août.

Le pilote de la Toyota Camry de l’écurie RDV Compétition mène le championnat avec 26 points d’avance sur son plus proche rival, le champion en titre et quadruple vainqueur durant la saison régulière, l’Israélien Alon Day. Le pilote de la CAAL Racing se retrouve dans une situation similaire à celle qu’il a connue l’an dernier avant de décrocher son premier titre.

Avec dix-sept pilotes qui se tiennent en cent points, le rêve de chambouler le classement général est commun à de nombreux pilotes, à commencer par le Français Lucas Lasserre, le double champion Anthony Kumpen et les protagonistes du Junior Trophy que sont Thomas Ferrando, Gianmarco Ercoli et Loris Hezemans.

En division ÉLITE 2, Ulysse Delsaux est la référence de la saison régulière. Malgré un abandon à Valencia lors du week-end d’ouverture de la saison, il occupe la première place avec 24 points d’avance sur Guillaume Deflandre grâce à deux victoires et sept arrivées dans les six premiers.

Le Belge est l’un des six vainqueurs différents dans cette division la plus imprévisible des NASCAR Whelen Euro Series et devance Florian Venturi, Nicholas Risitano, Wilfried Boucenna, Gil Linster, Felipe Rabello et Guillaume Dumarey, qui sont tous à moins de cinquante points du leader du classement général.

ELITE 1 Division
La dernière piste pour Day – Alon Day s’est imposé au moins une fois sur toutes les pistes de l’Euro NASCAR, sauf sur le tracé germanique. En cas de victoire ce week-end, il deviendrait le premier pilote de l’histoire des NASCAR Whelen Euro Series à compter au moins une victoire sur chacune des pistes inscrites au calendrier.

Henri Tuomaala fait ses débuts en NASCAR – La Scandinavie arrive en NASCAR Whelen Euro Series. Après les débuts du Suédois Alexander Graff sur la Chevrolet de la Memphis Racing, c’est le Finlandais Henri Tuomaala qui rejoint l’écurie Alex Caffi Motorsports. Tuomaala et Graff ont chacun remporté une course lors de la dernière épreuve du Scandinavian V8 Thunder Series.

Dominik Farnbacher de retour – Après des débuts à Hockenheim en 2017 le vétéran des courses GT Dominik Farnbacher revient avec la Mishumotors pour piloter la Chevrolet n°70, qu’il partagera avec le propriétaire Mirco Schultis. Le natif d’Ansbach en Allemagne, a pris part aux courses d’endurance les plus prestigieuses au monde.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*